Patrimoine du mercure. Almadén et Idrija (Esapgne/Slovénie)

Le bien inclut les sites miniers d' Almadén où le mercure (vif argent) a été extrait depuis l'Antiquité et Idrija, où du mercure a été trouvé pour la première fois en 1490 après J.-C. La partie espagnole du bien comprend des bâtiments liés à l'histoire minière du site, notamment le château Retamar, des édifices religieux et des puits traditionnels. Le site d'Idrija présente de notamment des entrepôts de mercure et l'administration de la mine, ainsi que les cités de mineurs et un théâtre des mineurs. Le  site témoigne du commerce intercontinental du mercure qui a généré d'importants échanges entre l'Europe et l'Amérique pendant des siècles. Les deux sites présentent les deux plus grandes mines de mercure au monde et sont restés en fonctionnement jusqu'à une période récente.

Retour en haut de la page