Intégrer le VIH et le SIDA à l’éducation dans les situations d’urgence éducative

© UNESCO Photobank/M. Hofer

Les vulnérabilités et les risques supplémentaires face à l’infection par le VIH auxquels sont soumis les enfants et les jeunes dans les environnements relevant de l’aide humanitaire ont fait l’objet d’un atelier organisé par l’Équipe de travail du Réseau Inter-Agences pour l'éducation dans les situations d'urgence (INEE) et l’Équipe de travail interinstitutions de l’ONUSIDA (ETII) sur l’éducation lors de la Consultation mondiale de l’INEE, tenue du 31 mars au 3 avril 2009 à Istanbul (Turquie).

L’atelier était destiné à lancer le travail sur un guide de l’intégration de l’éducation en matière de VIH et de SIDA dans les situations d’urgence, à l’intention des responsables de l’éducation, des acteurs de l’aide d’urgence et des partenaires du développement, à partir des Outils pour intégrer le VIH et le SIDA dans le secteur de l’éducation, publiés par l’ETII.

L’atelier a été l’occasion de débattre et d’évaluer précisément dans quelle mesure le degré d’intégration des questions de prévention et de soutien en matière de VIH dans les réponses éducatives en situation d’urgence.

Les débats tenus au cours de l’atelier se sont centrés sur quatre thèmes - la participation des jeunes, le genre, l’accès aux services et l’éducation en matière de savoir-faire nécessaires à la vie courante.

Le débat a été suivi d’un travail pratique en groupes, visant à concevoir des modules éducatifs destinés à intégrer la prévention, les soins et le soutien en matière de VIH à l’éducation dans les situations d’urgence.

Les participants à l’atelier ont souligné le fait qu’il importait:

  • de s’assurer que tous les outils élaborés par l’INEE et/ou le Global Education Cluster intègrent le VIH et le SIDA;
  • d’envisager d’adapter à l’environnement scolaire un code de conduite international appliquant une tolérance zéro à l’égard de la violence sexiste ainsi que de la stigmatisation et de la discrimination;
  • de lier plus fortement le secteur de l’éducation avec d’autres secteurs tels que la protection, la santé et la nutrition, d’assurer l’accès aux services et de continuer d’assurer des mécanismes propres à renforcer ces liens sans imposer aux écoles une charge excessive.

    Une fois finalisé, le guide complétera les Outils de l’ETII et facilitera le renforcement des thématiques liées au VIH et au SIDA dans les Normes minimales de l’INEE et autres outils destinés au travail d’urgence dans le domaine de l’éducation.

    Près de 250 praticiens, chercheurs et décideurs politiques représentant des ONG nationales et internationales, des institutions des Nations Unies, des institutions multilatérales, des organismes gouvernementaux, des ministères de l’éducation, des syndicats enseignants, des établissements universitaires et des organisations de jeunesse ont pris part à la Consultation globale de l’INEE, qui avait pour thème: "Faire le lien entre la réduction des risques, la réponse humanitaire et la reconstruction".

Retour en haut de la page