Une initiative du SG

 

Déclaration du Secrétaire général

L'éducation est un moteur crucial du développement humain. Elle ouvre les portes du marché du travail, combat les inégalités, améliore la santé maternelle, réduit la mortalité de l'enfant, encourage la solidarité et favorise la protection de l'environnement. L'éducation autonomise les gens en leur donnant les connaissances, les compétences et les valeurs dont ils ont besoin pour édifier un monde meilleur.  

Grandissant en République de Corée pendant la période où elle se relevait de la guerre, j'avais peu de fournitures scolaires et j'étudiais en plein air. Les gens aujourd'hui m'interrogent souvent sur la transformation de mon pays et son passage de la pauvreté à la prospérité. Je réponds sans hésitation que c'est l'éducation qui en a été la clé.  

Au cours de quasiment toutes mes visites dans des zones ravagées par la guerre ou des catastrophes, les adjurations des survivants sont les mêmes : « l'éducation avant tout ». L'éducation contribue à rétablir un sentiment de situation normale pour les enfants traumatisés et elle pose les bases d'une stabilité durable. Nous devons répondre à cette légitime revendication. Nous ne pouvons pas nous permettre de gâcher les talents de toute une génération. Nous devons fournir un environnement dans lequel on peut apprendre en toute sécurité, des manuels scolaires, un soutien aux parents, des transports scolaires et une formation pour les enseignants.

En dépit du besoin urgent d'investissements dans le domaine de l'éducation et des nets avantages qu'ils procurent, depuis quelques années les progrès sur ce front sont bloqués. Le coût d'abandonner des millions d'enfants et de jeunes en marge de la société est incomparablement plus élevé que celui des investissements nécessaires pour relancer les efforts destinés à atteindre les objectifs internationaux fixés dans le domaine de l'éducation, au potentiel très prometteur.  

L'éducation est une priorité des populations à travers le monde entier, et c'est aussi ma priorité. Ma nouvelle initiative « L'éducation avant tout » vise à donner une vigoureuse impulsion au mouvement mondial en faveur de l'éducation – jusqu'à 2015 et au-delà.

L'Initiative se fixe trois priorités :

Premièrement, scolariser tous les enfants sans exception. La communauté internationale s'est engagée à mettre en place l'éducation primaire universelle d'ici 2015. Nous devons faire tous les investissements nécessaires pour que chaque enfant ait également accès à l'école.

Deuxièmement, améliorer la qualité de l'apprentissage. L'accès à l'éducation est crucial, mais il n'est pas suffisant. Nous devons nous assurer que les élèves acquièrent les compétences nécessaires pour participer avec succès à la société d'aujourd'hui qui est une société de la connaissance.

Troisièmement, favoriser la citoyenneté mondiale. L'éducation est beaucoup plus qu'une porte ouverte sur le marché du travail. Elle a le pouvoir de donner forme à un avenir durable et à un monde meilleur. La politique de l'éducation doit promouvoir la paix, le respect mutuel et le souci de l'environnement. Je lance un appel aux dirigeants de tous les pays et à tous ceux et celles qui sont engagés dans le domaine de l'éducation pour qu'ils se joignent à cette initiative et contribuent à tenir la promesse de mettre une éducation de qualité à la portée de tous les enfants, de tous les jeunes et de tous les adultes. Ensemble, nous sommes capables de donner aux individus le pouvoir de transformer notre monde.

- Ban Ki-moon – Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, septembre 2012

Retour en haut de la page