Bahia Hariri

© UNESCO
Mme Bahia Hariri, ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO

Ancienne ministre de l’éducation, Bahia Hariri a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO en novembre 2000, en reconnaissance de son soutien aux programmes de l’UNESCO en faveur des femmes et des jeunes filles dans les Etats arabes.

Mme Hariri a participé à de nombreuses activités culturelles et éducatives pour le développement des conditions de vie des femmes arabes et la promotion de leur rôle dans la vie communautaire des pays arabes. En 2012, elle a signé un accord de coopération avec l’UNESCO en vue de l’organisation conjointe d’événements et d’activités liés à la culture dans le monde arabe.

Profondément préoccupée par la préservation du patrimoine historique, elle a fait campagne pour l'inscription du temple d'Echmoun dans l'ancienne ville de Saïda en tant que site du patrimoine mondial de l'UNESCO. A travers la Fondation Hariri, qui vise à promouvoir le développement humain durable au Liban, elle a également financé la restauration de la Grande Mosquée et du Khan el-Franj (Caravansérail des Français), qui font partie du Centre historique de Saïda.

Retour en haut de la page