Routes de la soie : le réseau de routes du corridor de Tian-shan (Chine, Kazakhstan, Kirghizistan)

Cette section des Routes de la soie s’étend sur 5 000 kilomètres, de Chang’an/Luoyang, capitale centrale de la Chine sous les dynasties Han et Tang, jusqu’à la région de Jetyssou, en Asie centrale. Ce corridor a pris forme entre le 2e siècle av. J.-C. et le premier siècle apr. J.-C. ; il a été utilisé jusqu’au 16e siècle, reliant de nombreuses civilisations et facilitant des échanges de longue distance en matière de commerce mais aussi de croyances religieuses, de connaissances scientifiques, d’innovations technologiques, de pratiques culturelles et artistiques. Parmi les 33 sites inclus dans le réseau de routes figurent d’importants ensembles de villes/palais de différents empires ou royaumes de Khans, des établissements de commerce, des temples de grottes bouddhistes, des voies antiques, des relais de poste, des cols, des tours balises, des parties de la Grand Muraille, des fortifications, des tombes et des édifices religieux.