Georges Haddad

Né en 1951, Georges Haddad, diplômé de l’École Normale Supérieure, est détenteur d’un Master en sciences mathématiques obtenu à l’Université Paris VII et d’un D.E.A. (diplôme de troisième cycle) en mathématiques obtenu à l’Université Paris VI.  Il a par ailleurs obtenu l’Agrégation de mathématiques et un Doctorat d’Etat ès sciences mathématiques. 

Professeur Haddad a débuté sa carrière en tant qu’assistant à l’Université de Tours (1975-1976), puis à l’Université Paris-Dauphine (1976-1983). De 1983 à 1984, il a occupé le poste de Maître de conférences à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et en 1984 il a été nommé Professeur à l’Université de Nice. Depuis, il a été Professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Président de cette université de 1989 à 1994 et premier Vice-président (Président) de la Conférence française des Présidents d’université de 1992 à 1994. Professeur Haddad est actuellement Président d’honneur de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Il a participé à la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur en tant que Président du Comité de pilotage de 1994 à 1999 et a été également membre du Groupe de travail sur l’enseignement supérieur dans les pays en développement (Banque mondiale –UNESCO) de 1998 à 2000.  

Il a fondé le laboratoire de recherche « Marin Mersenne » dédié aux mathématiques, à l’informatique et aux applications interdisciplinaires et est également membre de plusieurs Conseils scientifiques et pédagogiques.  

L’engagement personnel du Professeur Haddad au service de l’éducation et des sciences par les mathématiques, leurs développements et applications multidisciplinaires a été reconnu entre autres par des distinctions honorifiques telles que : Chevalier de la Légion d’Honneur pour la Recherche Scientifique et Commandeur dans l’ordre des Palmes Académiques pour l’Education. 

Ses principales publications dans le domaine de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique sont: L’aventure des savoirs dans la vie académique de ce siècle (2009) ; L’enseignement supérieur en tant que moteur du développement humain et social : le point de vue de l’UNESCO (2008) ; La qualité de l’enseignement supérieur : une approche complexe (2007), et Université et société : responsabilités, contrats et partenariats (2000).

Il a été nommé Directeur de la Division de l’enseignement supérieur de l’UNESCO en avril 2004, et depuis décembre 2010 il dirige la Recherche et la Prospective en Education, au sein du Secteur de l’Education de l’UNESCO.

 

Retour en haut de la page