Kim Phuc Phan Thi

©UNESCO
Kim Phuc Phan Thi, ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO

Kim Phuc Phan Thi a été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO pour la culture de la paix en novembre 1997, en reconnaissance de son courage et de sa générosité dans la promotion d'une culture de paix par la réconciliation et la tolérance.

Kim Phuc Phan Thi est surtout connue comme l'enfant de neuf ans qui fuit une attaque au napalm, illustrée dans la photographie lauréate du Prix Pulitzer "La terreur de la guerre" prise par le photographe Nick Ut pendant la guerre du Vietnam en juin 1972.

En 2007, Kim Phuc Phan Thi a soutenu le projet "Nakyessa Day and Boarding School”. Le projet, mis en œuvre par la Fondation Kim en étroite coopération avec l'UNESCO, visait à fournir une éducation de base aux enfants défavorisés à Nakyessa, en Ouganda. A travers la Fondation Kim, elle vient en aide les enfants victimes de la guerre en leur apportant un soutien médical et psychologique afin qu'ils puissent surmonter les expériences traumatisantes parfois vécues.

En sa qualité d'Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO, elle a participé à divers événements. En 2012, elle a par exemple participé à l’événement intitulé « Valoriser le potentiel des femmes en temps de crise » organisé par le Haut-Commissaire aux droits de l'homme à Genève, et à une table ronde intitulée « Traite des femmes et des filles », organisée à l'occasion de la Journée internationale de la femme.

En reconnaissance d’une vie dédiée à la promotion de la paix, le 11 février 2019, Kim Phuc Phan Thi a alors reçu le Prix de la paix de Dresde 2019, qui honore des personnalités œuvrant, ou ayant œuvré, en faveur de la paix.

Retour en haut de la page