Oskar Metsavaht

© UNESCO/Ania Freindorf
M. Oskar Metsavaht, ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO

Oskar Metsavaht, créateur de mode brésilien et fondateur de la société Osklen, a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO en mai 2011. Il a reçu ce titre en reconnaissance de son action en faveur d'une culture de paix, d'inclusion sociale et de développement durable, en mettant l'accent sur les jeunes en tant que priorité.

En tant que défenseur de l'environnement, il a lancé la «e-brigade» en 2002, un groupe éducatif de militants écologistes et a créé une ligne de vêtements en matériaux recyclés.

En 2011, il a créé le «E Institute» (Instituto-e), une organisation à but non lucratif située à Rio de Janeiro, dédiée à la promotion du développement humain durable.

En tant que vice-président de l'Association des hommes d'affaires et entrepreneurs amis de l'UNESCO, M. Metsavaht fait la promotion des valeurs de l'UNESCO auprès de la population brésilienne et du milieu des affaires, notamment dans les domaines du développement durable et du changement climatique.

En outre, il a contribué au succès de l'Année internationale des personnes d'ascendance africaine à travers sa collection «Royal Black» en 2011, visant à promouvoir une meilleure connaissance et un plus grand respect du patrimoine et de la culture des personnes d'ascendance africaine.

En sa qualité d'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO, M. Oskar Metsavaht a conçu des t-shirts à l'occasion de la célébration du 70e anniversaire de l'UNESCO.

En juin 2017, Oskar Metsavaht s'est exprimé lors de la première Conférence sur les Océans intitulé « L’Océan dans l’Agenda 2030 : ONU-Océans soutient l’ODD 14 » au siège des Nations Unies à New York. Représentant le Brésil et les pays de l'Atlantique Sud, Oskar Metsavaht a ouvert la discussion sur la création du Sanctuaire baleinier de l'Atlantique Sud (SAWS), un sanctuaire de baleines dans la région comprenant le Brésil, l'Argentine, le Gabon, l'Uruguay et l'Afrique du Sud.

Retour en haut de la page