Jean Michel Jarre

©UNESCO / Jean-Michel Jarre

Jean Michel Jarre, artiste français pionnier de la musique électronique, a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO en 1993, en reconnaissance de son engagement pour promouvoir le patrimoine culturel et la tolérance, en particulier chez les jeunes.

Reconnu pour son impact sur la musique électronique en France et à l’international, Jean-Michel Jarre est également un des premiers artistes à se produire pour des millions de spectateurs avec l’utilisation de lasers et pyrotechnie. Il utilise sa plateforme unique pour promouvoir des valeurs de pluralisme culturel et de tolérance.

Depuis sa nomination, il s’est impliqué dans des projets remarquables avec l’UNESCO, comme le concert pour la tolérance à la Tour Eiffel célébrant le 50ème anniversaire de l’UNESCO ou son Concert du Millénaire devant les pyramides de Gizeh, en Egypte ou bien également les concerts donnés à Athènes avec la collaboration de l’Ambassadrice de bonne volonté Marianna Vardinoyannis et en faveur des enfants atteints du cancer.

Plus récemment, il a en avril 2017 donné un concert en Israël sur le site antique de Massada - inscrit sur la liste du patrimoine mondiale de l’Unesco - pour célébrer la mer Morte et faire prendre conscience du problème grave que représente son assèchement.

Avec l’UNESCO, Jean-Michel Jarre intervient régulièrement autour des questions de l’Intelligence Artificielle. Dans le cadre de la Semaine de l’apprentissage mobile 2019 sur le thème « L’intelligence artificielle pour le développement durable », il a ainsi modéré la dernière table ronde de la journée de conférences qui ouvrait cette semaine, intitulée « Jeter les bases d’une approche humaniste de l’IA : Un moyen d’avancer ».

 

Retour en haut de la page