Éducation et transmission intergénérationnelle

© UNESCO-LINKS. Des enfants du Pacifique jouent avec des canoés miniature.

L’UNESCO a pour mission de promouvoir l’éducation dans la perspective générale d’une culture de la paix. À l’heure actuelle, l’un des défis qui se posent à l’Organisation est  d’atteindre les six objectifs du Cadre d’action de Dakar L’éducation pour tous, ainsi que l’objectif 2 des Objectifs du millénaire pour le développement, qui vise à assurer un enseignement primaire universel pour tous les enfants, garçons et filles.

L’Éducation pour tous signifie une éducation de qualité au profit, en priorité, de ceux qui sont exclus de l’enseignement. Son intérêt pour les peuples autochtones est précisé dans l’Objectif ii du Cadre de Dakar :
   ii. faire en sorte que d’ici 2015 tous les enfants, notamment les filles, les enfants en difficulté et ceux appartenant à des minorités ethniques, aient la possibilité d’accéder à un enseignement primaire obligatoire et gratuit de qualité et de le suivre jusqu’à son terme.

De plus, l’Éducation pour tous est soutenue par la Convention des Nations unies des droits de l’enfant. Les articles 29 (point c et d) et 30 traitent précisément de l’éducation des enfants autochtones.

L’UNESCO contribue à la mise en œuvre du Cadre d’action de Dakar pour l’Éducation pour tous et à la Convention des droits de l’enfant, en s’adressant tout spécialement aux peuples autochtones au moyen de plusieurs actions ciblées. L’Organisation fournit un appui technique au Forum permanent des Nations unies sur les questions autochtones. Elle œuvre également en concertation avec les ministères de l’Éducation et les professionnels de l’enseignement afin d’améliorer les conditions d’éducation pour les autochtones : enfants, jeunes et adultes. Le travail de l’UNESCO prend la forme de plaidoyers, de sensibilisation, de mise au point de matériel pédagogique adapté aux cultures et aux langues, ainsi qu’à la surveillance du respect des instruments internationaux dans les domaines de :

L’UNESCO travaille en outre à renforcer la transmission intergénérationnelle des savoirs locaux et autochtones, non seulement en introduisant les langues et les savoirs autochtones dans les programmes scolaires, mais aussi en les intégrant dans la pratique des communautés, ce qui contribue à faire reconnaître le statut des anciens comme détenteurs du savoir ainsi que la valeur du savoir qu’ils détiennent.

Quelques projets de l’UNESCO ayant trait à la transmission du savoir :

Liens utiles :

Retour en haut de la page