Yehudi Menuhin (1916-1999)

Yehudi Menuhin, Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO

Né à New-York le 22 avril 1916 de parents juifs russes, naturalisé britannique et citoyen d'honneur de la Suisse, Yehudi Menuhin fut un violoniste virtuose et engagé pour la paix.

En 1923, à l’âge de sept ans il a donné son premier concert avec le San Francisco Orchestra. A 10 ans, il a interprété la Symphonie espagnole de Lalo à Paris avec l’Orchestre Lamoureux, puis, à 11 ans il s’est produit au Carnegie Hall à New York. En 1929 à Berlin il a interprété le Concert pour violon de Beethoven avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin. 

Il a suivi l’enseignement du violoniste, compositeur et chef d’orchestre roumain George Enesco à Paris. Une carrière précoce l’a emmené partout dans le monde jouant avec les plus grands chefs d’orchestre.

Son héritage immense ne repose pas seulement sur sa renommée de musicien, mais aussi sur pour son engagement social et humanitaire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a donné des concerts pour la Croix Rouge. Dès 1956 il s’est consacré à la direction d’orchestre et à l’éducation musicale en fondant le Festival de Gstaad en Suisse, puis en 1963 l’école Yehudi Menuhin à Cobbam dans le Surrey en Angleterre.

Il a participé aux activités de l’UNESCO en dirigeant de 1969 à 1975 le Conseil International de la Musique (CIM), une organisation non gouvernementale financée par l'UNESCO. Il a aussi contribué à l'instauration de la Journée internationale de la musique - marquée chaque 1er octobre, dans de nombreux pays, par des manifestations culturelles - et lancé en 1975 le Prix CIM/UNESCO.

Yehudi Menuhin a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO en 1992 jusqu’à sa mort en 1999. A ce titre, il a parcouru le monde pendant deux ans à la tête du Royal Philharmonic Orchestra pour célébrer le 50e anniversaire des Nations Unies et de l’UNESCO afin de répandre le message de tolérance et de paix.

L’un de ses livres L’Art, Espoir pour l’humanité de 1987 est un manifeste de son engagement pour la paix et la réconciliation.

Outre le titre d’Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO, plusieurs autres titres honorifiques lui ont été décernés : il a été anobli par la Reine Elisabeth, il a reçu l’Ordre du mérite d’Allemagne et les médailles d'or des villes de Paris, New York et Jérusalem, et il a été décoré de la Légion d'honneur et de la Croix de Lorraine.

Le 1er octobre 2019, Paris a décidé de renommer une promenade, située en face de l'UNESCO, en Promenade Yehudi Menuhin. La maire a justifié cet hommage en rappelant que Yehudi Menuhin: «reste à ce jour l’un des plus grands virtuoses du monde et fut connu pour ses engagements en faveur de la paix, de la pédagogie et de l’ouverture aux autres ».

 

Retour en haut de la page