Enfants soldats

Même s’ils diminuent en nombre dans le monde entier, les conflits apparaissent sous de nouvelles formes ; ils sont souvent menés par des seigneurs de guerre, et font fréquemment appel aux enfants et aux jeunes.

En 2003, la présence de combattants de moins de 15 ans a été signalée dans plus de la moitié des états en guerre dans le monde. Parmi les raisons qui poussent les enfants à devenir soldats, on trouve : le besoin de sécurité, de protection, la nécessité de se nourrir, l’ennui, l’humiliation, les frustrations, l’intimidation, les promesses d’éducation et d’emploi ou encore le désir de venger la mort de membres de sa famille.

L’éducation peut être une composante cruciale de la réhabilitation et de la réintégration dans la société des enfants ayant été recrutés pour combattre et n’ayant pas eu l’occasion de se scolariser. Les enfants soldats démobilisés ont besoin de programmes éducatifs tenant compte de leur expérience spécifique de la guerre et les préparant à la paix et à la réconciliation. Certains d’entre eux peuvent souhaiter reprendre une éducation formelle, tandis que d’autres ont besoin d’acquérir une formation et des compétences  professionnelles. Un nombre significatif de filles sont impliquées dans les conflits armés, mais peu d’entre elles sont intégrées dans des programmes de démobilisation, peut-être en raison de l’opprobre liée aux abus sexuels dont elles sont souvent victimes en temps de guerre.

Quelques domaines d’intervention en faveur des enfants soldats :

Programmes d’éducation combinés avec un soutien psychosocial et avec une aide dont l’objectif est de générer des revenus, par exemple , stages d’apprentissage ou prêts pour la création de micro-entreprises.

Programmes d’éducation combinés avec des initiatives pour empêcher qu’ils ne se réengagent.

Formation et soutien à tous les niveaux pour une réinsertion durable et études de suivi menées sur les ex-soldats. Les visites et les incitations monétaires/matérielles en faveur des ex-soldats et de leurs familles sont souvent nécessaires pour les maintenir dans les programmes de réinsertion.

Programmes d’éducation incluant des cursus et des méthodes d’apprentissage adaptées ou créées pour prendre en compte l’état psychologique des enfants ayant vécu l’expérience de la guerre.

Retour en haut de la page