Namhansanseong (République de Corée)

Conçue comme une capitale refuge de la dynastie des Joseon (1392-1910), Namhansanseong se trouve dans une zone montagneuse à 25 kilomètres au sud-est de Séoul. Construite et défendue par des moines-soldats  bouddhistes,  elle pouvait accueillir 4 000 personnes et jouait un important rôle administratif et militaire. Ses vestiges les plus anciens remontent au 7e siècle mais elle a été reconstruite à plusieurs reprises, notamment au début du 17e siècle, en prévision d’une attaque de la dynastie sino-mandchoue des Qing. Elle exprime une synthèse du génie militaire défensif de l’époque, à partir d’influences chinoises et japonaises,  et des évolutions de l’art de la fortification, suite à l’arrivée des armes à feu venues d’occident. Citée habitée en permanence et longtemps capitale provinciale, elle comprend dans son enceinte fortifiée des témoignages de divers bâtiments militaires, civils et religieux. Elle constitue un symbole de la souveraineté coréenne.