25.11.2010 -

Développer l’utilisation des Ressources éducatives libres

©UNESCO/ASPnet/T. RutschmanEnseignement à distance de l'espagnol, Suède

Un forum politique visant à débattre d’une initiative centrée sur le développement de l’utilisation des Ressources éducatives libres (REL) se tiendra au Siège de l’UNESCO, à Paris, le 1er décembre.

L’initiative, Taking OER beyond the OER Community: Policy and Capacity [Transmettre les REL au-delà des parties prenantes des REL : Politiques et capacités], a été lancée par l’UNESCO en 2010 en collaboration avec l’organisation intergouvernementale the Commonwealth of Learning

En dépit des progrès importants qui ont été réalisés, le concept des REL n’est pas encore connu et compris par un large public, ni même par les responsables politiques ou les chefs d’établissements. Par ailleurs, il est probable qu’à l’heure actuelle le flux des REL ne circule que dans un sens, du Nord au Sud. Malgré la mise en œuvre de quelques initiatives, les REL demeurent, dans la plupart des pays en développement, un phénomène marginal et contrôlé par les donateurs. Sans un développement rapide des REL, les pays en développement ne seront jamais en mesure d’atteindre leurs objectifs en matière d’éducation et c’est la raison pour laquelle l’initiative est prioritairement focalisée sur les universités d’Afrique, d’Asie et du Pacifique.

Le forum, ouvert par M. Qian Tang, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l’éducation et M. Janis Karklins, Sous-Directeur général de l’UNESCO pour la communication, comprendra notamment des exposés sur les tendances récentes en matière de REL, les enseignements tirés en Afrique et les questions de licence.  

Le projet, une initiative conjointe de la Division de l’enseignement supérieur de l’UNESCO et du COL, est financé par la Division, le gouvernement des États-Unis d’Amérique et fait partie des activités intersectorielles de l’UNECO dans le domaine des TIC et de l’éducation.   

Liens associés

Note d'information (en anglais)

Ordre de jour (en anglais)

 

 

 




<- retour vers Enseignement supérieur
Retour en haut de la page