Développement durable et changement de l’environnement

© UN Photo/Gill Fickling

Face au changement mondial de l’environnement, aux nouveaux défis qu’il pose et aux incertitudes qu’il soulève, il est essentiel d’avoir accès aux meilleures informations à disposition. S’il est vrai que la science apporte une importante contribution à la compréhension des systèmes planétaires et sociaux ainsi qu’à leurs interactions, s’est développée de plus en plus clairement une prise de conscience que les connaissances scientifiques sont, à elles seules, incapables de résoudre les crises nouvelles que connaît l’environnement. Les savoirs des peuples autochtones et des communautés locales – souvent qualifiés de savoirs locaux, autochtones ou traditionnels - sont désormais reconnus comme essentiels, à côté de la science, pour entreprendre des actions efficaces et raisonnées partout dans le monde.    

Le savoir autochtone est déjà considéré comme central dans des domaines tels que l’agroforesterie, la préservation de la biodiversité, la gestion des ressources naturelles, la médecine traditionnelle et le développement durable. Les communautés autochtones sont également de plus en plus souvent reconnues comme d’importantes sources de savoir pour l’évaluation du changement climatique et l’adaptation à ses conséquences.

Tout récemment, L’avenir que nous voulons, le document issu du Sommet de haut niveau Rio+20, a souligné les importantes contributions faites par le savoir autochtone à la préservation et à l’utilisation durable de la biodiversité, ainsi que leur adéquation au bien-être social et aux moyens d’existence durables.   

Retour en haut de la page