» Une fille victime de travail forcé se voit offrir une deuxième chance d’éducation au Népal
27.04.2017 - Education Sector

Une fille victime de travail forcé se voit offrir une deuxième chance d’éducation au Népal

© Backward Society Education (BASE), Nepal

Bipana Chaudary, une adolescente népalaise, réalise son rêve de poursuivre son éducation grâce à un programme d’alphabétisation soutenu par le Partenariat UNESCO-HNA pour l’éducation des filles et des femmes.

Bipana, 17 ans, vit à Bijaynagar dans le district de Kailali, au Népal, où la pratique traditionnelle de Kamaiya et Kamlahari (travail forcé) a laissé de nombreuses familles dans la pauvreté et forcé des enfants à abandonner l’école pour aller travailler.

Lorsque la pratique a été interdite, Bipana a dû travailler avec sa mère dans un marché du quartier pendant les vacances, afin de gagner sa vie. Bien qu’elle n’était pas en mesure de se concentrer sur ses études, elle a passé avec succès les examens scolaires annuels jusqu’à la cinquième année. Ensuite, ses amis et son frère, qui étaient dans la même situation, l’ont incitée à quitter l’école et à travailler à temps plein. Aujourd’hui, elle a retrouvé l’accès à l’éducation grâce à un programme d’alphabétisation soutenu par le Partenariat UNESCO-HNA pour l’éducation des filles et des femmes, qui encourage un apprentissage pertinent et de qualité pour les filles adolescentes au Népal.

En septembre 2016, Bipana a rejoint les cours d'alphabétisation organisés conjointement par le Bureau de l'UNESCO et l'ONG Backward Society Education (BASE) à Katmandou, au Népal. Les animateurs ont fait participer les élèves à des modules couvrant des questions telles que les normes sociales et les comportements, la violence liée au genre, l'adolescence, la santé sexuelle et reproductive, la nutrition et l'accès à l'éducation. Le module préféré de Bipana était intitulé « Rêver du futur et planifier l’avenir », durant lequel l'animatrice, Sujita Chaudhary, a raconté une histoire qui a motivé Bipana à poursuivre ses études. L'histoire parlait de deux filles : l’une avait terminé ses études et trouvé un travail intéressant et bien rémunéré, et l’autre n’était pas allée à l'école et devait travailler de longues heures pour un salaire faible.

Elle a donc demandé au directeur de l’école secondaire de Karnali une bourse et une réduction de frais, qui lui ont été accordées à condition qu’elle participe à tous les cours régulièrement. L’animateur l’a encouragée en parlant à ses parents de l’importance qu’elle poursuive ses études. Il a expliqué que Bipana pourrait trouver un meilleur travail si elle achevait ses études, et que cela bénéficierait à toute la famille. « Je suis prêt à l’aider en achetant tout ce dont elle a besoin pour aller à l’école. Si elle est prête, alors je suis également prêt à soutenir son éducation », a dit son père.

Bipana va désormais régulièrement à l’école et a participé aux examens en décembre 2016. « Je suis sûre que je pourrai réussir mes examens et que je réaliserai mes rêves plus tard », a-t-elle dit.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com