29.11.2013 - UNESCOPRESS

Forum mondial de la culture: la Promesse de Bali appelle à l'intégration de la culture dans l’agenda de développement post-2015

Bali, Indonesia ©UNESCO

Le gouvernement indonésien a organisé avec succès le Forum mondial sur la culture (WCF), sous le patronage de l'UNESCO à Bali, en Indonésie du  23 au 27 Novembre 2013. Le WCF a réuni des délégués de 45 pays et plus de 1000 participants. L'objectif global du WCF était d'explorer le rôle de la culture comme un moyen de parvenir à un développement durable. Les principaux résultats  du WCF ont été définis dans la " Promesse de Bali ", qui vise à souligner l'importance de la culture pour le développement en particulier dans l’élaboration de l'agenda de développement post-2015.

Le WCF a été officiellement ouvert par le Président de la République d'Indonésie S.E. M. Susilo Bambang Yudhoyono. Lors de son discours inaugural, S.E Susilo Bambang Yudhoyono a déclaré: «il existe déjà un Forum économique mondial et un  Forum social mondial de discussions critiques sur la mondialisation et tous ses aspects. Cependant, nous devons encore établir un forum mondial pour les dialogues significatifs sur l'importance de la culture ". Il a ajouté "les changements stratégiques exigent que la culture dans toutes ses manifestations soit défendue comme un agent indispensable du changement et de la réconciliation dans le contexte d’une mondialisation sans précédent." et que le "WCF est conçu pour compléter et renforcer les initiatives existantes, y compris celles qui sont entreprises dans le cadre de l'UNESCO".

La Directrice Générale (DG) de l'UNESCO Mme Irina Bokova, a également livré un message par vidéo lors du Forum dans lequel elle a félicité les dirigeants de la République d'Indonésie pour accueillir  cet important événement. Dans ses observations, la Directrice Générale a rappelé l'important travail que fait l'UNESCO dans le domaine de la culture pour le développement tout en soulignant que «la culture est ce que nous sommes. Elle façonne ce que nous faisons et comment nous voyons le monde. Elle représente également une force de dialogue, pour construire des ponts de respect et de compréhension mutuelle entre les peuples et les communautés », et qu'« il ne peut y avoir d’appropriation, ni pleine participation des stratégies de développement sans la pleine intégration de la culture. "

Le pluralisme culturel est la clé du progrès humain. Tel était l’idée forte d'un discours très inspiré prononcé par le Dr Amartya Sen , lauréat du prix Nobel de sciences économiques en 1998 . Il a ajouté : " Nous devons veiller à ce que la mondialisation ne soit pas exploitée pour une  culture de division et d’hostilité entre les groupes , ... , se baser en revanche sur les interactions culturelles mondiales pour faire avancer notre avenir, tout en continuant d’admirer le passé .

Le programme du Forum s’articulait autour de six colloques thématiques qui ont réuni des experts pour discuter et débattre de la culture pour le développement durable. Les thèmes de ce colloque : « Approches holistiques à la culture dans le développement », « La société civile et la démocratie culturelle », « Créativité et économie de la culture », « La culture dans le développement durable de l'environnement », un développement urbain durable » et « Le dialogue interconfessionnel pour le renforcement communautaire».

Le Forum mondial sur la culture a convergé sur la Promesse de Bali, un ensemble de 10 recommandations visant à appuyer le leadership des jeunes qui poursuivent des activités culturelles, de défendre l'égalité des genres et de développer des partenariats entre les secteurs public et privé. Ce plan a déjà été intégré à  la politique nationale en Indonésie.



Retour en haut de la page