26.10.2011 -

Ouverture de la 36e Conférence générale de l’UNESCO

Katalin Bogyay, Hongrie, élue Présidente de la 36e Conférence générale de l'UNESCO © UNESCO / S.Cadel

La Conférence générale de l’UNESCO, l’organe directeur le plus élevé de l’Organisation, s’est ouverte le 25 octobre avec l’admission de Curaçao et Sint Maartens comme membres associés et l’élection de la Présidente de la 36e session, Katalina Bogyay de Hongrie.

« Le temps presse », a déclaré Katalina Bogyay, « il ne nous reste que quatre ans pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement adoptés par la communauté internationale en 2015 », notamment ceux qui concernent les domaines de compétence de l’UNESCO en éducation.  

L’élection de Katalina Bogyay a eu lieu en présence de Pal Schmitt, Président de la République de Hongrie. Elle restera en fonction pendant deux ans et succédera à Davidson Hepburn (Bahamas), qui a présidé la 35e session de la Conférence générale.

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans son discours d’ouverture de la Conférence a souligné la nécessité de renforcer la coopération face aux défis auxquels est confronté le monde aujourd’hui, notamment « la crise économique mondiale qui frappe les pays les plus pauvres très durement. Il ne suffit pas de nous connecter, nous devons partager », a-t-elle déclaré. « Les enjeux de la paix et du développement durable aujourd’hui reposent précisément sur l’éducation, les sciences, la culture et le partage du savoir. Tout cela plaide en faveur d’un renforcement et d’une amélioration du rôle de l’UNESCO », a-t-elle ajouté.

Au cours de l’ouverture, des représentants des 193 Etats membres de l’UNESCO ont adopté l’ordre du jour de la Conférence générale, dont la tâche principale consistera à déterminer le programme de l’Organisation et son budget pour 2012 et 2013.

Ils ont également accueilli Curaçao et Sint Maartens comme les 7e et 8e Membres associés. Ces deux territoires caribéens faisaient partie des Antilles néerlandaises jusqu’en octobre 2010. Ils sont alors devenus des pays autonomes au sein du Royaume des Pays-Bas.

Plusieurs chefs d’Etats sont attendus pour prendre part à cette Conférence générale, notamment Georgi Parvanov, Président de la Bulgarie ; Susilo Bambang Yudhoyono, Président de l’Indonésie ; Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire ; Ali Ben Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon ; Tillman Thomas, Premier ministre de Grenade et Raila Odinga, Premier ministre du Kenya.

Plusieurs de ces personnalités de haut-niveau participeront au Forum des dirigeants (26 et 27 octobre) sur le thème : « Comment l’UNESCO contribue-t-elle à l’édification d’une culture de la paix et au développement durable ? ».

Un autre temps fort de cette session sera une réunion plénière spéciale le 2 novembre consacrée à la célébration du 10e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle sur la diversité culturelle.

Le projet de programme et de budget que la Conférence générale examinera donne la priorité au développement durable, à une culture de la paix et de la non-violence, avec un accent particulier mis sur l’égalité des genres, l’Afrique, la jeunesse, l’Education pour tous, les pays les moins développés, les Petits Etats insulaires en développement (PEID) et les secteurs les plus vulnérables de la société. La Conférence générale commencera à travailler sur la stratégie à moyen-terme de l’Organisation pour 2014-2019.

L’UNESCO a également inauguré aujourd’hui une exposition intitulée « Open UNESCO » (l’UNESCO ouverte) pour promouvoir le travail de l’Organisation. Cette exposition interactive utilise les technologies audiovisuelles les plus récentes pour expliquer et mettre en valeur le travail de l’Organisation à travers  sept « îlots »  illustrant chacun un thème spécifique. Elle sera ouverte au public en décembre.

***




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page