Education sexuelle

© Photoshare/Amelia Shaw

En 2008, l’UNESCO a entamé un nouveau programme de travail axé sur l’éducation sexuelle et visant à fournir un encadrement technique pour améliorer la prévention du VIH auprès des jeunes dans les établissements d’enseignement.

Conçu pour appuyer la mise en œuvre de la Stratégie de l’UNESCO relative au VIH et au SIDA, ce programme doit permettre à l’Organisation de s’acquitter de son rôle de principal responsable de la prévention du VIH dans le domaine de l’éducation, conformément à la nouvelle répartition des tâches établie par ONUSIDA.

Le programme de l’UNESCO en matière d’éducation sexuelle, qui bénéficie du soutien d’un Groupe consultatif mondial composé d’une dizaine de membres, fournit des orientations et des recommandations intégrant différents aspects – anthropologie, sociologie, épidémiologie, démographie, éducation, psychologie, travail social, économie de la santé, égalité entre les sexes, développement de programmes. Offrant une solide plate-forme pour piloter l’éducation sexuelle, ce Groupe suscite un intérêt constant autour de la question et permet d’en faire une priorité.

La première réunion du Groupe consultatif mondial a eu lieu au Siège de l’UNESCO, à Paris, en décembre 2007. Une étude faisant le point sur l’éducation sexuelle dans les écoles servait de base aux discussions.

Suite aux recommandations du Groupe consultatif mondial, l’UNESCO a entrepris une série d’activités, parmi lesquelles :

1. la mise au point d’une publication intitulée « Principes directeurs internationaux sur l’éducation sexuelle : une approche factuelle à l’intention des établissements scolaires, des enseignants et des professionnels de l’éducation à la santé » (publiée pour la première fois en décembre 2009 et désormais disponible en anglais, français, espagnol, arabe, chinois, portugais, thaï et russe) ;

2. la réalisation d’une série d’études de cas sur la mise en œuvre de programmes nationaux d’éducation sexuelle – Leviers du succès (publiée en juillet 2010 et désormais disponible en anglais, français et portugais) ;

3. la réalisation d’une étude sur le coût et le rapport coût/efficacité des programmes d’éducation sexuelle (publiée en mai 2011 et désormais disponible en anglais et un resumé analityque disponible en anglais, français, espagnol et portugais) ;

4. une consultation sur l’intensification des programmes d’éducation sexuelle (en mars 2012).

L'UNESCO s’engage à développer à plus grande échelle l’éducation sexuelle, aux niveaux national et régional, dans un certain nombre de pays, particulièrement ceux dont la nouvelle Stratégie de l’ONUSIDA 2011-2015 accorde la priorité : Objectif : Zéro

Retour en haut de la page