Populations rurales

Des enfants des zones rurales, Jamaïque

©UNESCO/Gary Masters
Des enfants des zones rurales, Jamaïque

Les populations rurales représentent 70 pour cent des pauvres de la planète et 72 pour cent de ceux des pays les moins développés. Les inégalités entre urbains et ruraux sont un obstacle majeur au développement durable. Les zones rurales comprennent des villages de moins de 10 000 habitants et leurs territoires sont dominés par des fermes, des forêts, des étendues d’eau, des montagnes et/ou des déserts.

Traditionnellement, les populations rurales dépendent de l’agriculture pour leur subsistance, en tant que fermiers, éleveurs nomades ou pêcheurs ; elles s’occupent de la production animale, de la transformation et du commerce de la nourriture ainsi que des produits et des services agricoles non alimentaires. Les communautés rurales sont diverses culturellement, socialement et économiquement.

Les revenus de leur travail sont bas par suite de l’insuffisance fréquente de possibilités d’activités rémunératrices. Habituellement, les populations rurales n’ont pas accès à des services sociaux de base adéquats parce qu’elles manquent d’influence politique et que les zones rurales ne sont pas prioritaires au plan national.

Le programme-phare FAO/UNESCO en faveur de l’Éducation pour les populations rurales invite à des actions concertées pour réduire les disparités entre zones urbaines et rurales, en ciblant les besoins éducatifs des populations rurales.

- Quelques domaines d’intervention en faveur des populations rurales :

- Soutien éducatif apporté aux pauvres et aux nécessiteux (bourses, gratuité des uniformes, dispense de frais de scolarité, etc.).

 - Apprentissage à distance grâce à l’utilisation des centres communautaires multimédias et des TIC.

-  Analyse des valeurs culturelles qui limitent les possibilités d’éducation pour les filles grâce à des programmes, comme les rations alimentaires à emporter à la maison et les garderies communautaires.

-   Rationalisation des programmes scolaires pour les centrer sur les priorités les plus importantes, combiner contenus de base et savoirs locaux et enseigner ces contenus en utilisant les ressources communautaires/ humaines/ matérielles pour favoriser l’apprentissage actif.

-  Offre de meilleurs revenus ou d’incitations aux enseignants, particulièrement  dans les zones rurales, et création d’un prix de reconnaissance nationale pour les enseignants travaillant dans les zones rurales/reculées.

-   Développement  de systèmes de soutien innovants au niveau de l’école et de la classe pour aider les enseignants utilisant les techniques d’apprentissage actif.

-    Encouragement au recueil de données pertinentes focalisées sur les questions touchant aux groupes cibles.

Retour en haut de la page