Journal 2013

Entretien avec S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO

Durant cet entretien, qui a eu lieu quelques semaines avant la fin de son mandat, la Présidente de la 36ème session de la Conférence générale de l'UNESCO donne un aperçu de sa présidence, évalue son travail au cours des deux années de présidence, et explore sa vision de l'avenir de l'Organisation.

 

 

37ème session de la Conférence générale

5 novembre 2013

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la 36ème session de la Conférence générale, a ouvert la 37ème session de l'organe directeur en prononçant un discours qui a marqué la fin de son mandat. Elle a exprimé sa gratitude à tous les États membres et à leurs représentants auprès de l’UNESCO pour leur confiance, et leur esprit d'ouverture et de coopération avec lesquels ils ont soutenu son travail en tant que Présidente de la Conférence générale. Mme Bogyay a souligné les réalisations pendant sa présidence, dans la célébration la diversité culturelle au travers des échanges interculturels et du dialogue inter-religieux, dans la promotion de l'égalité des sexes et la sensibilisation du rôle des femmes dans la résolution des conflits, et enfin dans l’exercice du soft power de l'UNESCO-culturel, scientifique, et la diplomatie du sport, pour faire avancer la paix.

Madame la Présidente a passé le relais à S.Exc. Dr Hao Ping, Vice-Ministre de l'Éducation de la République populaire de Chine, élu Président de la 37ème session de la Conférence générale.

En reconnaissance à son dévouement au cours d'un mandat de deux ans, S. Exc. Mme Katalin Bogyay a reçu la médaille d'or Nehru de l'UNESCO.

L'orchestre tzigane hongrois, Budapest Bar, a présenté un spectacle de musique lors de la cérémonie d’ouverture de la 37ème session de la Conférence générale.

  • Discours (PDF en anglais)

 

 

8ème Forum des Jeunes

29-31 octobre 2013

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a participé à la 8ème édition du Forum des jeunes sur le thème « Inclusion sociale et jeunesse : engagement civique, dialogue et développement des compétences ». Le 31 Octobre, Madame la Présidente a prononcé un discours de clôture du Forum, qui est une partie intégrante de l’organe suprême de la Conférence générale comme une plate-forme où les jeunes peuvent discuter de leur engagement civique à l'édification de collectivités démocratiques et durables. Cette année, les représentants des jeunes de par le monde ont examiné les aptitudes et les compétences des jeunes pour réussir à entrer dans la vie active et mettre leur innovation, la créativité et l'esprit d'entreprise dans la pratique. Le forum a également abordé les problèmes liés à l'inclusion sociale et le dialogue interculturel. Des représentants du Forum des Jeunes présenteront un rapport lors de la session plénière de la 37ème session de la Conférence générale.

 

 

Rencontre avec les Jeunes Cadres de l'UNESCO

11 octobre 2013

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, a rencontré les jeunes cadres des différents secteurs et les divisions de l'UNESCO, pour entendre leurs points de vue et leurs visions de l’avenir de l'Organisation. La Présidente a fait remarquer que l'avenir de l'UNESCO se trouve dans les mains des jeunes venant des différents coins du monde, apportant ainsi multiculturalisme, pluralisme et diversité, ainsi que professionnalisme et dévouement à cette Organisation.

 

 

Sommet de l'eau 2013 à Budapest

9 octobre 2013

Sur invitation du Président du Comité d'Organisation, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, a participé à la cérémonie d'ouverture du Sommet de l'eau à Budapest. Le sommet a été ouvert par S. Exc. M. János Ader, Président de Hongrie; S. Exc. M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, S.A.R. le Prince El Hassan bin Talal de Jordanie, Président du Conseil consultatif du Secrétaire général des Nations Unies sur l'eau et l'assainissement; S.A.R. le Prince Khaled bin Sultan bin Abdulaziz d'Arabie saoudite, Président du Prix Prince Sultan bin Abdulaziz International de l'Eau, et M. Benedito Braga, Président du Conseil mondial de l'eau.

Le Sommet de l'eau 2013 de Budapest, dont le thème est "Le rôle de l'eau et de l'assainissement dans l'agenda mondial du développement durable", fait partie des événements de l'Année internationale de coopération pour l'eau des Nations Unies pilotée par l'UNESCO. Cette initiative vise à fournir des directives sur les questions les plus urgentes telles que l'eau potable, la gestion de l'eau, la coopération internationale sur l’eau, les technologies innovantes, l'assainissement et le traitement des eaux usées, la contribution au développement des objectifs liés à l'eau pour le programme de développement post-2015.

 

 

192ème session du Conseil exécutif

1er octobre 2013

S'adressant à la dernière session du Conseil exécutif avant la 37ème session de la Conférence générale, la présidente a mis en perspective les deux dernières années, observant le professionnalisme exceptionnel, le dévouement et l'esprit de solidarité de toutes les parties constituantes de l'UNESCO durant cette période de turbulence. En insistant aux membres du Conseil, le devoir de chaque pays à rechercher un consensus mutuellement bénéfique et réaliste à l'UNESCO, la Présidente de la Conférence générale a donné une note d'optimisme quant à l'avenir de l'Organisation. Elle a remercié la présidente du Conseil exécutif et la Directrice générale de l'UNESCO pour la collaboration entre les États Membres et le Secrétariat. "Je voudrais voir cette maison travailler en harmonie", a-t-elle fait remarquer, "alimentée par le professionnalisme et le dévouement de ses nombreux éléments - les États membres et le Secrétariat, et ne jamais perdre le fil intellectuel qui a défini cette Organisation depuis ses débuts".

 

 

Cérémonie de remise des Trophées mondiaux du "Fair Play" 2013

© Jacques Mateos
S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale - Cérémonie d’ouverture de remise des Trophées mondiaux du "Fair Play" 2013

18 septembre 2013

 

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a participé à la cérémonie de la remise des Trophées mondiaux du « Fair Play » 2013, qui s’est tenue, le 18 septembre 2013, au Siège de l’UNESCO à Paris.

 

Depuis sa fondation, en 1963, par l’UNESCO et plusieurs autres organisations internationales impliquées dans le domaine du sport, le Comité international du Fair Play (CIFP) vise à défendre et promouvoir les valeurs du Fair Play partout dans le monde.

©CIFP/ Jacques Mateos
Dr Jenő Kamuti, Président du Comité International pour le Fair Play, décerne le Trophée spécial du Fair Play pour la promotion de la diplomatie dans le sport à S. Exc. Mme Katalin Bogyay

Madame la Présidente a ouvert la cérémonie et souligné l'importance du cadre éthique du fair-play afin de maintenir les fondements traditionnels du sport, reflétant le respect d'une compétition honnête, l'amitié, l'égalité, l'intégrité et la tolérance, face à des pressions commerciales et concurrentielles croissantes dans le monde du sport. Lors de cette cérémonie, le Trophée spécial du Fair Play pour la promotion de la diplomatie dans le sport a été décerné à S. Exc. Mme Bogyay par le Comité international du Fair Play.

 

©CIFP/ Jacques Mateos
Lord Coe, Vice-Président de l'Association Internationale des Fédérations d'Athlétisme, reçoit le trophée “Jean Borotra” des mains de Sir Philip Craven, Président du Comité International Paralympique. A l’arrière-plan S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale et Dr Jenő Kamuti, Président du Comité International pour le Fair Play

Lors de cette soirée exceptionnelle qui a également marqué le 50e anniversaire du CIFP, trois personnalités remarquables du monde sportif, ont été ainsi récompensées pour leurs accomplissements sans précédent, par les trois plus prestigieux trophées du mouvement mondial Fair Play :

  • Lord Sebastian COE (Royaume-Uni) avec le trophée “Jean Borotra” qui récompense une carrière et une vie conduites dans un esprit de Fair Play ;
  • Carlos GONÇALVES (Portugal) avec le trophée "Willi Daume" pour la promotion du Fair Play ;
  • Jochen WOLLMERT (Allemagne) avec le trophée "Pierre De Coubertin" qui récompense un acte de Fair Play.

©CIFP/ Jacques Mateos
Au centre Dániel Guyrta, recevant le diplôme du Fairplay mondial pour un acte de fairplay, de S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO et de M. Sunil Sabharwal, membre du Comité International pour le Fair Play.

Quelques sportifs également présents à la cérémonie ont reçu des récompenses, tels que :

  • Christiana Pavlou (Chypre), le “Prix du Président du CIO pour la Jeunesse”
  • Dániel Gyurta (Hongrie), le diplôme du Fairplay mondial pour un acte de fairplay
  • Raymond Poulidor (France), Trophée spécial du Fairplay du Comité international du Fair Play.

 

 

 

 

37ème Session du Comité du Patrimoine mondial, Phnom Penh, Cambodge

16-24 Juin 2013

Sur invitation de S. Exc. Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, et S. Exc. Dr Sok An, Président du Comité et Vice-Premier Ministre du Royaume du Cambodge, S. Exc. Mme Katalin Bogyay a pris part à la 37ème session du Comité du Patrimoine mondial. 

Cérémonie d’ouverture de la 37ème session du Comité du Patrimoine mondial, Phnom Penh, Cambodge

La session a été ouverte par le Premier Ministre Samdech Techo Hun Sen, le Vice-Premier Ministre et Président de la 37ème session du Comité du Patrimoine mondial, S. Exc. Dr Sok An, Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, Mme Alissandra Cummins, Présidente du Conseil exécutif de l'UNESCO et de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO. Dans son discours de bienvenue, Madame la Présidente a souligné que l'UNESCO repose sur la puissance du consensus international. Le Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO est un extraordinaire laboratoire de coopération mondiale sur la sauvegarde de notre trésor culturel commun - ce sont là des questions qui concernent tous les peuples et des questions qui ne connaissent pas les frontières nationales. La Présidente a donc appelé les membres du Comité du Patrimoine mondial à adhérer à l'esprit de prise de décision consensuelle.

"Les préposés à genoux" (statues khmères du 8ème siècle)

 

La cérémonie d'ouverture a été marquée par le retour au Musée national du Royaume du Cambodge, grâce au Metropolitan Museum de New York et en coopération avec l’UNESCO, de deux grands trésors du patrimoine artistique et culturel national, deux chefs-d'œuvre connus sous le nom "Les préposés à genoux" (statues khmères du 8ème siècle).

La cérémonie d'ouverture de la session a été l’occasion de célébrer le patrimoine culturel par des spectacles culturels très colorés. Quelque 1400 participants de 121 pays et plus de 550 professionnels des médias venus de 17 pays ont assisté à la 37e session du Comité du patrimoine mondial, qui a ajouté 19 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial.

©Dim Sovannarom
S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence Générale, décorée de l’Ordre royal du Sahametrei par Décret Royal, de Samdech Techo Hun Sen, Premier Ministre du Royaume du Cambodge. A gauche, S.Exc. Dr Sok An, Président du Comité et Vice-Premier Ministre du Cambodge

 

Le 16 Juin, la Présidente de la Conférence générale, la Directrice générale de l’UNESCO, des membres du Secrétariat de l’UNESCO, accompagnés des membres du Gouvernement du Royaume du Cambodge, ont rencontré Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni, qui a souligné les "liens forts qui unissent le Royaume du Cambodge et l'UNESCO".

 

Audience de Sa Majesté le Roi Norodom Sihamoni avec la Délégation de l'UNESCO et des membres du Gouvernement du Royaume du Cambodge


S. Exc. Mme Bogyay, Présidente de la Conférence générale, et Samdech Techo Hun Sen, Premier Ministre du Royaume du Cambodge

S. Exc. Mme Bogyay a eu l’occasion de rencontrer, lors des différentes réunions, le Premier Ministre Samdech Techo Hun Sen, le Vice-Premier Ministre et Président de la 37ème session du Comité du patrimoine mondial, Dr Sok An, au cours desquelles ils ont discuté de diverses questions liées au mandat et aux programmes de l'UNESCO, ainsi que les relations entre l'UNESCO et le Royaume du Cambodge, et entre la Hongrie et le Cambodge.

 

Dans le cadre de ce voyage, S. Exc. Mme Bogyay a visité:

- Le Palais royal de Phnom Penh, complexe de bâtiments qui servent de résidence royale au Roi du Cambodge.

- Le Musée national, accueillant quelque 14.000 pièces, l'une des plus grandes collections au monde de l'art khmer, allant des sculptures, des céramiques et des objets ethnographiques.

- Le Musée Tuol Sleng, où Madame la Présidente a été témoin des pages tragiques de l'histoire du génocide du peuple du Cambodge par les Khmers rouges.

La Présidente a effectué le voyage de Phnom Penh à Siem Reap où elle a pu visiter Angkor Thom, le temple du Bayon orné d'innombrables sculptures, Baphuon, Ta Prohm et ses arbres qui poussent sur les ruines d'Angkor Wat et la Terrasse des Eléphants où devait avoir lieu la cérémonie de clôture de la 37ème session.

 

© Chanthul SUOS/Bureau UNESCO Phnom Penh
S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, et les membres du personnel du Bureau national de l’UNESCO à Phnom Penh/Cambodge

 

Madame la Présidente a saisi cette occasion pour rendre visite au bureau national de l'UNESCO au Cambodge, où elle a été accueillie par la chef, Mme Anne Lemaistre et son personnel. Un exposé sur les activités du bureau lui a été présenté et la Présidente a félicité le personnel du bureau pour leur travail de qualité dans les apports techniques et leur exécution professionnelle.

 

 

 

 

 

MINEPS V, Berlin, Allemagne

29 au 31 mai

Sur invitation de la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, a participé à la Cinquième Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l'éducation physique et du sport (MINEPS) qui s'est tenue à Berlin, en Allemagne.

 

Panel de la cérémonie de clôture de la 5e conférence du MINEPS

Les thèmes principaux de la conférence étaient l'accès au sport comme un droit fondamental pour tous, la promotion de l'investissement public dans les programmes d'éducation physique et de sport, et la préservation de l'intégrité du sport. Dans son discours de clôture, Madame la Présidente a souligné que cet important congrès est une plateforme parfaite pour la diplomatie sportive, démontrant clairement la puissance de l'UNESCO à rassembler le monde entier pour penser et agir vers des changements positifs.

S. Exc. Mme Katalin Bogyay a souligné l'importance de la notion de Fairplay dans le sport et a proposé, en tant qu’Ambassadeur de Hongrie auprès de l'UNESCO, de créer une Journée internationale du Fairplay.

S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale UNESCO – Dr Jenő Kamuti, Président du Comité international du Fairplay – Hon. Natalie Neita-Headley, Ministre, Cabinet du Premier Ministre (Sport) de la Jamaïque

Les participants à la 5e Conférence mondiale des Ministres du Sport à Berlin (MINEPS V) ont adopté une liste de recommandations pour lutter contre la corruption dans le sport, partager les avantages socio-économiques du sport de manière plus équitable et garantir l'accès au sport pour tous. La Déclaration de Berlin met en évidence le fait que le sport est un droit fondamental pour tous, indépendamment de l'origine ethnique, du sexe, de l'âge, de la déficience, du contexte culturel et social, des ressources économiques ou de l'orientation sexuelle. Elle souligne également la menace de l'intégrité du sport contre la criminalité transnationale organisée, le dopage, la manipulation des compétitions sportives et la corruption, qui, comme le sport lui-même, est devenu un phénomène mondial. 

 

Conférence sur le thème "Culture et développement durable" à l'Académie de la diplomatie culturelle à Berlin

Saisissant l'occasion de la visite de Madame la Présidente, l'Académie de la diplomatie culturelle à Berlin l'a invitée à donner une conférence sur le thème "Culture et développement durable". Elle a exhorté l’audience à être plus audacieux et non conventionnel dans leur réflexion sur le rôle de la culture dans le développement durable, et de se pencher sur les traditions culturelles, de redéfinir notre rapport à l'autre et à l'environnement dans lequel nous vivons. La réflexion doit commencer et se baser sur le bon type de valeurs qui sous-tendent vers la justice sociale et que l'on retrouve au sein de nos cultures. Comme les engrenages de la communauté internationale en vue d'élaborer un agenda post-2015 pour le développement, il sera essentiel d'intégrer la culture comme l'un des déterminants les plus importants au développement social et économique.

 

 

Forum de Bucarest "Le Levant, berceau de la diplomatie culturelle. Redécouvrir la Méditerranée", Roumanie

23 – 25 mai

Sur invitation du Prof. Emil Constantinescu, ancien Président de la Roumanie et Président de l'Institut de Diplomatie culturelle, Berlin, S.Exc. Mme Katalin Bogyay a participé au Forum "Le Levant - berceau de la diplomatie culturelle. Redécouvrir la Méditerranée".

 

S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO et le Prof. Dr. Emil Constantinescu, ancien Président de Roumanie et Président de l'Institut de Diplomatie culturelle de Berlin

La conférence s’est concentrée sur l'évolution des liens culturels et de la diplomatie culturelle entre les Balkans, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, de la deuxième moitié du 20ème siècle à nos jours, et avait pour but de promouvoir la réalisation de projets communs entre chercheurs et intellectuels qui constituent la base d'un espace commun de coopération culturelle. Dans son discours de clôture, Madame la Présidente a souligné que la diversité culturelle, aussi bien matérielle qu’immatérielle, est une source importante du pouvoir par la diplomatie (soft power) de l'UNESCO. L'UNESCO célèbre la diversité comme source d'inspiration, et l'utilise pour un enrichissement mutuel, et non comme une source de division.

S. Exc. M. Titus Corlatean, Ministre des Affaires étrangères de Roumanie, a invité la Présidente à discuter de l'engagement profond de la Roumanie vers le multiculturalisme et le dialogue interculturel, à visiter les sites du patrimoine mondial et tenir des réunions officielles.

S. Exc. Mme Katalin Bogyay a rencontré le Ministre de l'Éducation, le Ministre de la Culture et le Secrétaire d'Etat adjoint des Affaires étrangères pour discuter de diverses questions liées au mandat et aux programmes de l'UNESCO, ainsi que les relations entre l'UNESCO et la Roumanie.

 

Église de la Résurrection du Monastère de Moldavie, Sud de Bucovina – Site du patrimoine mondial de l’UNESCO

 

 

Elle a visité les sites du patrimoine mondial à Bucovine, les monastères orthodoxes à Suceava, Suceviţa et en Moldavie.

 

 

S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO avec des enfants hongrois de la région Csango

 

Elle s’est également rendue dans la région Csango, où elle a visité l'école de Lespese à Bacau. Cette école est un très bon exemple de la sauvegarde de la diversité culturelle, en particulier en ce qui concerne la musique, l'artisanat et les langues, puiqu’elle offre des cours spéciaux pour sauvegarder la langue hongroise Csango.

 

 

 

 

 

Journée du VESAK

23 – 24 mai 2013

L'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa résolution 54/115 adoptée en 1999, a reconnu la Journée du Vesak, Journée internationale d'observance au Siège des Nations Unies et des autres agences des Nations Unies. Cette année, sur invitation du Vénérable Dr Bodagama Chandima Nayake Thero, Conseiller aux Affaires internationales auprès de Son Excellence le Président du Sri Lanka dans les domaines religieux et culturel, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a participé à la Journée de VESAK au Siège de l'UNESCO à Paris. Ce fut l'occasion de réfléchir sur les enseignements de Bouddha et se concentrer sur le dialogue inter-religieux comme véhicule pour la paix mondiale. La célébration était dans la continuité des réunions sur le dialogue interreligieux auxquelles des ambassadeurs auprès de l’UNESCO ont participé en Thaïlande et au Sri Lanka en 2012.

Journée du VESAK -De droite: S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO – Hon. Chamal Rajapaksa, M.P., Parlement du Sri Lanka – Ven. Master Chin Kung, Fondateur, Pureland College/Australie

Le 23 mai, la Présidente a prononcé un discours à la session inaugurale sur le thème "Le bouddhisme et le dialogue interreligieux: la réconciliation par l'éducation". Elle a posé une question fondamentale: Comment pouvons-nous utiliser la diversité des religions pour bâtir un monde pacifique et harmonieux, plutôt que d’accentuer les divisions entre les humains?  La réponse réside dans la compréhension entre les religions et la solidarité, qui découle d'une combinaison de l'éducation et du dialogue. En tant que représentante de la tradition chrétienne, la Présidente a également exploré la tolérance inter-religieuse et le respect inhérent à l'enseignement du Christ.

S. Exc. Prof Karunaratne Hangawatte, Ambassadeur, Délégué permanent du Sri Lanka auprès de l'UNESCO et M. Jānis Kārkliņš, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour la Communication et l'Information, représentant la Directrice générale de l'UNESCO, ont également pris part à la cérémonie d'ouverture. S. Exc. M. Ban Ki-Moon, Secrétaire-général des Nations Unies et S. Exc. M. Mahinda Rajapaksa, Président de la République socialiste démocratique de Sri Lanka, ont envoyé des messages spéciaux pour cette occasion. Vénérable Maître Chin-Kung, fondateur de Pureland College en Australie a prononcé un discours d'ouverture.

Cette session a été suivie par le Symposium présidé par Madame la Présidente, sur la “Contribution des enseignements religieux pour la réconciliation”. Elle a rappelé une citation célèbre "il n'y aura pas de paix entre les nations sans paix entre les religions. Il n'y aura pas de paix entre les religions sans dialogue entre les religions", et a réitéré son message pour ce colloque - que le dialogue interreligieux est une condition sine qua non d'une véritable et durable paix.

Journée du VESAK – Panélistes du Symposium on ““Contribution des enseignements religieux pour la réconciliation”

Durant ce symposium d’éminents penseurs religieux et des leaders du bouddhisme, l'hindouisme, le christianisme et l'islam, ainsi que des universitaires de renom de différentes traditions culturelles tels que le Vén. Dr Tawalama Dammika Thero, chef du Centre bouddhiste international à Genève; Swami Veetamohananda, président du Centre Védantique Ramakrishna en France, Mgr Francesco Follo, Observateur permanent du Saint-Siège auprès de l'UNESCO, Vén. Thich Minh Tam, président de la Sangha suprême en France, Shaykh Abd al Wahid Pallavicini, Président de Comunita Religiosa Islamica en Italie, et le Dr Gabor Karsai, directeur de la Fondation World Servers et du Centre de Retraite du Monastère Sopron en Hongrie, ont pris la parole.

La deuxième journée a été consacrée à des tables rondes sur le dialogue interreligieux comme moyen de progresser vers une paix durable et une harmonie mondiale et a donné l'occasion de réfléchir sur les enseignements du Bouddha ainsi que les contributions des autres religions vers la paix et la coexistence. S. Exc. Prof Karunaratne Hangawatte, Ambassadeur, Délégué permanent du Sri Lanka auprès de l'UNESCO, a ouvert la table ronde, suivie d'observances religieuses du bouddhisme, l'hindouisme, le christianisme et l'islam. Les ambassadeurs auprès de l’UNESCO de la République de Serbie, l'Inde, la République fédérale démocratique du Népal, du Cambodge, l’ex-République yougoslave de Macédoine, la République de Madagascar, la République du Soudan, ainsi que l'ancien ambassadeur de France auprès de l'UNESCO, ont pris la parole sur le dialogue interreligieux afin de partager leurs réflexions et leurs expériences dans la promotion de la culture de la paix en tant que chemin vers la réconciliation.

De gauche: Mme Alice Wong - Mlle W. S. Perera, Chargée d'Affaires p.i. Ambassade du Sri Lanka & Adjointe auprès de l’UNESCO - Mme Hangewatte - Mme Malani Fonseka, Membre du Parlement du Sri Lanka - Monseigneur Francesco Follo, Représentant Saint-Siège/UNESCO - Ven. Dr Chandima Thero – Ven. Master Chin Kung - S. Exc. Mme Katalin Bogyay - Hon. Chamal Rajapaksa/Parlement du Sri Lanka – M. Janis Karklins, ADG/CI - Venerable Wu Hsin - S.Exc. Karunaratne Hangewatte, Ambassadeur Sri Lanka/France & UNESCO - Mme Bea Pole-Bokor, DélPerm Hongrie/UNESCO

Le 22 mai, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a donné un dîner en l'honneur de la Journée du Vesak.

 

 

Congrès international "Culture: clé du développement durable", Hangzhou, Chine

15 - 17 mai 2013

Sur invitation de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO et du Gouvernement de la République populaire de Chine, S. Exc. Mme Katalin Bogyay a pris part au Congrès international "Culture: clé du développement durable" qui s'est tenu à Hangzhou (Chine) du 15 au 17 mai 2013.

 

De gauche: M. Francesco Bandarin, UNESCO/Sous Dir.Gen pour la Culture – S.E. Mme Katalin Bogyay, Prés.ConfGén/UNESCO – Mme Michaëlle Jean, ancien Gouverneur Général Canada – Mme Irina Bokova, UNESCO Dir.Gén – Mme Alissandra Cummins, Prés. Cons.Exéc./UNESCO – S.E. M. You Shaozhon, Amb. DélPerm Chine/UNESCO

Ce fut le premier congrès international, organisé par l'UNESCO depuis la Conférence de Stockholm en 1998, se concentrant plus particulièrement sur les liens entre culture et développement durable. En tant que tel, le Congrès a fourni le tout premier forum mondial pour discuter du rôle de la culture dans le cadre du développement durable en vue de l'après-2015, avec la participation de la communauté mondiale et les principaux acteurs internationaux.

Cérémonie de clôture. De gauche: Ambassadeurs auprès de l’UNESCO de l'ex-République yougoslave de Macédoine, des Émirats Arabes Unis, du Nicaragua, de Côte d'Ivoire, du Pérou

 

Dans son discours de clôture, la Présidente a souligné que le programme de développement de l'après-2015 doit considérer la culture comme un des piliers de base, parce que c'est la culture qui nourrit

ces valeurs que nous, êtres humains, avons besoin afin de donner au développement économique un visage humain.

A la fin de la Conférence, la Déclaration de Hangzhou plaidant pour "placer la culture au cœur des politiques de développement durable» a été adoptée. La Déclaration appelle à une nouvelle approche en matière de développement durable, et invite les gouvernements, la société civile et le secteur privé à exploiter la puissance de la culture face aux enjeux de développement les plus urgents de la planète, tels que la durabilité environnementale, la pauvreté et l'inclusion sociale.

Madame la Présidente a saisi cette occasion pour rencontrer les autorités nationales et visiter les sites du patrimoine mondial.

De gauche: S.E. M. You Shaozhon, Amb. DélPerm Chine/UNESCO – S.E. M. Mauricio Lautaro Sandino Montes, Amb. DélPerm Nicaragua/UNESCO – S.E. M. Jose Manuel Rodriguez Cuadros, Amb. DélPerm Pérou/UNESCO - S.E. Mme Katalin Bogyay, Prés. ConfGén/UNESCO – S.E. Mme Denise Houphouët-Boigny, Amb. DélPerm Côte d’Ivoire/UNESCO – S.E. M. Abdullah Alneaimi, Amb. DélPerm Emirats Arabes Unis/UNESCO – M. Du Yue, Secr.Gén UNESCO ComNat Chine - Mme Alissandra Cummins, Prés. ConsExec/UNESCO – S.E. M. Agron Budjaku, Amb. DélPerml. L’ex-République yougoslave de Macédoine/UNESCO – S.E. M. Igor Grexa, Amb. DélPerm Slovaquie/UNESCO

Les Ambassadeurs de l'ex-République yougoslave de Macédoine, des Émirats Arabes Unis, du Nicaragua, de Côte d'Ivoire, de Slovaquie, d'Iran, du Pérou, ainsi que la Présidente du Conseil exécutif de l'UNESCO ont également pris part à la conférence de l'UNESCO en Chine

 

 

Vice-Premier Ministre du Royaume du Cambodge

S.E.. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale et S.E. Dr Sok An, Vice-Premier Ministre du Royaume du Cambodge

 

7 mai

 

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a rencontré S. Exc. Dr Sok An, Vice-Premier Ministre du Royaume du Cambodge, et Président du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Ce fut l'occasion de discuter de la 37ème Session du Comité du Patrimoine mondial qui se tiendra à Phnom Penh du 16 au 27 Juin 2013. S. Exc. Dr Sok An en a profité pour inviter Madame la Présidente à assister à la 37ème session et visiter les sites du Patrimoine mondial de l'UNESCO d'Angkor.

 

Journée mondiale du Jazz, Dakar, Sénégal

29 avril – 2 mai

A l'aéroport, de droite à gauche: M. Michael Millward, Dir. Secrétariat des Organes directeurs - S.E. M. Papa Momar Diop, ancien Ambassadeur/DelPerm Sénégal auprès de l'UNESCO – S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale UNESCO - Mme Ann Therese Ndong-Jatta, Dir. Bureau régional UNESCO pour Education en Afrique - Dr Tamás Lorinczy

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO était parmi les amoureux du jazz qui ont pris part au dîner de gala de charité à Dakar, Sénégal, le 29 Avril 2013. Sur invitation du Ministre de la Culture du Sénégal, M. Abdoul Aziz Mbaye, plusieurs ministres, philanthropes, mécènes de la musique et amateurs de jazz se sont réunis pour soulever des fonds pour la l’Association du Festival de Jazz Teranga, qui sera chargée d'organiser chaque année la Journée internationale du jazz, à partir de 2014.

Dans son discours lors du dîner de gala, la présidente a souligné que "le jazz est une expérience libératrice. Il n'est pas étonnant que perçue comme une passerelle vers la liberté personnelle, le jazz fut considéré comme une menace sérieuse par des régimes totalitaires" ........"Je me souviens que le jazz a été interdit ou fortement restreint durant les dictatures communistes en Europe de l'Est, y compris dans mon pays d'origine la Hongrie. Le jazz a été jugé comme dangereux du fait qu'il soit une ouverture au libre cours des émotions aussi bien des artistes-interprètes que des auditeurs".

S.E. M. Abdoul Aziz Mbaye, Ministre de la Culture du Sénégal - M. Doudou Ndiaye Rose, "Maître des Tambours sénégalais" – S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale de l'UNESCO

Mme Bogyay a exprimé son admiration pour les deux éminents musiciens qui ont animé le dîner de gala, M. Doudou Ndiaye Rose, "Maître des Tambours sénégalais", et M. Vieux Mac Faye et Samba Diabaré Samb. Ces deux derniers ont été nommés "Trésors humains vivants" par l'UNESCO. Elle a également rendu hommage au regretté Adama Faye, considéré comme le père de la musique sénégalaise moderne.

Katalin Bogyay a expliqué l'importance de la Journée internationale du jazz, proclamée par la Conférence générale de l'UNESCO, sous sa présidence en 2011. "Pour moi, le jazz incarne la synthèse des différentes cultures et traditions qui s’exprime dans un langage commun d'humanité. Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de son pouvoir pour rassembler les peuples. Il est temps d'utiliser cet instrument de paix qu’est le jazz pour créer les liens entre les peuples et les sociétés et rester unis".

"Je suis honorée d'être parmi vous, au Sénégal, pour cette merveilleuse célébration. Bien que la Nouvelle-Orléans est considérée comme le berceau du jazz, les racines de la musique sont ici en Afrique", a déclaré Mme Bogyay. "Et n'oublions pas que l'année 2013 marque le début de la décennie internationale des personnes d'ascendance africaine, sur le thème Reconnaissance, justice et développement pour les personnes d'ascendance africaine". "Ainsi, c'est l'Afrique toute entière qui est à l'honneur avec les célébrations que nous lançons ce soir dans la capitale du Sénégal" a-t-elle conclu.

Elle a participé à une table ronde sur le thème "Sources africaines du Jazz et influence sur la musique africaine" à la Maison de la culture Douta Seck.

S.E. M. Serigne Mbaye Thiam, Président ComNat UNESCO, Ministre de l'Education du Sénégal et S. E. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale de l'UNESCO

Madame la présidente a profité de sa visite à Dakar et à Saint-Louis pour rencontrer:

- S. Exc. M. Abdoul Aziz Mbaye, Ministre de la Culture

- S. Exc. M. Serigne Mbaye Thiam, Président de la Commission nationale pour l’UNESCO et Ministre de l'Éducation

- S. Exc. M. Cheikh Mamadou Abiboulaye Dieye, Ministre des Télécommunications et de l'Economie numérique, Maire de Saint Louis, ainsi que les membres de son cabinet.

Ils ont discuté de diverses questions liées au mandat et aux programmes de l'UNESCO, et les perspectives d'une coopération plus étroite avec l'Organisation à l'avenir.

Elle a visité:

- "La Casse des Tous Petits» - une classe de maternelle pour les enfants entre 3 et 7 ans, qui met l'accent sur l'éducation traditionnelle orale africaine, et un atelier sur les dessins animés au Centre Culturel.

- Une exposition sur la musique noire 

- Le village d’arts de Soumbédioune

 

Visite de l'Île de Gorée, patrimoine mondial de l'UNESCO

L'île de Gorée (patrimoine mondial de l'UNESCO) où, sous la direction de M. Hamadi Bocoum, directeur du patrimoine mondial au ministère de la Culture, elle a bénéficié d’une visite privée à la Maison des Esclaves et a fait le tour de l'île.

Visite de Saint-Louis, patrimoine mondial de l'UNESCO avec S.E. M. Cheikh Mamadou Abiboulaye Dieye, Ministre des Télécommunications et de l'Economie numérique et Maire de la ville de Saint Louis

 

Saint Louis (patrimoine mondial de l'UNESCO), où accueillie par S. Exc. M. Cheikh Mamadou Abiboulaye Dieye, Ministre des Télécommunications et de l'Economie numérique et Maire de la ville de Saint Louis, elle a effectué une visite de la ville en calèche et en bateau

Classe pour les jeunes filles (Projet PAJEF)

Classe pour les femmes (Projet PAJEF)

 

 

 

 

    Projet 

    d'Alphabétisation

    des Jeunes Filles 

    et

     Jeunes Femmes 

    (Projet

    PAJEF)

 

Présentation du projet d’alphabétisation des jeunes filles et jeunes femmes (Projet PAJEF)

Rencontre au Bureau Régional de l'UNESCO pour l'Education en Afrique/Dakar

Madame la Présidente a saisi cette occasion pour rendre visite au Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation en Afrique, couvrant le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, le Sénégal et la Gambie, où elle a été accueillie par la directrice, Mme Ann Therese Ndong-Jatta, et son personnel. Ils ont exposé les activités du Bureau et la Présidente a félicité le personnel du bureau pour leur travail de qualité dans les apports techniques et leur exécution professionnelle.

 

 

La visite au Sénégal de Madame la Présidente a été couverte par des interviews à la radio sur la journée du Jazz avec RFI, la rédactrice en chef de Radio Démocratie de l'Afrique de l'Ouest, des conférences de presse à la Maison de la Culture Douta Seck, et la télévision nationale.

 

 

191ème Session du Conseil exécutif

10 - 26 avril 2013

La Présidente de la Conférence générale siège au Conseil exécutif en qualité de membre avec voix consultative (Règlement intérieur du Conseil exécutif, article 9.1). Le 17 avril 2013, au cours de sa 191ème session, la Présidente s'est adressée au Conseil exécutif, notant que chaque État membre partageait la responsabilité de s'assurer que l'UNESCO puisse remplir sa noble mission. Ces derniers temps, cette responsabilité incluait non seulement des conseils vers l'Organisation dans les moments difficiles, mais également lui donner un nouvel élan dans un monde en transformation rapide, l'habilitant à mieux répondre aux véritables défis mondiaux, et que le chemin vers la réalisation de cette responsabilité passe par un dialogue ouvert et constructif. "Rêvons ensemble, soyons positifs ensemble, et travaillons ensemble pour partager un meilleur avenir qu’est le nôtre", a déclaré la présidente en les exhortant à saisir cette difficile situation comme une opportunité vers un changement positif indispensable.

 

 

Table ronde sur la Science et la Diplomatie, Budapest, Hongrie

Diner de Gala après la table ronde sur la science et la diplomatie

8 Avril

Sur invitation du Professeur Romain Murenzi, Directeur exécutif de l’Administration de l'Académie Mondiale des Arts et des Sciences (TWAS) et du Professeur József Pálinkás, Président de l'Académie des Sciences de Hongrie, S. Exc. Mme Katalin Bogyay

 

a pris part à la table ronde «Science et Diplomatie: l'Europe centrale et le Sud de la Méditerranée - partage d'expériences dans le cadre de l’Année Internationale 2013 italo-hongroise pour la Culture et la Science". La table ronde avait pour objectif de mettre en évidence le rôle de la coopération scientifique internationale et de la diplomatie dans le renforcement des capacités du système d'innovation et de la recherche nationale, et d’améliorer la gouvernance scientifique, à travers les réseaux institutionnels tels que les académies des sciences et des politiques ciblées, comme celles qui visent à réduire l'écart entre les sexes dans la science.

Dans son discours d'ouverture, la Présidente a souligné que la science ne connaît pas de frontières - pas de frontières étatiques, pas de divisions culturelles, pas de divisions entre les sexes. De par son essence, la science est une entreprise qui unit l'humanité, parce que l'humanité entière s’est appuyée sur la science pour répondre à ses vastes besoins et promouvoir son bien-être. La présidente a parlé de diplomatie de la science comme élément important de «Soft Power» qui se manifeste à travers les relations entre les personnes et les communautés dans les différents domaines de la science, ainsi que dans les arts, la culture, le sport et autres domaines de l'activité humaine.

Conférence de presse, de gauche à droite: Maged El-Sherbini, Président, Académie des Recherches scientifiques & de la Technologie/Egypte; Maria Assunta Accili, Ambassadeur d'Italie en Hongrie, József Pálinkás, Président/Académie hongroise des Sciences, Alan I. Leshner, directeur général Association américaine pour l’Avancement des Sciences & éditeur exécutif en science; Immacolata Pannone, experte scientifique/Unité bilatérale & multilatérale en science & technologie/Ministère italien des affaires étrangères, S.Exc. Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO; Adel El Sayed Tawfik El-Beltagy d'Égypte, Président de la Commission internationale pour le Développement des terres arides & Président du Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes; Lidia Brito, directrice/Division politique des sciences & du développement durable/UNESCO; Romain Murenzi, directeur exécutif TWAS, ex-ministre des sciences & ministre de l’éducation du Rwanda

Après la cérémonie d'ouverture, Madame la Présidente a participé à une conférence de presse où elle a discuté de l'importance d'accroître la participation des femmes dans les domaines scientifiques et d'ingénierie, de renforcer la coopération scientifique entre l'Europe centrale et le Sud de la Méditerranée, et de soutenir les pays avec les infrastructures de recherche les moins développées par la coopération internationale.

 

Forum mondial de la Science 2013

5 Avril

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, a assisté à la réunion d'information pour les Délégués permanents et Observateurs auprès de l'UNESCO concernant le Forum mondial de la Science 2013, qui sera organisé, après Budapest, à Rio de Janeiro, Brésil, en Novembre 2013. Il a été décidé que le thème principal sera consacré à «La science pour un développement mondial durable» et que le Forum contribuera à une meilleure compréhension et appréciation du rôle de la science au sein de la société mondiale du 21e siècle. Les sujets abordés porteront sur la gouvernance de la science, de la technologie et de l'innovation à l'ère de la mondialisation et de l'économie fondée sur la connaissance.

De gauche à droite: Gulyás Balázs, directeur et fondateur du Forum mondial de la science - Hedva Ser, Artiste de l'UNESCO pour la Paix - Getachew Engida, Directeur général adjoint/UNESCO - Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale/UNESCO - Jacob Palis, Président Académie des Sciences/Brésil - Maria Laura da Rocha, Ambassadeur Brésil/UNESCO - József Pálinkás, Président Académie des Sciences/Hongrie - Lidia Brito, Directeur/Division politique des sciences & développement durable/UNESCO

Madame la Présidente a donné un dîner à sa résidence en l'honneur du Prof. Jacob Palis, Président de l'Académie des Sciences du Brésil, le Prof. József Pálinkás, Président de l'Académie des Sciences de Hongrie et le Prof. Balázs Gulyás, directeur et fondateur du Forum mondial de la science.

 

 

S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde & S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale UNESCO

Ministre de la Culture de l’Inde

5 avril

 

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a donné un déjeuner en l'honneur de S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde.

 

 

Ce déjeuner fut l'occasion de discuter des préparatifs pour les célébrations de l'anniversaire d’Amrita Sher-Gil, artiste indienne-hongroise du début du 20ème siècle de renom international, au Siège de l'UNESCO. Pendant la visite de Madame la Présidente en Inde en février dernier, il a été décidé que la célébration de la vie et l'œuvre d’Amrita Sher-Gil continuera tout au long de l'année en Hongrie, ainsi qu'au Siège de l'UNESCO à Paris.

 

De gauche à droite: M. Kishore Rao, Directeur du Centre du Patrimoine mondial/UNESCO - M. Rakesh Ranjan, Secrétaire adjoint/Ministère de la Culture de l'Inde – Mme Shubha Sarma, Secrétaire particulière du Ministre de la Culture de l'Inde - M. Aditya Katoch, époux du Ministre de la Culture de l'Inde – S. Exc. M. Vinay Sheel Oberoi, Amb. DelPerm de l'Inde/UNESCO - S.E. M. Yous Shaozhong, Amb. DelPerm de Chine/UNESCO - M. Francesco Bandarin, Sous Dir.Gén Culture/UNESCO - S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale – S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde – S. Exc Mme Eleonora Mitrofanova, Amb. DelPerm Fédération de Russie/UNESCO - M. Michael Millward, Directeur/Secrétariat Organes Directeurs/UNESCO - M. Eric Falt, Sous Dir.Gén/Relations.Extérieures & Info - M. Thivhilaeli Makatu, Conseiller multilatéral Afrique du Sud/UNESCO - M. Marcelo Dantas Da Costa, Ministre Conseiller, Dél. Perm.adj. Brésil/UNESCO


Colloque Sciences, réseaux, conscience

4 avril

Dans le cadre de l’année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a donné un discours à l’ouverture du colloque sciences, réseaux, conscience, sur le thème la diplomatie scientifique. Ce colloque avait pour but de présenter l’importance du dialogue scientifique dans le rapprochement entre les peuples et mettre en avant l’exemple de la coopération autour de l’eau en Méditerranée orientale. Madame la Présidente a souligné que lorsqu’il s'agit de l'eau, la coopération n'est pas une option - c'est un impératif pour sauvegarder une ressource vitale et une condition préalable à la coexistence pacifique. Elle a souhaité la bienvenue aux représentants des communautés scientifiques d'Israël et de la Palestine, et a noté que faciliter ce type de coopération scientifique, qui a lieu malgré les barrières politiques entre les communautés, est l'essence même de ce qu'est l'UNESCO et de ce qu’elle fait pour le monde.

 

 

Célébration de la Journée mondiale de la Poésie au Caire, Égypte

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale et S.E. M. Said Tawfik, Vice-Ministre de la Culture et Secrétaire général du Conseil Suprême de la Culture

18 – 23 mars

 

Sur invitation de l'Institut culturel italien en Egypte et le Conseil Suprême de la Culture d'Egypte, S.Exc. Mme Katalin Bogyay a pris part à la série de manifestations consacrées au Festival international du Caire de la poésie et la célébration de la Journée mondiale de la poésie à l'Opéra du Caire.

 

 

Le Festival international du Caire de la Poésie a été ouvert le 18 mars par S. Exc. M. Said Tawfik, Ministre de la Culture et Secrétaire général du Conseil Suprême de la Culture ; l’éminent poète égyptien Ahmed Abdel Moati Hegazy, fondateur du Festival du Caire de la poésie ; et S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale.

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale et l’éminent poète égyptien Ahmed Abdel Moati Hegazy, fondateur du Festival du Caire de la Poésie

Dans son discours, elle a souligné la nécessité de rétablir le rôle de la poésie et de l'art en tant que médiateurs entre l'humanité et le monde, et comme un lien entre les cultures pour une coexistence pacifique.

 

 

Lecture at Bibliotheca Alexandrina: From left: Mrs Azza El-Kholy, Head Academic Research Sector - H.E. Ms Katalin Bogyay, President of the General Conference – Ambassador Aly Maher ElSayed, Advisor/Bibliotheca Alexandrina

20 mars

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, s’est rendue à la Bibliothèque d’Alexandrie, sur invitation de son directeur, M. Ismael Serageldin, pour donner une conférence sur le thème «Culture et Paix». La conférence a été organisée par le Centre d’Etudes sur la Démocratie et la Paix sociale. Mme Bogyay a rappelé à l'auditoire que la vision de l'UNESCO de la paix ne se base pas seulement sur l'absence de violence, mais sur la présence de divers facteurs positifs qui garantissent les droits et le bien-être des peuples et préviennent l'émergence de conflits.

 

 

La paix réelle ne peut se trouver là où la pauvreté met la vie en danger et maintient les gens dans le besoin de produits de première nécessité, les rendant incapables de se débrouiller par eux-mêmes et pour leurs familles, et créant ainsi un terrain fertile à la croissance d’un quelconque confli

Madame la Présidente a souligné le rôle que les femmes ont joué dans la révolution égyptienne. Elle a noté avec préoccupation les rapports concernant la violence croissante contre les femmes, appelant à une position unie contre toutes les formes de violence contre les femmes et les filles, à promouvoir les droits de l'homme pour tous, y compris les droits des femmes à vivre libres de toute violence et discrimination et à participer pleinement à la vie sociale, économique et politique. La conférence a été suivie d'une séance de questions et réponses, impliquant les étudiants et les jeunes participant à la réunion.

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, lors du gala de charité «La poésie nous sauvera"

Le 21 mars s’est tenu le gala de charité «La poésie nous sauvera», initiative de l'Ambassade d'Italie au Caire et l'Institut culturel italien, en vue de lever des fonds pour l'hôpital pédiatrique 57367 du Caire. L'événement faisait partie des célébrations de la Journée Mondiale de la Poésie de l’UNESCO. Le gala a eu lieu à l'Opéra du Caire auquel des poètes de Hongrie, Suisse, Portugal, Tunisie, Irak, Yémen, Egypte et Italie ont assisté. Madame la Présidente, lors des célébrations de la Journée mondiale de la poésie, a demandé au public si l'incroyable puissance transformatrice de la poésie pourrait être utilisée pour la prévention des conflits, la réconciliation et la paix. Reprenant le thème de la conférence, la présidente a posé la question: La poésie peut-elle nous ? Sa réponse a été un oui ferme. Mme Bogyay a affirmé que la poésie peut nous donner les moyens d'être audacieux et courageux pour affronter et résoudre les problèmes les plus complexes et les crises. Lors de la cérémonie de clôture du Festival, le poète Yéménite, Abdulaziz Al-Maqaleh, a été le lauréat gagnant de la Rencontre internationale de la Poésie au Caire.

  

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Président de la Conférence générale et Dr Cheikh Ahmad Muhammad Al Tayyeb, Grand Cheikh d’Al Azhar, Grand Imam de la mosquée Al-Azhar.

S.Exc. Mme Katalin Bogyay a saisi l'occasion de sa mission pour rencontrer:

 

Dr Cheikh Ahmad Muhammad Al Tayyeb, Grand Cheikh de l'Azhar Al, Grand Imam de la mosque Al-Azhar Al;

 

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale et Dr Shawqi Allam, Grand Mufti d'Egypte

 

 

Dr Shawqi Allam

Grand Mufti d'Egypte

 

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale avec le Père Saraphim Elsouriany, secrétaire de Sa Sainteté, et Mgr Thomas d'El Qussiya

 

 

 

Les représentants du Pape copte Theodoros II, Père Saraphim Elsouriany, secrétaire de Sa Sainteté, et Mgr Thomas d'El Qussiya.

 

 

 

 

 

Au cours de ses réunions, Madame la Présidente a souligné qu’aucun paradigme culturel unique ne peut avoir une domination sur les autres, et que les différences doivent être louées par le biais d’un véritable dialogue interreligieux et interculturel entre les différentes religions et cultures.

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale et S.E. M. Nabil Elaraby, Secrétaire général de la Ligue arabe

En outre, S. Exc. Mme Bogyay a rencontré:

 

- S. Exc. M. Nabil Elaraby, Secrétaire général de la Ligue arabe et Mme Samia Bibars, Chef du Département des relations culturelles de la Ligue arabe.

 

- Mme Camelia Sobhi, Ministre adjoint de la Culture chargé des affaires internationales

- M. Boutros Boutros-Ghali

- Des artistes et intellectuels égyptiens au cours d'un dîner offert par l'Ambassadeur de Hongrie en Egypte, S. Exc. M. Peter Kveck.

De droite: L’Ambassadeur Nassif Hitti, Directeur de la Communication/Ligue arabe - Mme Camelia Sobhi, Ministre adjointe de la Culture chargé des affaires internationales - Dr Tamás Lörinczy – S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale - M. Boutros Boutros-Ghali – S.E. M. Péter Kveck, Ambassadeur de Hongrie/Egypte - Dr. Mona Zaki, membre du Conseil/Conseil européen/Egypte - M. Béchir Lamine, Directeur Bureau UNESCO/Caire - M. Arnaldo Marianacci Dante, poète - M. Farid Fadel, artiste – Epouse de S. E. M. Kveck

Madame la Présidente en a profité pour rendre visite au Bureau de l'UNESCO au Caire, où elle a été accueillie par le directeur du Bureau de l'UNESCO, M. Bechir Lamine, et son personnel. La réunion a consisté en une présentation des activités du Bureau. La Présidente a félicité tout le personnel pour leur travail de qualité dans les apports techniques et leur exécution professionnelle.

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale en visite au bureau de l’UNESCO au Caire

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale avec les inspectrices des sites historiques du ministère des Antiquités

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale avec les inspecteurs des sites historiques du ministère des Antiquités

 

 

Cette mission a également été l'occasion pour visiter les sites du patrimoine mondial,

 

y compris le plateau de Gizeh et

 

le Caire historique, accompagné de M. Oussama Elnahas Moustafa, Directeur général du Département des organisations internationales et du Rapatriement des Antiquités.

 

 

La visite de S. Exc. Mme Katalin Bogyay, a été relatée plusieurs fois à la télévision et au travers d’interviews à la radio du Caire et d'Alexandrie. Sa présence a également été couverte par les grandes revues littéraires et les journaux.

 

 

 

Forum sur la Science et la Technologie: Impact sur la Société et l'Economie - Trieste, Italie

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, et M. Ivo Šlaus, membre du Conseil d'Administration de l'Académie Mondiale des Arts et des Sciences

5-6 mars

Sur invitation du Conseil d'Administration de l'Académie Mondiale des Arts et des Sciences (WAAS), S.Exc. Mme Katalin Bogyay a pris part au Forum sur "Science et Technologie: Impact sur la Société et l'Economie".

 

 

Ce Forum est la première étape d'une série de manifestations prévues par l'Académie dans le but de formuler des solutions pour mobiliser les énormes potentialités inexploitées du capital humain et social.

Dans son discours d'ouverture, la Présidente a appelé à une meilleure concentration sur les valeurs du progrès scientifique d'aujourd'hui, rappelant à l'auditoire que pour répondre adéquatement aux grands problèmes mondiaux actuels, tels que le changement climatique, l'instabilité des marchés financiers, le sous-développement chronique et les inégalités persistantes, nous devions réfléchir au-delà des limites conventionnelles, et redéfinir l'idée même de notre relation à l’autre et à l'environnement dans lequel nous vivons.

Elle a également fait remarquer le rôle important des acteurs de la société civile telle que l'Académie Mondiale des Arts et des Sciences. Afin de faire face aux défis mondiaux actuels, l'UNESCO, et l'ensemble du Système des Nations Unies, dépend des partenariats entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé pour mobiliser la capacité de réflexion et les ressources nécessaires.

Diplôme reçu par S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, en tant que Membre de l'Académie Mondiale des Arts et des Sciences

Lors de la cérémonie d'ouverture, S. Exc. Mme Katalin Bogyay a été élue membre de l'Académie mondiale, dont les membres sont choisis pour leur haute compétence dans les arts, les sciences naturelles & sociales, et les sciences humaines. Ils sont mandatés par les fondateurs de l'Académie pour étudier "les conséquences sociales et incidences politiques du savoir".

 

 

Réunion d’examen du Sommet mondial sur la Société de l’Information (SMSI+10)

Cérémonie d'ouverture du WSIS+10

25 février 2013

La réunion d'examen du Sommet mondial sur la société de l'information a eu lieu au Siège de l'UNESCO du 25 au 27 Février 2013. L'UNESCO a été désignée comme l'une des agences les plus importantes avec l'UIT et le PNUD, pour faire le suivi des décisions prises lors des sessions du SMSI à Genève (2003) et à Tunis (2005). La cérémonie a été ouverte par Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO ; Dr Hamadoun Touré, Secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT) ; Dr Supachai Panitchpakdi, Secrétaire général, Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) ; M. Jean-Guy Carrier, Secrétaire général, Chambre de commerce internationale (CCI) et S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence Générale. Dans son discours, la Présidente a souligné la place centrale que la liberté d'expression occupe dans le mandat de l'UNESCO, en tant que droit fondamental et inaliénable de l'homme, et comme l'un des quatre piliers de la société du savoir défendu par l'UNESCO, ainsi que l'accès universel à l'information, la qualité de l'éducation pour tous et le respect de la diversité culturelle et linguistique.

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, présidant la table ronde dans le cadre du SMSI +10 sur "Diversité linguistique: examen des politiques et mesures nationales et internationales"

Le 26 février 2013, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a présidé une des tables rondes dans le cadre de la réunion d’examen du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI +10) sur le thème

 

 

"Diversité linguistique: examen des politiques et mesures nationales et internationales". Dans son introduction, elle a noté que la diversité culturelle est inimaginable sans la diversité des langues dans lesquelles ces cultures s’expriment. L'UNESCO a mis l'accent sur le concept de «sociétés du savoir», qui souligne la pluralité et la diversité plutôt que l'uniformité généralisée, afin de combler le fossé numérique et de former une société de l'information inclusive. La Présidente a rappelé aux participants de la table ronde que le Sommet mondial sur les systèmes de l'information a clairement reconnu dans son Plan d'action le rôle central de « la diversité et l'identité culturelles, de la diversité linguistique et les thèmes locaux» dans la société de l'information bien établie et dans le développement durable en général.

Le thème principal de la table ronde s’articulait autour de la façon que les outils normatifs internationaux favorisent la protection et la promotion de la diversité linguistique, et comment s’articulent-ils avec les politiques linguistiques mises en œuvre au niveau national. Les conférenciers du panel étaient M. Bhim Lal Gautam (Université Tribhuvan, Népal), M. Melchior Ntahonkiriye (Université du Burundi), Mme Krisztina Károly (Université Eötvös Loránd, Hongrie), Mme Ana Vilacy Galucio (Museu Paraense Emilio Goeldi, Brésil) etMme Anahit Minasyan (Secteur de la culture, UNESCO)

 

 

S.E. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, présentant le prix à S. Exc. Mme Gita Kamath, Ambassadeur et DelPerm Australie/UNESCO, le reçoit au nom du gagnant, et le Professeur Dr Peter A. Bruck, Président, World Summit Award

Le 26 février au soir, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a participé à la cérémonie de Gala du Sommet mondial pour la remise du prix du meilleur e-content et de la créativité des 10 dernières années, initié par l'Autriche en 2003 dans le cadre du Sommet mondial sur la société de l'information de l'Organisation des Nations Unies (SMSI).

Madame la Présidente a donné le prix dans la catégorie e-culture et patrimoine pour le film "Douze Canoes", sur les indigènes Yolngu de Ramininging, en Australie. S. Exc. Mme Gita Kamath, Ambassadeur et Déléguée permanente de l'Australie auprès de l'UNESCO, a reçu le prix au nom du gagnant.

Les autres gagnants dans les catégories suivantes sont les suivants:

-  E-Rapport annuel/Estonie dans la catégorie e-Gouvernement & Institutions

-  MPedigree/Ghana dans la catégorie e-Santé & Environnement

-  Eureka.in/Inde dans la catégorie e-Learning & Education

-  Mini Mundi Tamagotchi/Guatemala dans la catégorie e-Spectacle & Jeux

-  Videolectures.net/Slovénie dans la catégorie e-science & Technologie

-  Kiva Microfinance/Etats-Unis dans la catégorie e-Business & Commerce

-  Deafplanet/Canada dans la catégorie e-Inclusion & participation

 

 

 

ONG: New Humanity

De droite: Chantal Grevin, Présidente New Humanity/Paris - Anne-Cécile Geffard – Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale UNESCO - Federica dell'Olio - Sebastian Cea

Le 22 février, faisant suite à l’événement Genfest 2012 organisé à Budapest, en Hongrie l'an dernier, S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale, a rencontré une délégation de jeunes dirigée par Mme Chantal Grévin, représentante de l'Association New Humanity à Paris. Les jeunes émissaires de l’Association Jeunes pour un Monde Uni (United World Youth4) veulent être acteurs et observateurs de la fraternité. Le réseau est actif dans 30 pays et favorise la sensibilisation à la paix par des actions appelées "fragments de fraternité». Le 1er mai, ils organiseront une «Semaine pour un Monde Uni" à Jérusalem pour démontrer que les jeunes peuvent construire une culture de la paix.

 

 

Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle 2013

Le 21 février, la Journée internationale de la langue maternelle a été lancée par S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO. S. Exc. M. Shahidul Islam, Ambassadeur du Bangladesh en France et Délégué permanent auprès de l'UNESCO, ainsi que M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l'éducation, ont également participé à la cérémonie d'ouverture. Dans son discours, Madame la Présidente a souligné l'importance de soutenir les langues maternelles comme moyen pour préserver notre diversité linguistique, et pour réussir à transmettre les connaissances d’une génération à l’autre. Elle a souligné l'importance que l'éducation et les ressources éducatives, tels que les livres, soient dans les langues locales des peuples.

Journée internationale de la langue maternelle – Vue de la salle de réunion

Journée internationale de la langue maternelle . Panélistes, de gauche à droite: S.Exc. M. Shahidul Islam, Ambassadeur du Bangladesh/France & DélPerm/UNESCO – S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente Conférence générale UNESCO & Ambassadeur Hongrie/UNESCO - M. Huq Tozammel - M. Eric Cattelain, Université de Bordeaux 3/France - M. Freddy Boswell, Summer Institute of Linguistics International - M. Tibor Frank, Université Eötvös Loránd de Budapest/Hongrie - M. Philippe Benoit, Institut national des langues et civilisations orientales Paris/France

Cet événement a été co-organisé par les Délégations permanentes de la Hongrie et du Bangladesh auprès de l'UNESCO et le Secteur de l'éducation de l'UNESCO. Plusieurs conférenciers éminents ont contribué à la Conférence, tels que M. Tibor Frank, professeur et directeur de l'École des études anglaises et américaines, Université Eötvös Loránd, Budapest, Hongrie ; M. Philippe Benoit, professeur de Bengali, Institut national des Langues et civilisations orientales (INALCO ), Paris, France; M. Eric Cattelain, Expert en Communication Interculturelle et Maître de Conférences, Université de Bordeaux 3, France; M. Freddy Boswell, Directeur exécutif, Institut d'été de linguistique international ; M. Tommazel Huq, conseiller spécial de l’ancien Directeur général de l’UNESCO de 1993 à 1999.

La réunion s’est terminée par un interlude musical par des chanteurs Bâul du Bangladesh.

 

  

Réunion avec le Directeur de l'Institut pour la Diplomatie Culturelle

S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO et M. Mark Donfried, Directeur exécutif et fondateur de l'Institut pour la Diplomatie Culturelle

 

Le 8 février la Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO a tenu une réunion avec M. Mark Donfried, Directeur exécutif et fondateur de l'Institut pour la Diplomatie Culturelle (IDC). Cette réunion faisait suite au dialogue commencé lors de la Conférence annuelle sur la diplomatie culturelle tenue à Berlin, en Allemagne, le 13 Décembre 2012, à laquelle S.Exc. Mme Bogyay a participé en tant que conférencière.

La Présidente a discuté avec M. Donfried les perspectives d'une collaboration fructueuse entre l'UNESCO et l’IDC sur les questions d'intérêt commun, telles que la promotion des dialogues interculturels comme moyen pour mener la diplomatie internationale. Même si le rôle de la culture et de la communication interculturelle est souvent négligé dans l'art de gouverner de nos jours, pour l'UNESCO et l’IDC, il s'agit là d'une dimension essentielle dans les relations internationales approfondies où un véritable dialogue peut être établi entre les personnes et au-delà des frontières culturelles. La diplomatie culturelle comme outil dans l'exercice du soft power, est la priorité de l’objectif de Mme Bogyay, et un thème primordial de sa présidence. La discussion s'est terminée par l’engagement de continuer à travailler sur des projets concrets de collaboration dans le domaine de la diplomatie culturelle.

 

  

Visite en Inde

Allumage de la lampe avant la cérémonie d'ouverture. De gauche à droite: S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO – S.Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde – Prof. Rajeev Lochan, Directeur de la Galerie Nationale d'Art Moderne - Dr Karan Singh, membre du Parlement de l'Inde et Président du Conseil Indien pour les Relations Culturelles

30 janvier  –  3 février

A l'invitation du Dr Karan Singh, membre du Parlement de l'Inde et le Président du Conseil indien pour les relations culturelles (ICCR), S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO, a pris part aux célébrations du Centenaire de la Naissance d'Amrita Sher-Gil – une artiste indoue-hongroise du début du 20e siècle mondialement connue.

Cérémonie d'ouverture - Célébration du Centenaire de la Naissance d'Amrita Sher-Gil. De gauche à droite: Mme Sangita Gairola, Secrétaire générale du Ministère de la Culture de l'Inde – S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde - Dr Karan Singh, Membre du Parlement de l'Inde et Président du Conseil Indien pour les Relations Culturelles – S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO - M. Y.P.S. Mohan, Directeur général de la Poste de l'Etat de Delhi

La cérémonie a eu lieu à la Galerie Nationale d'Art Moderne de New Delhi, en présence de S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde. Dans son discours d'ouverture, Madame la Présidente a mis l'accent sur le patrimoine artistique qu’a laissé Amrita Sher-Gil dans sa courte vie, et l'importance de son héritage mixte dans sa formation en tant qu'artiste.

Inauguration de "Amrita Sher-Gil – Le lien hongrois". S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO avec M. Tibor Kovács, Directeur du Centre d’Information et de la Culture hongrois, et son épouse.

Madame la Présidente a assisté à l'inauguration de "Amrita Sher-Gil – Le lien hongrois", une exposition de photographies de Umrao Singh Sher-Gil sur ses années en Hongrie entre 1913 et 1939. Dans son discours, elle a souligné l'importance de maintenir et d'approfondir le dialogue interculturel en utilisant des occasions telles que la célébration d'Amrita Sher-Gil patrimoine national mixte. La célébration de la vie et des travaux d’Amrita Sher-Gil se poursuivra tout au long de l'année en Hongrie, ainsi qu'au Siège de l'UNESCO à Paris.

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO – S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde – Prof. Rajeev Lochan, Directeur de la Galerie Nationale d'Art Moderne

S. Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO et S. Exc. M. Kapil Sibal, Ministre des Technologies des Communications et de l'Information de l'Inde

S. Exc. Mme Bogyay eu l'occasion de tenir plusieurs réunions avec S. Exc. Mme Kumari Chandresh Katoch, Ministre de la Culture de l'Inde, Mme Sangita Gairola, Secrétaire générale du Ministère de la Culture de l'Inde, et le Dr Karan Singh, Président d'honneur de l'ICCR, pour discuter de diverses questions liées au mandat et programmes de l'UNESCO, ainsi que des relations entre l'UNESCO et l'Inde.

 

 

Mme Bogyay a également rencontré S. Exc. M. Kapil Sibal, Ministre des Communications et des Technologies de l'Information de l'Inde, et a discuté de la fracture numérique dans le monde entier - forme moderne de l'analphabétisme de plus en plus important suite au rôle croissant de l'internet et autre technologie de communication modernes dans la vie des gens.

 

Madame la Présidente en a profité pour rendre visite au Bureau de l'UNESCO à New Delhi, où elle a été accueillie par le Directeur du Bureau, M. Shigeru Aoyagi, et son personnel. Elle a assisté à une réunion durant laquelle M. Aoyagi lui a présenté les activités du bureau. La Présidente a félicité tout le personnel pour leur garantie de qualité dans les apports techniques et leur exécution professionnelle ; la souplesse avec laquelle ils répondent à l’évolution des besoins des Etats membres et des priorités des programmes ; et leur efficacité dans l'accomplissement de la mission de l'UNESCO par le biais d'une action coordonnée avec les autres agences des Nations Unies dans le pays.

H.E. Mrs Katalin Bogyay, President of the General Conference of UNESCO and Shigeru Aoyagi, Director/UNESCO Representative to Bhutan, India, Maldives and Sri Lanka and the team of UNESCO Office in New Delhi

La visite a également été l'occasion de visiter les sites du patrimoine mondial, y compris l’Ensemble du Fort Rouge, la Tombe de Humayun, le Qutub Minar et ses monuments, le Taj Mahal et Fatehpur Sikri.

 

 

 

M. Boutros Boutros-Ghali

S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO, S.Exc. M. Boutros Boutros-Ghali, Ancien Secrétaire général des Nations Unies et son épouse

Le 26 janvier,

 

Madame la Présidente de la Conférence générale de l’UNESCO, S. Exc. Mme Katalin Bogyay, a donné un dîner à sa résidence en l’honneur de M. et Mme Boutros Boutros-Ghali, à l’occasion de l’anniversaire de M. Boutros-Ghali. Ce fut une opportunité pour discuter du rôle de la culture de la diplomatie en Egypte et des manifestations qui auront lieu en mars

 

 

dans le cadre de la Journée de la Poésie, auxquelles Madame la Présidente devrait assister.

 

 

 

Réunion avec les représentants de l’Association Pure Land Learning

Le 25 janvier, la Présidente de la Conférence générale, S.Exc. Mme Katalin Bogyay a tenu une réunion avec les représentants de l’Association Pure Land Learning, pour discuter diverses alternatives pour renforcer les liens déjà existants en s'appuyant sur la collaboration fondée dans le domaine du dialogue inter-culturel et inter-religieux. La Présidente a souligné l'importance de la composante confessionnelle dans la communication inter-culturelle entre les personnes de différentes origines religieuses, et a noté son engagement personnel pour promouvoir un libre échange d'idées entre les différentes confessions.

A gauche de S.Exc. Mme Katalin Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO: Vénérable Chandima Thero, Vénérable Hsin Wu, M. Greg Rudd, M. Stephan Tang, Mme Chen Feifei. A sa droite: M. Ny Toky Andriamanjato / DelPerm Madagascar / UNESCO, M. Kang Cathay, M. Bill Chen, M. George Cooke / DelPerm Sri Lanka / UNESCO

S.Exc. Mme Bogyay, Présidente de la Conférence générale de l'UNESCO et le Vénérable Chandima Thero

 

 

La Présidente a exprimé sa gratitude à l'Association pour l'importance qu’elle porte à l'enseignement comme une des voies vers le respect de toutes les religions, et a remercié le Vénérable Chandima Thero et le Vénérable Wu Hsin, également présents à la réunion, pour leur dévouement à tendre la main à d'autres religions et maintenir un dialogue inter-religieux à travers les différents centres et initiatives.

 

 

 

 

 

 

Message de Nouvel An

Excellences,

Chers amis et amies,

Chers collègues,

 

Bonne année à vous tous!

Permettez-moi de vous souhaiter bonne santé et bonne humeur, joie, bonheur et réussite dans toutes vos activités. Et permettez-moi de souhaiter pour nous tous une UNESCO forte et prospère qui soit en mesure de remplir sa mission.

En tant que Présidente de la Conférence générale, je me suis efforcée en 2012 à mener à bien mon mandat et faciliter la communication et la coopération entre les États membres et les divers organes de l'UNESCO, guidée par le principe fondamental selon lequel chaque État membre est important et traité sur un pied d’égalité. Consciente de la puissance incroyable du consensus entre toutes les nations au sein de cette maison, j'ai essayé de respecter ce principe, en proposant des canaux de communication libres, favorisant la transparence, et facilitant la coopération entre les trois principaux organes de l'UNESCO.

Ma quête à rendre l'UNESCO plus visible et faire découvrir aux peuples du monde entier sa noble mission et son travail, m'a amenée à me rendre dans différents pays en 2012. Je me suis concentrée sur les trois thèmes principaux de ma présidence - favoriser la paix et la réconciliation à travers le soft power et la diplomatie culturelle, louer la diversité culturelle comme source d'inspiration, et mettre en valeur le rôle des femmes dans la prévention et la résolution des conflits.

Je vous ai tenu informés de mon travail à travers mon journal en ligne (http://www.unesco.org/new/fr/general-conference/president/journal), à travers mes discours, également en ligne (http://www.unesco.org/new/fr/general-conference/president/discours) ainsi que par de réguliers messages envoyés à vos Délégations.

Rencontrer les hauts fonctionnaires des gouvernements hôtes et discuter avec eux les possibilités d'une coopération plus étroite avec l'UNESCO étaient un élément important dans chacun de mes voyages. Néanmoins, les rencontres avec les personnes représentant les cultures et sociétés locales - artistes et musiciens, chefs religieux et dirigeants des communautés, étudiants et enseignants, et citoyens ordinaires, principales cibles de notre travail - ont été tout aussi significatives.

Je suis profondément reconnaissante à mes collègues, et aux gouvernements concernés, qui m'ont invitée dans leur pays. Ces visites ont été l'occasion d'un échange franc et ouvert d'idées et de points de vue sur la façon de rendre l'UNESCO plus efficace, Organisation profondément à l’écoute des réels problèmes et répondant aux besoins des peuples du monde.

Mon souhait pour l'année à venir, est que nous affichions une solidarité s et une unité dans notre quête pour trouver les bonnes solutions aux défis auxquels nous sommes confrontés. Ne cherchons pas les solutions qui sont acceptables pour un seul pays ou une région spécifique, ou un groupement politique particulier. Explorons les solutions universelles, solutions  qui ne laissent aucun pays exclus, solutions qui tiennent compte de la complexité et de la diversité de notre civilisation.

Les différences qui existent dans nos visions du monde, nos histoires, nos croyances et modes de vie, ne devraient jamais être utilisées pour nous diviser ou susciter des conflits entre nous. Soyons responsables en transformant ces différences en une force qui est la nôtre, en tant que famille unie, partageant le même domicile sur cette planète, respirant le même air et buvant la même eau. Nous veillons tous à un avenir radieux pour nos enfants. Nous sommes tous vulnérables face aux catastrophes naturelles et d'origine humaine. Soyons unis, et acceptons la responsabilité pour notre propre avenir. Je suis impatiente de travailler avec vous tous durant l'année à venir.

Dans l'attente de vous rencontrer durant cette nouvelle année,

Avec mes remerciements

Katalin Bogyay

Présidente de la Conférence générale

Ambassadeur, Déléguée permanente de Hongrie auprès de l’UNESCO

 

 

Retour en haut de la page