Conférence de haut niveau à Mogadiscio pour débattre de l’avenir de l’éducation en Somalie

19.06.2013 10:21 Il y a : 1 yrs

Plus d’une centaine de spécialistes de l’éducation en Somalie sont accueillis à Mogadiscio par le gouvernement fédéral de Somalie pour une Conférence de haut niveau de trois jours qui permettra de réfléchir au développement d’un système éducatif pour le pays affecté par deux décennies de conflit.

La Conférence sur l’éducation nationale a été ouverte aujourd’hui par le Premier ministre de la République fédérale de Somalie qui l’a qualifiée d’occasion exceptionnelle d’offrir aux enfants somaliens un avenir meilleur.

La Conférence est organisée par la Direction de l’éducation, de la culture et de l’enseignement supérieur du ministère somalien du Développement humain et de la Fonction publique et soutenue par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

La Conférence sur l’éducation nationale rassemble des responsables de l’élaboration des politiques d’éducation, des planificateurs et des universitaires de haut niveau, des représentants du secteur privé et d’ONG ainsi que des membres de la société civile et des partenaires internationaux. Ils débattent des méthodes permettant de créer un système éducatif qui soit participatif, inclusif, en mesure de répondre aux besoins régionaux et contrôlé par la Somalie.

S’adressant aux participants, le Premier ministre, S.E. Abdi Farah Shirdon Saaid a expressément souligné que « l’éducation doit être au cœur des priorités de tout pays civilisé, et la Somalie ne doit pas être différente des autres. Maintenant que la paix est revenue à Mogadiscio, il est urgent que nous ré-établissions notre système éducatif, qui a été dévasté par deux décennies de conflits. Ce jour est extrêmement important pour la Somalie. Voir tous ces spécialistes de l’éducation réunis ici aujourd’hui me rend fier de conduire un pays qui émerge d’une période traumatisante. Je salue les efforts que vous déployez pour améliorer la vie des Somaliens et je vous félicite d’avoir pu concrétiser cette conférence. Avec votre aide, nous jetterons les bases solides de l’éducation en Somalie – de l’école primaire à l’université –, fondations sur lesquelles se construira un avenir meilleur pour nos enfants. Ils ne méritent rien de moins. »

Dr Maryan Qasim, ministre somalienne du Développement humain et de la Fonction publique, à qui incombe la responsabilité de l’éducation, a demandé aux participants de la conférence de « définir des buts et objectifs précis pour l’éducation en Somalie en s’appuyant sur les leçons déjà tirées dans le pays » et de « se rassembler dans un esprit de partenariat autour des valeurs somaliennes qui nous unissent en tant que peuple et sur lesquelles repose notre héritage distinct en tant que nation. »

Dr Qasim a ajouté que l’objectif de son ministère est de « créer un système éducatif qui produise des citoyens qualifiés, compétents et autonomes et qui puissent faire de la Somalie la nation juste et prospère de leurs rêves. »

M. Mohamed Djelid, qui représentait l’UNESCO, a souligné que « l’éducation de la Somalie doit progresser en empruntant la voie que les Somaliens choisissent, [qu’]elle doit s’inscrire dans une vision sectorielle et [qu’]elle doit être soutenue par des partenaires, dans un cadre comportant des normes et des règles acceptables dans le secteur de l’éducation. » Il a ajouté que « les autorités somaliennes en charge de l’éducation doivent pouvoir bénéficier d’un appui pédagogique équivalent à celui apporté à d’autre pays. »  

M. Sikander Khan, qui représentait l’UNICEF, a déclaré qu’auparavant de nombreuses familles ne pouvaient pas envoyer leurs enfants à l’école, alors même qu’elles le souhaitaient. « Avec l’amélioration de la situation en matière de sécurité et l’engagement renouvelé de la communauté internationale, les enfants somaliens ont enfin la possibilité de bénéficier d’une éducation appropriée. Ils ont été des victimes innocentes pendant trop longtemps et nous devons profiter de cette occasion pour donner à tous les enfants somaliens la possibilité d’aller à l’école. Nous devons développer le capital humain grâce à l’éducation et à une bonne alimentation, à des soins de santé et en jugulant le nombre inacceptable de décès d’enfants de moins de cinq ans qui peuvent être évités. L’heure est venue d’investir dans les enfants somaliens et dans leur avenir. »   

« Pour les générations actuelles et futures de citoyens somaliens, l’éducation peut être le moyen de participer pleinement à la reconstruction de leur pays, » a déclaré M. Philippe Lazzarini, Coordinateur résident des Nations Unies. « Scolariser les enfants somaliens est potentiellement l’un des éléments les plus importants de la construction de la paix auxquels s’est engagé le New Deal. Les Nations Unies sont ici pour aider les partenaires et les institutions de l’éducation de la Somalie à aller de l’avant dans la réalisation de ces objectifs ambitieux. »   

La Conférence se terminera le jeudi 20 juin 2013 par une session plénière au cours de laquelle tous les principaux engagements, décisions et initiatives évoqués pendant les sessions de travail seront résumés. La Conférence adoptera la « Déclaration sur l’éducation de la Somalie en 2013 ».

Le ministère somalien du Développement humain et de la Fonction publique, qui est responsable de l’éducation nationale, a déjà lancé un programme de scolarisation vaste et ambitieux qui a pour objet de scolariser un million d’enfants et de jeunes somaliens, de former des enseignants, de créer des salles de classe et de renforcer les capacités des ministères concernés.

Le système éducatif somalien a souffert de nombreuses années de conflit. Seulement quatre enfants de 6 à 12 ans sur dix sont scolarisés dans le primaire, et leur nombre est encore inférieur dans les régions méridionale et centrale du pays. Le nombre de filles scolarisées est encore plus faible. Il y a une grave pénurie d’enseignants qualifiés dans le pays et le manque de programmes scolaires unifiés est évident.

****

Pour en savoir plus :
Susannah Price, responsable de la communication, UNICEF Somalie sprice(at)unicef.org; +254 722 719867

Michael Croft, Coordinateur de programme à l’ UNESCO
m.croft(at)unesco.org; +252 616 692 742 (Somalie) / +252 704 594 606 (Kenya)


Actualités sur le même thême :
Retour en haut de la page