Marianna Vardinoyannis

Mme. Marianna Vardinoyannis, ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO

Mme Marianna V. Vardinoyannis a été une défenseuse et militante pour les droits humains et la protection du bien-être et de la santé des enfants. Elle a été nommée Ambassadrice de Bonne Volonté de l’UNESCO en 1999 et a dédié sa vie à la protection des vies infantiles contre le cancer et de leur innocence des diverses menaces. Elle est la fondatrice et la présidente de la Fondation Marianna V. Vardinoyannis, de l’association pour les enfants atteints du cancer ELPIDA Friends et de l’Association Orama Elpidas.

Mme Vardinoyannis détient une licence en Histoire des Arts et en économie complété par un master en archéologie ainsi qu’un doctorat honnoraire en droit, philosophie et en sciences humaines. Elle a également été membre du conseil de la Bibliotheca Alexandrina, a été fiduciaire de la Fondation MENTOR contre les drogues et du Centre International Nizami Ganjavi, membre du Leadership Council du Robert F. Kennedy Human Rights et est un membre fondateur de la fondation Light of Africa par tant d’autre projets dans lesquelle Mme Vardinoyannis s’investi.

Elle a créé la première unité de transfert de la moelle osseuse en Grèce en 1993 et le premier hôpital pédiatrique d’oncologie en 2010 qui reçoit aujourd’hui 80% des cas d’enfants atteints du cancer en Grèce. Pendant plus de 30 ans, elle s’est battu contre le cancer infantile à travers ELPIDA Fondation des Amis des Enfants atteints du cancer et a aidé des milliers d’enfants parmi lequels mille ont pu recevoir effectuer un transfert de la moelle osseuse. Elle a également établi un registre des donneurs de moelle osseuse, l’association Orama Elpidas enregistrant plus de 60 000 donneurs volontaires en janvier 2018.

A travers la fondation Marianna V. Vardinoyannis, elle apporte son soutien aux enfants et familles, écoles, personnes dans le besoin et aux réfugiés en Grèce ainsi qu’aux programmes de l’UNESCO pour l’éducation et la culture en promouvant les objectifs du développement durable des Nations Unies. Elle a organisé diverses conférences et campagnes internationales pour sensibiliser le public aux principaux problèmes de notre époque. Elle a lancé le programme « Speak Truth to Power » en Grèce, un programme du Centre Robert F. Kennedy Human Right, pour promouvoir les droits de l’Homme et l’éducation dans les écoles grecques.

En 2016, elle lance le programme international « Welcoming Cities for the Refugees » en coopération avec l’UNESCO ainsi que le programme « European Coalition of Cities against Racism. Elle est également à l’origine du programme « WE CARE » qui apporte du soutien médical aux enfants réfugiés en Grèce.

Elle a apporté son soutien à l’exposition de photographie sur le patrimoine culturel mondial à Venise et au siège des Nations Unies à New York en 2002, au programme « éducation pour les filles à Gaza » en 2009, au Festival de la Journée Mondiale de la Diversité Culturelle au siège de l’UNESCO en 2008. Elle a également participé au premier atelier international sur la prévention et la gestion des dangers causé par des catastrophes naturelles tenu au monuments du patrimoine mondial de l’ancienne Olympia en 2008. Marianna Vardinoyannis a organisé des conférences et expositions telles que la conférence internationale « Les Femmes au service de la Paix » tenue à l’UNESCO en 2004, l’exposition « Breaking the Veil » de peinture de femmes artistes du monde islamique avec le soutien de sa Majesté la Reine Rania de Jordanie, l’exposition « Parthenon : The unity of a unique monument » au siège de l’UNESCO en 2003 parmi d’autres.

Retour en haut de la page