Partenaires et réseaux

Une réponse efficace au VIH et au SIDA exige la mobilisation et collaboration de tous les secteurs de la société. L’UNESCO travaille en étroite collaboration avec ses États membres, les institutions coparrainantes de l’ONUSIDA, la société civile et le secteur privé. Pour obtenir de plus amples informations sur ce travail de collaboration, veuillez consulter les liens suivants:

Etats membres

L’UNESCO travaille étroitement avec les États membres dans la conception, le développement et la mise en œuvre de programmes et activités sur le VIH et SIDA.

La plupart des États membres ont établi des Délégations permanentes auprès de l’UNESCO (basées à Paris au Siège de l’UNESCO), qui assurent la liaison entre l’Organisation et leurs gouvernements.

La quasi-totalité des États membres disposent également de Commissions nationales pour l’UNESCO ((basées dans les pays membres). Les Commissions nationales pour l'UNESCO sont des organes de coopération établis par les États membres, et qui ont pour objectif de coordonner les activités gouvernementales et non gouvernementales entreprises en relation avec l'UNESCO.

Les États membres et les membres associés désignent un ou plusieurs ministères responsables des relations avec l'UNESCO et/ou d’autres ministères dans les domaines de compétence de l’UNESCO.

Cliquez ici pour accéder à la liste des Commissions nationales pour l’UNESCO

Cliquez ici pour accéder à la liste des Délégations permanentes

Organismes bilatéraux

L’UNESCO tient à maintenir des relations régulières avec les organismes multilatéraux et bilatéraux.

Quelques exemples de collaboration notables:

  • Le projet commun pour l'éducation au VIH et au SIDA de l’UNESCO et le Fonds international de développement de l’OPEP.
  • Le travail conjoint de l’UNESCO et de la Commission européenne sur les stratégies en faveur de la réduction des méfaits.

La société civile

L’UNESCO soutient l’engagement réel des organisations de la société civile dans la réponse au VIH et au SIDA, en particulier au niveau national.

Le secteur privé

L’engagement du secteur privé à tous niveaux est indispensable pour l’efficacité de toute réponse nationale au VIH et SIDA.

La collaboration de l’UNESCO avec le secteur privé comprend surtout la Coalition mondiale des entreprises contre le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria , et un programme commun avec L’Oréal.

Coalition mondiale des entreprises contre le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria

Retour en haut de la page