Bourses de l'UNESCO

Conscient de la haute priorité, les États membres affectés au développement des ressources humaines et le renforcement des capacités par la solidarité intellectuelle de l’homme, l'UNESCO établit le Programme de bourses.

L'éducation et la solidarité intellectuelle était à l'ordre du jour de la Communauté Internationale depuis l'adoption de la déclaration universelle des droits de l'homme en 1948 et il a été confirmé à maintes reprises dans des conventions internationales et conférences, notamment dans la conférence de Jomtien (Thaïlande) en 1990 et le forum international de Dakar sur l'Education pour tous en 2000.

Dès 1951, un programme visant à promouvoir et développer les échanges de jeunes à des fins éducatives existait à l'UNESCO. L'organisation a poursuivi son action dans le cadre du programme de bourses pour répondre aux besoins des États membres dans le domaine du développement des ressources humaines et le renforcement des capacités. Jusqu'à la date de Ce programme a permis jusqu’aujourd’hui à plus de 52,000 boursiers de dans le monde entier d’étudier dans différents pays qui contribuent à la solidarité intellectuelle, la coopération internationale et la compréhension mutuelle.

Sa mission étant à la fois culturelle et éducative, l’UNESCO s’efforce, dans le domaine de formation:

  • De promouvoir la recherche en matière de formation en vue de mettre au point des stratégies pour renforcer les capacités des ressources humaines;
  • D’aider à établir et à gérer des établissements de formation dans tous ses domaines de compétence;
  • D’aider les pays à formuler des politiques nationales qui permettront d’atteindre leurs buts en termes de renforcement des capacités et de formation;
  • De stimuler des débats la réflexion sur des sujets importants lies à la formation;
  • De renforcer la capacité de formation au niveau institutionnel de manière à ce que les pays et les régions puissent parvenir par leur propres moyens à l’autosuffisance, au lieu de compter sur des experts externes;
  • De favoriser le dialogue interculturel et la compréhension entre cultures grâce à des méthodes novatrices de formation;
  • De fixer des normes internationales régissant le renforcement des capacités;
  • D’offrir des moyens de liaison et de mise en réseau susceptibles de faciliter le travail sur le plan individuel ainsi qu’institutionnel par partage des ressources et partenariats communautaires dans les projets de formation.
Retour en haut de la page