» Yalitza Aparicio participe au lancement du Rapport mondial de suivi sur l'éducation 2020
23.06.2020 - Honorary and Goodwill Ambassadors

Yalitza Aparicio participe au lancement du Rapport mondial de suivi sur l'éducation 2020

Le 23 juin 2020, l'Ambassadrice de bonne volonté pour les peuples indigènes, Yalitza Aparicio, a participé au lancement du Rapport mondial de suivi sur l'éducation 2020 « Inclusion et éducation : Tous, sans exception »

Fondé par l'UNESCO en 2002, le Rapport mondial de suivi sur l’éducation (The Global Education Monitoring Report GEM) examine les progrès accomplis dans la réalisation de l’objectif 4 portant sur l’éducation défini dans les Objectifs de développement durable (ODD) et la réalisation de stratégies nationales et internationales par tous les partenaires concernés.

Ce Rapport fait l’objet d’un lancement dans plusieurs pays, bénéficiant d’une large couverture médiatique et d’une visibilité dans la presse spécialisée et les réseaux sociaux. Le Rapport GEM 2020 a mis l'accent sur l'inclusion dans l'éducation, en attirant l'attention sur tous ceux qui sont exclus de l'éducation en raison de leurs origines ou de leurs capacités.

Dans l’Avant-propos du Rapport GEM, la Directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay déclare ce qui suit : «Même avant le COVID-19, l’exclusion totale de l’éducation touchait un enfant, adolescent ou jeune sur cinq. Pour être à la hauteur des défis de notre époque, une évolution vers une éducation plus inclusive n’est pas négociable : il n'est pas envisageable de ne rien faire. »

Yalitza Aparicio nominée aux Oscars 2019 comme meilleure actrice et Ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO pour les peuples autochtones, a prêté sa voix au lancement du rapport GEM 2020, appelant les systèmes éducatifs à mieux accueillir les apprenants autochtones. « Les communautés autochtones parlent l'écrasante majorité des 7000 langues du monde. Nous apportons une culture riche et une histoire profonde à tout environnement d'apprentissage. Pourtant, je sais aussi que nous devons parfois lutter contre la discrimination pour nous sentir bien accueillis dans l'éducation. » Elle a poursuivi en mettant l’accent sur la manière dont les curriculums et le manque de diversité linguistique excluent les apprenants autochtones de la progression dans l'éducation :. “Je demande aux pays d'examiner attentivement leurs politiques éducatives et de s'assurer qu'elles reflètent la diversité de nos sociétés multiculturelles. » Elle a conclu par ces mots : « Tous les enfants ont droit à un avenir décent et inclusif. » 

En tant que première femme autochtone mexicaine à être nominée à un Oscar et Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO, elle continue d’utiliser sa voix et sa plateforme pour sensibiliser à l'égalité des sexes, aux droits des autochtones, aux droits des travailleurs domestiques et à la diversité linguistique.

Veuillez visualiser le lancement du rapport GEM 2020 ici




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page