25.11.2010 -

Journée mondiale du SIDA (1er décembre): les jeunes comprennent le message

© UNESCO/LENEPWHAPeete, 23 ans, étudiant, Lesotho - Parfois, quand je pense à ma vie ces dix dernières années, je me rends compte que la connaissance que j’avais de la pandémie n’était pas suffisante pour pouvoir me protéger. Quand je vois mes amis qui sont jeunes, je me dis qu’il faut vraiment profiter de la vie. Mais j’ai peur que, s’ils ne se protègent pas contre l’infection par le VIH, ils finissent par avoir le virus, comme moi, et ne puissent plus profiter de la vie comme aujourd’hui. Ils méritent d’être heureux et de vivre leur vie sans soucis. Je crois qu’il faudrait les informer maintenant, dès leur plus jeune âge, pour les préparer à devenir de jeunes adultes capables de prendre soin d’eux-mêmes et de protéger les autres contre le VIH.

La Journée mondiale du SIDA 2010 est porteuse d’un nouvel espoir. Un rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) révèle que le taux de nouvelles infections par le VIH baisse ou se stabilise dans certains pays, notamment parmi les jeunes de 15 à 24 ans.

Parmi les jeunes des 15 pays les plus sévèrement affectés par l’épidémie, le taux de nouvelles infections par le VHI a baissé de plus de 25 % grâce à des attitudes et pratiques plus sûres, telles que le recul de l’âge des premières relations sexuelles, la réduction du nombre de partenaires sexuels et l’usage plus répandu et plus systématique du préservatif.  

L’éducation joue un rôle important dans cette évolution, précise Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, dans le message qu’elle adresse à l’occasion de la Journée mondiale du SIDA. Les taux d’infection par le VIH ont baissé de moitié parmi les jeunes qui finissent l’école primaire et l’éducation ciblée à la prévention du VIH et du SIDA aide les jeunes à acquérir des connaissances et à adopter des attitudes positives.   

Néanmoins, un long chemin reste encore à parcourir avant que ces progrès ne touchent indifféremment l’ensemble des populations. Dans de nombreux pays, les femmes encourent leurs plus grands risques d’infection avant d’atteindre l’âge de 25 ans.  

Les manifestations qui célèbrent dans le monde entier la Journée mondiale du SIDA comprennent des parades, des pièces de théâtre, des expositions, des conférences et des campagnes de sensibilisation. Au Siège de l’UNESCO, une exposition de photographies et de textes montre des jeunes et des enseignants qui parlent du VIH en Afrique. Une consultation sur les besoins des jeunes qui vivent avec la VIH sera organisée du 7 au 9 décembre.  

Liens

Rapport de l’ONUSIDA sur l’épidémie mondiale de SIDA (en anglais)

Exposition: Des élèves et des enseignants parlent du VIH en Afrique

Manifestations organisées dans le monde à l’occasion de la Journée mondiale du SIDA

Le VIH et le SIDA et de la petite enfance

Consultation: les besoins des jeunes qui vivent avec le VIH




<- retour vers VIH et SIDA
Retour en haut de la page