» Retour sur les temps forts d’une année particulière pour le Secteur de l’éducation de l’UNESCO
20.12.2016 - Education Sector

Retour sur les temps forts d’une année particulière pour le Secteur de l’éducation de l’UNESCO

© UNESCO

Une année particulière touche à sa fin pour le Secteur de l’éducation de l’UNESCO. Il s’agit de la première année entièrement menée dans le cadre de l’agenda mondial Éducation 2030, qui a éclairé les différents volets de notre travail, de l’éducation des filles à la citoyenneté mondiale.

L’UNESCO est chargée de conduire l’agenda qui est au cœur de l’Objectif de développement durable 4 et qui ne pourra être réalisé qu’avec une large participation mondiale à tous les niveaux.

Les temps forts du Secteur de l’éducation ont commencé en janvier avec le lancement d’une nouvelle étude du Rapport mondial de suivi sur l’éducation de l’UNESCO intitulée Chaque enfant devrait avoir un manuel, qui proposait un modèle économique visant à réduire le coût et à accroître la disponibilité des manuels pour les élèves du monde entier.

Toujours en janvier, l’UNESCO a célébré la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste, avec une table ronde sur le thème Des mots au génocide et un entretien avec le survivant de l’Holocauste Roman Kent.

La Journée internationale de la langue maternelle a été célébrée en février et mars a été un mois très chargé, des participants du monde entier s’étant réunis pour la Semaine mondiale de l’apprentissage mobile 2016, durant laquelle ils ont échangé des idées sur les moyens d’exploiter les technologies mobiles afin d’encourager l’innovation et de garantir la qualité dans le secteur de l’éducation.

Toujours en mars, dans le cadre des préparatifs de la Journée internationale de la femme, l’Institut de statistique de l’UNESCO a lancé l’eAtlas sur les inégalités entre les sexes dans l’éducation, qui montre que deux fois plus de filles que de garçons ne prendront jamais le chemin de l’école.

Une bonne nouvelle en mars a été la remise du Prix UNESCO-Hamdan bin Rashid Al Maktoum de l'excellence éducative à des programmes d’enseignement innovants en Malaisie et au Cambodge.

La Semaine mondiale d’action a offert un riche programme de manifestations en avril sous le thème Investir pour l’avenir : Les droits à l’éducation maintenant, et en mai, une réunion ministérielle internationale s’est tenue sur le thème Réponses du secteur de l’éducation à la violence fondée sur l’orientation sexuelle et l’identité ou l’expression de genre.

Mai a également été le mois des toutes premières récompenses décernées dans le cadre du nouveau Prix UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes, qui sont allées à des projets en Indonésie et au Zimbabwe.

En juillet, de nouvelles données publiées par l’ISU ont montré que 263 millions d’enfants et de jeunes n’étaient pas scolarisés du primaire au deuxième cycle du secondaire, et une réunion des membres des réseaux de partenaires du Programme d’action global pour l’éducation en vue du développement durable a été organisée. 

Septembre a été le mois le plus chargé pour le Secteur de l’éducation, avec le lancement du Rapport mondial de suivi sur l’éducation 2016 : L’éducation pour les peuples et la planète : créer des avenirs durables pour tous.

Peu de temps après, également en septembre, a eu lieu la remise des Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO, qui ont récompensé des programmes novateurs en Afrique du Sud, en Inde, au Sénégal, en Thaïlande et au Viet Nam.

En outre, septembre a vu le lancement du 3e Rapport mondial de l’Institut de statistique de l’UNESCO sur l’apprentissage et l’éducation des adultes, ainsi que la remise du Prix UNESCO-Japon d'éducation en vue du développement durable, qui a récompensé des projets au Cameroun, au Japon et au Royaume-Uni.

Enfin, en septembre s’est tenue à New Delhi la Conférence internationale « Prévenir l’extrémisme violent par l’éducation : agissons », organisée conjointement par l’UNESCO et l’Institut Mahatma Gandhi d'éducation pour la paix et le développement durable.

Toujours sur ce thème, la conférence Québec-UNESCO « Internet et la radicalisation des jeunes : Prévenir, agir et vivre ensemble » a été organisée en octobre.

L’avenir des compétences pour le travail et la vie a été au cœur de la conférence mondiale UNESCO-Cedefop qui s’est tenue en octobre.

En octobre également, l’UNESCO a lancé une nouvelle Stratégie sur l’éducation pour la santé et le bien-être : Contribuer aux Objectifs de développement durable et nous avons célébré la Journée mondiale des enseignants.

Cette année, la Conférence sur les changements climatiques (COP22) s’est tenue en novembre au Maroc, et a consacré une journée entière à l’éducation.

L’action essentielle de l’UNESCO dans le rétablissement de l’éducation après les situations d’urgence a été mise en lumière en novembre suite aux effets dévastateurs de l’ouragan Matthew à Haïti.

En décembre, l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants 2030 a organisé le 9e Forum international de dialogue politique au Cambodge sur le thème de la motivation des enseignants. Suite à une série de réunions régionales sur l’agenda Éducation 2030, l’année s’est achevée par une réunion du Comité directeur qui a établi une feuille de route pour la coordination et la mise en œuvre pour 2017-2019.

Enfin, afin de mieux communiquer sur ses nombreuses activités dans le domaine de l’éducation, le Secteur a lancé une série de témoignages ainsi qu’un podcast.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com