Énoncé de mission

La mission du Bureau de l’éthique consiste à aider le personnel de l’UNESCO à se conformer aux plus hautes normes d’intégrité requises par l’Acte constitutif de l’Organisation et par le Statut et le Règlement de son personnel. L’instauration d’une culture de l’éthique au sein de l’Organisation contribuera à améliorer le climat de confiance et de transparence à l’intérieur de l’UNESCO.

Le Bureau de l'éthique a pour mandat de renforcer les principes éthiques au sein de l'Organisation, en s'employant à :

Favoriser une prise de conscience des enjeux éthiques

  • Joue un rôle préventif et consultatif important en donnant à tous les employés de l'UNESCO des avis et des conseils confidentiels sur des préoccupations en rapport avec l'éthique, le but étant de refléter les valeurs, principes et normes de conduite de l’Organisation
  • Fait un travail de sensibilisation en diffusant les principes fondamentaux de l'éthique professionnelle, dans le cadre de séances de formation, de bulletins et des portails Web  
  • Dispense la formation à l'éthique obligatoire pour tout les employés de l'UNESCO, au Siège, dans les bureaux hors Siège et dans les instituts à travers le monde. Les sessions de formation sont conçues pour permettre au personnel et à la direction de l’Organisation de prendre la responsabilité de leurs actes, ainsi que de prendre des décisions fondées et éthiques dans de nombreuses situations  

Clarifier les règles qui régissent les domaines suivants relatifs aux conflits d'intérêts

  • Distinctions honorifiques, cadeaux et rémunérations
  • Favoritisme
  • Emploi et activités externes à l'Organisation
  • Utilisation de renseignements confidentiels
  • Utilisation de biens et autres avoirs de l’UNESCO

Pas d'abus de pouvoir ou d'autorité et pas de discrimination

Assurer un environnement de travail exempt de tout abus de pouvoir ou d'autorité et de toute discrimination

Mettre en œuvre la politique de lutte contre le harcèlement

Promouvoir une tolérance zéro à l'égard du harcèlement aussi bien sexuel que moral

Réagir, résoudre et protéger

  • Être à l'écoute des préoccupations concernant d'éventuels manquements à l’éthique exprimées par les membres du personnel dans le cadre d’une consultation ou par courrier électronique ou téléphone
  • À l'issue d'une première étude d’un cas, le Conseiller pour l'éthique propose, si possible, une résolution rapide du problème
  • Demander à la Directrice générale d'engager une investigation en bonne et due forme par l'intermédiaire du Service d'évaluation et d'audit (IOS) si besoin est
  • Par la politique de lutte contre les représailles, protéger les membres du personnel qui signalent d'éventuels manquements à l'éthique ou qui coopèrent avec une autorité compétente
Retour en haut de la page