»  Un réseau mondial de partage de données sur le carbone bleu sera lancé à la Conférence des Nations Unies sur ...
03.05.2017 - Commission océanographique intergouvernementale

Un réseau mondial de partage de données sur le carbone bleu sera lancé à la Conférence des Nations Unies sur l’océan

© Shutterstock: les herbiers marins sont une source clé de carbone bleu côtier

La création d'un réseau mondial de centres régionaux pour le partage des données sur le carbone bleu, a été annoncée comme l'un des principaux engagements de la toute première Conférence des Nations Unies sur l’océan (5-9 juin 2017). Les centres régionaux devront faciliter la collaboration scientifique sur le thème du carbone dans les zones côtières humides.

De plus en plus reconnus pour leur importance dans la séquestration biologique du carbone et son stockage, les réserves de carbone des zones côtières humides sont grandement exposées aux perturbations d’origine humaine. Près d'un quart de la population mondiale vit à moins de 100 km de la côte, une proportion qui devrait augmenter jusqu’à 50% d'ici 2030. Par ailleurs, le taux de CO2 émit dans ces zones humides côtières correspond environ à 3 à 19% du taux de CO2 émit par les activités de déforestation à l’échelle mondiale, entraînant des dommages équivalents à 6-42 milliards de dollars.

Le « Réseau global de données sur le carbone bleu » servira de ressource internationale pour répondre au besoin croissant de partage de données entre les acteurs du domaine du carbone bleu, pour des fins comme la recherche fondamentale, la gestion ou encore l'élaboration de politiques spécifiques. Le réseau est un engagement conjoint de la Blue Carbon Initiative, (une collaboration de la Commission océanographique intergouvernementale de l'UNESCO (COI), de Conservation International et de l’Union internationale pour la conservation de la nature), du Smithsonian Environmental Research Centre et de plusieurs autres partenaires.

L'initiative reconnaît toutefois que le manque d'accès à des outils complets, à des données de qualité et au partage de données, limite les efforts actuels et futurs liés à la science, à la politique et à la gestion des zones humides côtières en ce que a trait aux avantages du carbone bleu. La mise en œuvre de la gestion scientifique des systèmes de zones humides côtières nécessite des données de haute qualité qui soutiennent le développement, l'essai et la validation de modèles conceptuels ou prédictifs.

Les objectifs principaux du Réseau global de données sur le carbone bleu seront les suivants:

  • Créer un réseau mondial de pôles de connaissances sur le carbone bleu fournissant des données contrôlées de qualité sur le carbone, les caractéristiques des mangroves, les graines de marécages et les marécages
  • Soutenir un réseau mondial de scientifiques
  • Accélérer l'apprentissage dans les régions et à l'échelle mondiale
  • Soutenir l'intégration du carbone bleu dans la politique et les gestions océanique et climatique locales, nationales, internationales, en plus de l'accélération de la conservation et la restauration de ces écosystèmes

La COI – UNESCO coordonnera les activités du Réseau global de données sur le carbone bleu en collaboration avec tous les partenaires officiels. Plusieurs activités sont prévues au cours des cinq prochaines années en plus de la création des centres régionaux, y compris la mise en place d’ateliers pour recevoir les commentaires sur le système de partage de données, le développement d'une plate-forme de collecte et de partage de données et le lancement d'outils d'analyse sur le web.

Le Réseau global de données sur le carbone bleu sera un résultat de la Conférence des Nations Unies sur l'océan (5-9 juin 2017) qui aura lieu au siège de l'ONU à New York. Tous les détails concernant l'initiative sont disponibles sur le Registre des engagements volontaires de la Conférence sur l'océan, aux côtés d'autres engagements pris par les gouvernements, les organisations internationales, les organisations de la société civile, le secteur privé, les institutions scientifiques et d'autres parties prenantes pour la mise en œuvre de l’objectif 14 de développement durable - pour conserver et utiliser durablement notre océan.

Visitez le site officiel de la Conférence sur l'océan de l'ONU pour consulter le programme d'événements parallèles, les résultats attendus et les engagements volontaires.

Pour plus d'information veuillez contacter:

Kirsten Isensee (k.isensee@unesco.org), pour des informations sur l'initiative «Réseau global de données sur le carbone bleu » et sur la « Blue Carbon Initiative ».

Julian Barbière (j.barbiere@unesco.org), pour de l'information sur la COI de l'UNESCO au sein de la Conférence sur l'océan.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page