Rani-ki-Vav (le puits à degrés de la Reine) à Patan, Gujarat (Inde)

Situé sur les rives de la Sarasvati, à Patan, le Rani-ki-Vav a été construit au départ comme un mémorial pour un roi du 11e siècle après J.-C.. Les puits à degrés sont une typologie architecturale propre au sous-continent indien. Apparus dès le 3e millénaire avant J.-C., ils ont évolué au fil du temps : simples fosses creusées dans un sol sablonneux au départ, ils sont devenus des ouvrages artistiques et architecturaux à plusieurs étages et très élaborés. Rani-ki-Vav a été construit à l’apogée de la maîtrise des artisans aussi bien de la construction de puits à degrés que du style Maru-Gurjara, d’où sa technique complexe et sa grande beauté dans les détails comme dans les proportions. Conçu comme un temple inversé soulignant le caractère sacré de l’eau, il comporte sept niveaux d’escaliers et de panneaux sculptés d’une haute qualité artistique. Plus de 500 sculptures principales et un millier d’autres mineures composent une imagerie religieuse, mythologique et séculaire, avec de fréquentes références à des œuvres littéraires. Le quatrième niveau est le plus profond et il mène à une citerne de 9,5 sur 9,4 mètres à 23 mètres de profondeur. Le puits se situe à l’extrémité ouest du site, profond de 30 mètres, il s’agit d’une cavité circulaire de dix mètres de diamètre.