Afrique et les Etats Arabes 2009-2011

Début 2009, l’UNESCO et HP sont convenus d’étendre le projet pilote en Afrique à quelque 100 institutions d’enseignement supérieur d’Afrique et des Etats arabes d’ici à 2011.

A travers l’utilisation de l’informatique distribuée, l’UNESCO, HP, avec l’appui d’autres partenaires, prévoient de créer le premier réseau universitaire à l’échelle régionale afin d’aider à réduire le nombre de travailleurs qualifiés, scientifiques, universitaires et chercheurs qui quittent ces régions.

L’apport de technologies innovantes et d’un soutien financier permet aux universités participantes de rétablir des liens entre les chercheurs qui sont restés dans leur pays et ceux vivant à l’étranger. Les scientifiques peuvent nouer des contacts avec leurs collègues internationaux, les réseaux de recherche et accès à des financements. Les facultés et les étudiants de ces universités peuvent prendre part à des projets innovants dans les domaines de l’éducation et de la recherche, avec d’autres institutions de leur région et dans le monde.

Quinze institutions ont rejoint l’initiative en octobre 2009  

Liste d'Institutions

Burkina Faso : Université de Ouagadougou - Laboratoire d’Analyse Numérique, d’Informatique et de Biomathématique - Modélisation et simulation numérique du mécanisme de transfert des polluants dans les aquifères dans le bassin versant du fleuve Sourou  

Université de Ouagadougou - Laboratoire de traitement de l’information et de la communication - Mise en place d’une unité de calcul intensif à l’Université de Ouagadougou  

Cameroun : Université de Douala - Renforcement des capacités locales pour l’étude des changements climatiques et de leurs conséquences multiformes à travers le calcul distribué, avec le concours de la Diaspora  

Université de Yaoundé I - Système d’Information pour le Management des Risques par Télédétection (SIMART)  

Côte d’Ivoire : Université de Cocody - Modélisation climatique et calcul distribué (MOCCAD) 

Ethiopie : Université de Mekelle - grilles de calcul distribué pour l'adaptation au changement climatique et la modélisation/simulation biologique  

Kenya : Université Masinde Muliro - Recherches collaboratives assistées par ordinateur sur la gestion des déchets électroniques. Vers le développement d’une stratégie nationale de gestion des déchets électroniques.  

Université de Nairobi - Les diasporas et l'informatique distribuée au service du développement. Vers un centre régional d'excellence pour les systèmes distribués et la modélisation  

Koweït : Université du Koweït - Réseaux d'interconnexion basés sur les nanotechnologies  

Liban: Université Saint-Joseph - E-flore du Liban  

Maroc : Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST) - Développement et renforcement de la grille de calcul marocaine « MaGrid »  

Ouganda: Université de Makerere - Vers la promotion des solutions en TIC localisées innovantes  

Université de Mbarara - Formation et mise en place de l'apprentissage en ligne 

Sénégal: Université Gaston Berger - Mise en place d’une infrastructure socio-économique distribuée pour une approche de développement par la connaissance  

Tunisie : Université de la Manouba, Ecole Nationale des Sciences de l’Informatique (ENSI) - E-infrastructure pour la Coopération Universitaire et la Mutualisation des ressources en Afrique et dans la région des états Arabes (ECUMA)

 

Retour en haut de la page