(2014) Bourses internationales UNESCO - L’ORÉAL pour des jeunes femmes se consacrant à l’étude des Sciences de la vie

Date d'annonce: 20 mars 2013

Le délai pour soumettre des candidatures : 10 juin 2013

 

C'est à quel propos?

Dans le cadre du Programme de bourses coparrainées de l'UNESCO, le programme partenariat pour les femmes et la science entre la Fondation d’Entreprise L'OREAL et l’UNESCO a pour but de promouvoir la participation de jeunes femmes du monde entier – aux avancées de la recherche dans le domaine des sciences de la vie.

Le principe essentiel défendu par l’UNESCO, sur lequel repose le programme de bourses internatinales UNESCO-L’ORÉAL, conçoit que les individus constituent les ressources les plus importantes du monde et que l’innovation et l’excellence, surtout chez les jeunes, méritent d’être encouragées grâce aux efforts concertés de la communauté internationale. L’attribution de ces bourses est une stratégie clé qui permet de stimuler une plus grande participation des femmes à la recherche de solutions scientifiques aux problèmes auxquels l’humanité est confrontée au début du XXIème siècle.

Présentation de la bourse

Les bourses internationales UNESCO - L'OREAL ont pour but de promouvoir la participation de jeunes femmes du monde entier – aux avancées de la recherche dans le domaine des sciences de la vie. Ce programme tend à identifier et récompenser quinze jeunes chercheuses talentueuses, déterminées et douées, venant du monde entier, dont les travaux portent sur les sciences de la vie. Pour assurer une représentation géographique équilibrée des cinq régions géoculturelles du monde, trois jeunes femmes au maximum, originaires de chacune des cinq régions, pourront bénéficier de ces bourses.

Les candidates doivent déjà avoir entrepris des travaux de recherche de niveau doctoral ou post doctoral dans un ou plusieurs domaines voisins des sciences de la vie, notamment la la biologie, la biochimie, les biotechnologies, la biodiversité l’agriculture, la médecine, la pharmacie et la physiologie, les sciences environnementales. Dans la sélection, le jury accorde la préférence aux protocoles de recherche qui respecte le bien-être des animaux. Une préférence est accordée à la recherche qui ne relève pas du domaine de la cosmétique.

Les candidatures présentées par les pays les moins avancés (PMA) feront l’objet d’une attention particulière.

Critères de sélection

Les candidates (quatre au maximum par Commission nationale intéressée) doivent répondre aux critères généraux suivants :

  1. Toutes les candidatures doivent être présentées et endossées par la Commission nationale. L’UNESCO ne peut accepter de candidatures soumises directement par les intéressées.
  2. Les candidates ne doivent pas avoir plus de 35 ans. Les personnes nées avant le 1er janvier 1978 ne seront pas admises à concourir dans le cadre de ce programme.
  3. Seront prises en considération les candidates ayant obtenu un doctorat (ou un diplôme équivalent) et les candidates poursuivant des études ou des recherches conduisant à un doctorat (ou à un diplôme équivalent) dans le domaine des sciences de la vie. A noter cependant que la priorité sera donnée aux candidates titulaires d’un doctorat au moment de la présentation de leur candidature.
  4. Seront prises en considération les candidates qui, par leur enthousiasme et leurs travaux novateurs, apportent de précieuses contributions au développement des sciences de la vie.
  5. Les candidates doivent lire et écrire couramment la langue dans laquelle l’enseignement sera dispensé dans le pays d’étude proposé.  
  6. Les candidates ne doivent pas être en possession d’une autre bourse pour le projet d’études ou pendant la période durant laquelle elles postulent à la bourse. Si au titre du même projet, la candidate obtenait une autre bourse pour l’ensemble de ses recherches et frais de subsistance, elle devrait en informer immédiatement l’UNESCO. Dans ce cas son dossier ferait l’objet d’un nouvel examen afin de vérifier si sa candidature est encore valable.

Conditions d’attribution

  1. Domaine d’étude: Sciences de la vie
  2. Date limite de réception des candidatures : a été prolongé jusqu au 10 juin 2013.
  3. La bourse initiale est pour une période maximale de 12 mois pour un montant maximal de 20.000 dollars E-U. Une extension pourra avoir lieu pour 12 mois supplémentaires suite à une demande faite par l’intéressée et après validation de la part du comité de sélection.
  4. Durée du séjour dans le pays/institut hôte:
    Au moins la moitié de la durée de la bourse doit être entreprise à l’étranger. La boursière doit impérativement compléter ses études dans son pays natal pendant une durée minimum de deux mois.
  5. Date éventuelle de début des travaux: Toute date comprise entre le 1er mars 2014 & le 1er mars 2015
  6. Seules sont considérées les candidatures à une prolongation pour le même projet de recherche. Les documents suivants doivent être soumis 3 mois avant la fin de la bourse:

      i) Trois lettres de recommandation

        (a) la première provenant de l’institution hôte,
        (b) la seconde du/des responsable(s) de projet à l’institution hôte, et
        (c) la troisième de la part de l’institution/laboratoire se trouvant dans le pays natal de la boursière.

      ii) Un bref rapport intérimaire sur l'avancement du travail, ainsi qu’une proposition de recherche, afin de justifier la prolongation de la bourse.
      iii) Une estimation budgétaire détaillée indiquant toutes les dépenses relatives à la deuxième partie de la bourse. Les travaux de recherche pour postuler à une prolongation, doivent concerner le même sujet d’étude. 
    •  Il doit être entendu qu’une fois la bourse terminée, l’intéressée doit accepter de retourner dans son pays de résidence afin que les connaissances qu’elle aura acquises puissent être mises à profit dans les programmes locaux de recherche et de formation.

    Le projet de recherche

    Le projet de recherche doit couvrir les points suivants:

    • Pourquoi? La nature concrète de la contribution du projet proposé aux sciences de la vie; ses aspects novateurs et originaux ; la portée et l’objectif du projet de recherche. La candidate doit expliquer dans quelle mesure les connaissances théoriques et pratiques acquises au cours de la formation envisagée auprès de l’établissement hôte, seraient profitables à son projet de recherche.
    • Quoi? Les résultats escomptés ou les retombées du projet de recherche envisagé.
    • Comment? Les modalités proposées pour effectuer la recherche.
    • Où? Le pays proposé pour entreprendre la recherche ainsi que le nom et l’adresse de l’institut/laboratoire hôte.
    • Quand? Le calendrier devra indiquer clairement la date proposée pour le début du projet et la durée envisagée qui devrait être de 12 mois au maximum. Puisque la possibilité d’une prolongation existe, il est recommandable de donner une indication du développement futur du projet d’études, au-delà de la période d’une année.
    • Combien? Des prévisions budgétaires détaillées indiquant les ressources dont la candidate a besoin pour mener à bien la recherche proposée. Le montant ne doit pas dépasser 20.000 dollars des États-Unis par an. Tous les chiffres doivent être indiqués en dollars des États-Unis et figurer sur une page séparée. Cette somme doit couvrir, exclusivement, les frais de voyage internationaux ou nationaux pour l’itinéraire proposé, les droits d’inscription (s’il y a lieu), et notamment les dépenses de subsistance personnelle, de visa ou d’assurance. Les candidates doivent établir des prévisions réalistes et veiller à ne pas dépasser une moyenne mensuelle de 1.500 dollars E U pour les dépenses de logement et nourriture (frais de transports en commun et faux frais inclus).
      Nous envisagerons de réduire le montant de la subvention accordée pour les candidates ayant prévu un budget jugé trop élevé par rapport aux objectifs et l’importance du projet. Les dépenses suivantes ne sont pas couvertes: achat d’un ordinateur ou de matériel informatique ; frais de publication ; participation à des conférences, à moins de démontrer que cela fait partie intégrante de la recherche et contribuera directement et sensiblement au progrès des sciences de la vie.

    Sélection des boursières

    Les candidates seront sélectionnées par un comité spécial de sélection constitué de représentants de l’UNESCO, de la Fondation d’Entreprise L’ORÉAL et de la communauté des chercheurs ou des instituts de recherche en sciences de la vie. Le Programme international relatif aux sciences fondamentales (PISF) jouera un rôle consultatif dans le procédé de selection. Un membre du PISF pourrait contribuer à la sélection.

    L’UNESCO et la Fondation d’Entreprise L’ORÉAL accordent la plus haute importance à l’originalité et à la qualité. Ne seront pris en considération que les projets bien planifiés, faisant preuve d’innovation, de créativité et de pertinence et promettant d’enrichir les connaissances dans le domaine des sciences de la vie.
    Les dossiers incomplets ou reçus après la date limite, de même que les candidatures ne répondant pas aux conditions énoncées ci-dessus, ne seront pas pris en considération.

    Pour de plus amples informations sur les résultats des programmes des années précédentes, on peut consulter le site web: http://www.forwomeninscience.com

    Seules les candidates sélectionnées seront informées par l’UNESCO.

    Les candidates qui n’auront pas été informées de leur sélection à la fin du mois de septembre 2012 devront considérer que leurs candidatures n’ont pas été retenues lors du processus de sélection.

    Bourse internationale UNESCO - L’Oréal

    Les bourses financées par la Fondation d’Entreprise L’ORÉAL, et gérées et administrées par l’UNESCO comprennent:

    • Une contribution financière, comme spécifié au préalable.
    • Un voyage aller-retour entre son pays et Paris, France, (date à déterminer) pour assister à une cérémonie de remise des bourses (condition sine qua non pour l’octroi de la bourse).
    • Les frais de séjour (hôtel et repas) et l’argent de poche pour le séjour à Paris lors de la cérémonie de remise des bourses.
    • Un certificat attestant l’obtention de cette bourse.

    Modalités de présentation des candidatures

    Toutes les candidatures doivent impérativement être présentées sur le formulaire de demande de bourse de l’UNESCO, ci-joint, accompagnées des pièces requises. Chaque État membre peut présenter au maximum quatre (4) candidatures. C’est à la Commission nationale qu’incombe la responsabilité de sélectionner les quatre candidatures qu’elle souhaite soumettre à l’UNESCO. La Commission Nationale est invitée aussi à rechercher la coopération avec la communauté scientifique locale pour assurer un niveau élevé de candidatures qui auront plus de chance d’être sélectionnées.

    Les candidates doivent soumettre leurs candidatures à travers la plateforme en ligne dans le lien suivant:
    www.fwis.fr

    La date limite pour la soumission de candidatures individuelles à travers cette plateforme est le 10 juin 2013. Cela permettra aux Etat membres de réviser les candidatures reçues par le biais de cette plateforme en ligne, et, par conséquent, de soumettre les quatre candidatures sélectionnées avant le 30 june 2013.

    Le dossier de candidature doit obligatoirement comporter les pièces suivantes:

    • Une adresse de courrier électronique consultée régulièrement par la candidate.
    • Des copies certifiées conformes des titres ou diplômes, en double exemplaire(accompagnées des relevés de notes obtenues). Un certificat prouvant l’obtention du doctorat ou attestant la préparation d’un doctorat, doit être joint.
    • Une liste de publications, s’il y a lieu.
    • Une lettre de recommandation d’une personne connaissant bien les travaux de la candidate.
    • Une lettre d’acceptation émanant d’un établissement hôte (autrement dit l’établissement qui a accepté d’accueillir la candidate au cas où une bourse lui serait attribuée). Dans cette lettre, l’établissement hôte doit bien préciser le nom du responsable de projet, les dates et la durée auxquels il consent de mettre à la disposition de la candidate les moyens nécessaires à sa formation dans le domaine de spécialisation choisi.
    • Le certificat d’aptitude linguistique de la langue du pays d’étude (si elle diffère de la langue maternelle de la candidate) dûment rempli, en double exemplaire(sur le formulaire UNESCO joint) signé par une autorité officielle compétente.
    • Une description détaillée du projet de recherche d’une ou de deux page(s) (au maximum), en anglais ou en français.
    Retour en haut de la page