Bénin

« L’éducation est au premier plan de nos priorités... Des mesures ont été prises en vue de fournir aux filles un enseignement général gratuit dans le premier cycle du secondaire. Une vaste campagne de recrutement, de formation et de renforcement des capacités des enseignants, l’actualisation des cours de formation, l’apprentissage pour l’amélioration des compétences acquises dans l’enseignement non formel – des résultats significatifs ont été obtenus qui ont permis à mon pays, entre autres, d’atteindre un taux net de scolarisation de 97,4 % et un taux d’achèvement du primaire de 70 % », Président, M. Yayi Boni.

Visionnez le message vidéo du Président du Bénin, M. Yayi Boni

 

L’éducation est l’une des grandes priorités du Bénin. De 2006 à 2013, le gouvernement du Président Boni Yayi a pris des mesures importantes pour développer le système éducatif national : afin de garantir une éducation primaire universelle gratuite, de supporter les droits de scolarité des filles dans les premières années de l’enseignement secondaire, de supporter partiellement les frais d’inscription des filles dans la filière des « sciences et technologies de l’industrie », de créer de nouveaux établissements d’enseignement technique et de renforcer les systèmes existants. Le Gouvernement a également mené une vaste campagne de recrutement d’enseignants, de formation et de renforcement des capacités des enseignants, de développement des savoirs traditionnels dans le but d’améliorer les compétences acquises dans le secteur informel et a en outre élargi l’offre de formation technique et professionnelle.

Entre 2006 et 2013, le taux net de scolarisation dans le primaire est passé de 93 % à 121 %, ce qui traduit les efforts déployés par le Bénin dans le domaine de l’éducation. La parité des sexes a presque été atteinte. Dans la même période, le taux d’achèvement du primaire est passé de 65 % à 77 %, ce qui signifie que le pays est maintenant en voie d’atteindre l’objectif d’un « enseignement primaire pour tous ».

Ces résultats ont été obtenus grâce à la construction de 8 142 salles de classe et la mise en service de 2064 cantines scolaires dans 28 % des écoles élémentaires publiques. 643 641 écoliers ont profité de ces améliorations, soit 37 % des élèves de l’enseignement primaire. En outre, 9 986 enseignants de niveau primaire ont été recrutés et 10 093 ont été formés.

Les améliorations apportées à l’enseignement secondaire général sont un effet de l’arrivée massive des élèves de l’enseignement primaire, grâce à la gratuité de la scolarité et au soutien supplémentaire aux droits de scolarité des filles. Entre 2006 et 2013, 12 356 enseignants de l’enseignement secondaire ont été recrutés.

Le Bénin a également constitué un double système d’apprentissage qui complète la formation des apprentis dans les centres de formation professionnelle par la création d’un examen national appelé « Certificat de qualification professionnelle ».

L’éducation a bénéficié d’importants investissements de la part du Gouvernement et de ses partenaires techniques et financiers, dans le cadre du Plan décennal de développement de l’éducation. Les dépenses publiques dans l’éducation sont passées de 16,5 % en 2006 à 27 % en 2013, avec un objectif visé de 20 %.

Pour accompagner ces évolutions, le Bénin entend poursuivre ses efforts en vue d’augmenter le budget de l’éducation. Cela contribuera non seulement à augmenter l’accès à l’enseignement secondaire et aux instituts de formation mais aussi à améliorer la qualité de l’apprentissage et l’équité à tous les niveaux de l’éducation.

Visionnez le discours prononcé par le Ministre au bureau du Président, Fulbert Amoussouga Gero, à la manifestation de haut niveau « Une education de qualité pour le monde que nous voulons » de l'Initiative mondiale pour l'éducation avant tout.

Retour en haut de la page