Questions fréquentes sur EDUSIDA

1. Qu’est-ce qu’EDUSIDA ?

EDUSIDA, l’Initiative mondiale sur l’éducation et le VIH & SIDA, est une initiative de l’ONUSIDA menée par l’UNESCO et destinée à encourager et à aider les pays à mobiliser leur secteur éducatif afin de concevoir et de mettre en œuvre des réponses efficaces au VIH et au SIDA.

EDUSIDA a deux objectifs principaux : prévenir la diffusion du VIH par l’éducation et protéger les fonctions essentielles des systèmes éducatifs contre les effets les plus graves de l’épidémie.

EDUSIDA soutient la mise en œuvre de réponses globales au niveau des pays, en mobilisant des partenariats, en renforçant les capacités et en aidant le secteur éducatif à générer des ressources. Elle offre également un appui technique pour orienter la réponse d’ensemble au VIH et au SIDA. L’assistance technique est fournie dans le Cadre d’action EDUSIDA qui recommande des interventions spécifiques correspondant aux cinq éléments essentiels d’une réponse globale du secteur éducatif au VIH et au SIDA. Pour plus d’informations, consulter les ressources d’EDUSIDA.

EDUSIDA est ni un programme, ni un projet ; il s’agit d’une approche destinée à guider des actions programmées et mises en œuvre dans le cadre de partenariats.

2. Pourquoi le rôle du secteur éducatif est-il essentiel pour des réponses efficaces au VIH et au SIDA ?

 

Il n’existe pas encore de vaccin pour le VIH, ni de traitement pour le SIDA, et le nombre de nouveaux cas d’infection par le VIH est estimé à 6 800 par jour. L’éducation doit être aux avant-postes de toute réponse au VIH et au SIDA. L’éducation peut permettre d’acquérir des connaissances, des attitudes positives, des comportements et des savoir-faire qui réduiront les risques de contracter le VIH. Les écoles (y compris les établissements d’enseignement supérieur) ont acquis un rôle central dans les efforts de prévention du VIH, car elles représentent un moyen efficace d’atteindre les jeunes en grand nombre. Des progrès ont été réalisés, mais les secteurs éducatifs nationaux doivent accélérer et étendre l’action essentielle qui leur incombe. Dans ce contexte, EDUSIDA s’attache à promouvoir, à renforcer et à soutenir l’intensification de réponses efficaces des secteurs éducatifs nationaux au VIH et au SIDA.

3. Quel est le calendrier de mise en œuvre d’EDUSIDA ?

 

EDUSIDA s’inscrit dans le cadre des objectifs adoptés à l’échelle internationale en vue d’assurer un accès universel à la prévention, aux traitements, à la prise en charge et au soutien face au VIH et au SIDA et d’arrêter et inverser d’ici à 2015 la progression du VIH et du SIDA (6e Objectif du Millénaire pour le développement). Au cours de cette période, chaque pays participant à EDUSIDA doit formuler la réponse de son secteur éducatif, en fonction notamment de sa situation et de ses besoins spécifiques, de la nature et de la gravité de l’épidémie et des ressources et partenaires dont il dispose.

4. En quoi EDUSIDA diffère-t-elle d’autres initiatives relatives au VIH et au SIDA ?


EDUSIDA réunit les nombreux aspects que peuvent revêtir des réponses efficaces de l’éducation au VIH et au SIDA - comme l’éducation de qualité en matière de VIH et de SIDA, le matériel didactique, les principes en vigueur sur les lieux de travail ou les programmes de formation des enseignants dans le domaine du VIH - et envisage l’impact et les défis du VIH et du SIDA en relation avec l’ensemble du système éducatif. Ces dimensions multiples s’expriment dans les cinq éléments essentiels qui doivent tous être présents pour assurer une réponse efficace et globale du secteur éducatif. Ainsi, la formation des enseignants sur le VIH et le SIDA sera plus efficace si elle est soutenue par des programmes de qualité. De même, la formation des enseignants et les programmes sur laquelle elle doit s’appuyer auront plus de chances d’être durables s’ils sont intégrés dans une politique nationale du secteur éducatif relative au VIH et au SIDA. Il existe de nombreux projets et programmes consacrés à l’éducation et au VIH et SIDA, mais ils sont souvent centrés sur un aspect particulier (comme la formation des enseignants) ou entrepris indépendamment les uns des autres, c’est-à-dire projet par projet, ce qui se traduit par des réponses limitées ou éphémères.

5. Quel est le rôle de l’UNESCO et des autres institutions des Nations Unies dans le cadre de l’initiative EDUSIDA ?


En tant qu’institution des Nations Unies spécialisée dans l’éducation et coparrainant l’ONUSIDA, l’UNESCO a été désignée comme chef de file dans le domaine de la prévention du VIH auprès des jeunes dans les établissements d’éducation. Si EDUSIDA a l’UNESCO pour chef de file, son succès n’en dépend pas moins, dans une large mesure, de la collaboration efficace de différentes parties prenantes essentielles telles que les gouvernements et les autorités nationales chargées du SIDA, les organisations de la société civile, les syndicats d’enseignants, les réseaux de personnes vivant avec le VIH et les institutions bilatérales et multilatérales, notamment les autres institutions et programmes des Nations Unies. Par la mise en œuvre du Cadre d’action EDUSIDA, l’UNESCO et ses partenaires clés promeuvent davantage de collaboration et de coordination entre les organisations nationales œuvrant dans le domaine de l’éducation et du VIH et SIDA et fournissent une assistance technical en vue du renforcement des capacités et de la mise en œuvre des programmes nationaux. Dans le cadre de l’approche « Unis dans l’action » au niveau des pays, l’UNESCO et d’autres institutions des Nations Unies mettent en commun leurs mandats et leurs domaines d’expertise respectifs afin d’assurer le succès de cette initiative inter-institutions.

6. EDUSIDA apporte-t-elle un soutien à des personnes privées ?


EDUSIDA a pour vocation de promouvoir, développer et soutenir le travail d’organisations et d’institutions, et non pas de personnes privées.

7. Comment EDUSIDA travaille-t-elle au niveau des pays ?


EDUSIDA mobilise des partenariats et des ressources au moyen de mécanismes de coordination au niveau des pays, sous la direction des autorités nationales. Pour des exemples d’activités d’EDUSIDA au niveau des pays, voir les « Profils pays » EDUSIDA.

8. EDUSIDA est-elle une source de financement ?


EDUSIDA n’est, en soi, ni un fonds commun, ni une source de financement. Cependant, par l’intermédiaire d’EDUSIDA, l’UNESCO et ses partenaires promeuvent et favorisent la mobilisation de fonds aux niveaux mondial, régional et national. Le Cadre d’action d’EDUSIDA insiste particulièrement sur l’élaboration de plans d’action bien définis et assortis d’une évaluation des coûts, et sur leur intégration dans les mécanismes de financement préexistants, coordonnés au niveau des pays.

9. Quels sont les « pays EDUSIDA » et quels sont les critères pour qu’un pays soit éligible au titre d’EDUSIDA ?


Pour la liste complète des 53 pays participant actuellement à EDUSIDA, voir ici.

Les efforts sont principalement orientés vers les pays en développement les plus touchés par l’épidémie de VIH. Cependant, compte tenu du fait que le VIH et le SIDA affectent inégalement les pays et les populations à travers le monde, tous les pays demandant un appui technique pour renforcer et développer la réponse de leur secteur éducatif au VIH et au SIDA sont éligibles à un soutien au titre du Cadre d’action EDUSIDA, dans la mesure des ressources disponibles.

Il n’existe donc pas de critères définis pour qu’un pays puisse participer à cette initiative et EDUSIDA aide plutôt les États membres à mettre en œuvre des réponses à caractère national au sein et par l’intermédiaire du secteur éducatif, en collaboration avec les principaux partenaires impliqués au niveau des pays, notamment les ministères responsables de l’éducation, les autorités nationales chargées du SIDA, des groupes de la société civile et d’autres institutions clés telles que les syndicats d’enseignants, les réseaux de personnes vivant avec le VIH, les associations de parents et d’enseignants, les écoles, les centres communautaires d’apprentissage pour les jeunes et les établissements de formation des enseignants.

10. Comment devenir organisation partenaire d’EDUSIDA ?

Au titre du Cadre d’action EDUSIDA, l’UNESCO travaille en partenariat avec plusieurs donateurs et agences d’exécution à travers le monde, dont des organisations privées, des fondations, des gouvernements, des organisations de la société civile et des institutions à vocation technique œuvrant ou soutenant des actions dans les domaines du développement, de l’éducation et/ou du VIH et du SIDA. Si votre organisation souhaite contribuer à la mise en œuvre d’EDUSIDA et s’engager en faveur d’une réponse globale du secteur éducatif au VIH et au SIDA, veuillez prendre contact avec l’UNESCO dans votre pays de résidence.

Pour davantage d’informations, n'hésitez pas à contacter : aids(at)unesco.org.

Retour en haut de la page