Libye : la volonté de changer

25.04.2012 10:30 Il y a : 2 yrs

Le pays doit renouveler en profondeur les politiques éducatives. Une équipe de l'UNESCO, dont faisait partie le Directeur de l’Institut international de planification de l’éducation (IIPE), s’est rendue en Libye en mars 2012.

©UNESCO/ Lodovico Folin-Calabi

À son retour, elle a pu témoigner de la forte motivation des responsables libyens de l’éducation pour réformer le système éducatif en en faisant la pierre angulaire d'une société dans laquelle chaque citoyen est pris en considération.

Après la révolution de 2011, le secteur éducatif du pays a été confronté à d’immenses difficultés qui sont largement dues à l’absence d’un processus adapté de planification par le passé. Les Libyens ont la ferme volonté de réformer leur système éducatif. Ils souhaitent que l’éducation joue un rôle majeur dans l’édification d’une société plus équitable.

Deux nouveaux ministères (Ministère de l'éducation et Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique) ont été invités à élaborer des plans stratégiques concis dans un délai imparti (décembre 2011 – juin 2012), visant à réaliser des objectifs immédiats ou à court terme, à savoir :

  • rénovation des écoles endommagées au cours des affrontements de 2011 ;
  • accueil des enfants de familles déplacées dans les écoles de leurs zones de résidence d'origine ;
  • examen des programmes et des manuels, et impression de manuels scolaires, notamment pour l'histoire, l’éducation civique et la langue arabe.

Dans une perspective à moyen et long termes, les autorités libyennes ont identifié de nombreux domaines où des améliorations doivent être apportées : formulation de nouvelles politiques éducatives et de plans sectoriels pour réformer l'éducation, élaboration de programmes scolaires, développement et diffusion de programmes éducatifs pour la petite enfance, pour l'éducation inclusive et pour l'enseignement technique et professionnel, réglementation de l'enseignement privé, introduction du e-learning dans les écoles, formation des enseignants et développement des capacités institutionnelles au sein du Ministère de l'éducation et dans le système éducatif tout entier.

La scolarisation des enfants dans les écoles ne semble pas être une difficulté aux niveaux de l'éducation de base et du secondaire. Le véritable défi concerne plutôt la qualité de l'éducation, la pertinence et le type d’offre éducative au niveau secondaire.

Le Ministère de l'éducation organise actuellement des réunions de consultation dans les différentes provinces de la Libye, afin que les différentes parties prenantes du monde éducatif prennent part à des discussions sur l'avenir de l'éducation dans le pays. Une Conférence de consultation nationale a eu lieu en avril 2012 afin de définir les principaux objectifs éducatifs à partir desquels les plans stratégiques seront déterminés.

Alors que la Libye initie tout juste un processus de changement, l'UNESCO tient à accompagner le pays dans la réalisation de ses objectifs éducatifs. Le cadre et la portée de la participation de l'UNESCO font actuellement l’objet de discussions.

 


Retour en haut de la page