16.10.2011 - Education Sector

Les manuels d’histoire : un champ de mines politique ou un chemin vers la paix ?

© UNESCO/Roger Dominique

Définir des identités en vue d’un projet commun sur l’histoire des Balkans, élaborer des matériels didactiques communs sur l’histoire du Japon et de la Corée du Sud et réviser les projets de manuels d’histoire franco-allemands et germano-polonais, sont quelques-unes des activités qui seront menées dans le cadre d’un dialogue multilatéral sur l’enseignement de l’histoire (Tokyo, Japon, 22 et 23 octobre).

L’événement est organisé par l’Institut Georg Eckert de recherche internationale sur les manuels scolaires, partenaire de l’UNESCO pour les projets d’élaboration de manuels scolaires.

 

Les manuels scolaires et les matériels didactiques jouent un rôle clé dans la construction de l’identité nationale et centrale. Ils peuvent déclencher ou être au cœur de sérieux conflits ou crises sociales à connotation ethnique, politique, culturelle ou religieuse. Néanmoins, les manuels peuvent également contribuer à prévenir ou à surmonter les conflits (comme le souligne le Rapport mondial de suivi sur l’EPT 2011 de l’UNESCO). Avec le défi de la mondialisation, l’Internet, les migrations internationales et l’émergence de sociétés multiethniques, le rôle des manuels a évolué et ils ont acquis un nouveau statut. 

 

 

L’atelier a pour objet de présenter, comparer et évaluer les activités binationales et multilatérales liées aux manuels, dans les différents contextes de l’Asie de l’Est, de l’Europe et du Moyen-Orient, de débattre du défi que constitue l’utilisation de manuels dans les écoles, d’examiner si les manuels d’histoire communs à une même région peuvent promouvoir l’identité régionale et d’étudier la proposition controversée de mise en œuvre d’un manuel couvrant conjointement l’histoire de l’Europe et de l’Asie de l’Est.  

 

 

Lors de l’événement, l’UNESCO présentera des exemples de ses activités binationales et multilatérales liées à des manuels. L’Organisation a toujours reconnu comme fondamental le rôle joué par les manuels et les matériels didactiques en matière d’éducation à la paix et de promotion de la compréhension internationale et s’est engagée en faveur des manuels depuis sa création en 1946. Son document phare, Stratégie globale d’élaboration des manuels scolaires et matériels didactiques (2005), définit des méthodes et des objectifs concrets pour les nouveaux projets. L’Organisation contribuera aux débats sur les prochaines initiatives de manuels communs et insistera sur la nécessité d’élaborer un ouvrage international relatif à la révision des manuels.  

 

 

Les organisations partenaires qui accueillent ou organisent l’atelier sont le Bureau de Tokyo de la Friedrich-Ebert-Stiftung (FES), la Northeast Asia History Foundation (Corée), l’association japonaise Peace Boat, le Children and Textbooks Network 21, la History Educationalist Conference of Japan et le Comité chargé de l’histoire commune de la Chine, du Japon et de la Corée.

Liens

Programme  et Note conceptuelle

Site web sure les manuels de l'UNESCO

Stretégie globale d'élaboration des manuels et matériels didactiques

Rapport mondial de suivi sur l'EPT 2011

Institut Georg Eckert  de recherche internationale sur les manuels scolaires




<- retour vers Les langues dans l'éducation
Retour en haut de la page