» Des adolescentes en Tanzanie deviennent les agents d’un changement transformateur grâce à l’éducation
19.04.2017 - Education Sector

Des adolescentes en Tanzanie deviennent les agents d’un changement transformateur grâce à l’éducation

© UNESCO/Jennifer Alima Kotta

Des adolescentes en Tanzanie deviennent les agents d’un changement transformateur grâce à l’éducation

Les filles adolescentes de la région sont confrontées à de nombreux obstacles en termes d’accès à une éducation de qualité. Lorsque les parents n’accordent pas d’importance à l’éducation, les filles sont mariées très jeunes et/ou abandonnent l’école. Le soutien insuffisant de leurs enseignants et leur niveau d’estime de soi plus faible que celui des garçons, en particulier en mathématiques et en sciences, contribuent également à l’abandon scolaire ou à des résultats médiocres.

Pour remédier aux nombreux obstacles qui freinent la participation des filles et l’achèvement de leur éducation dans la région, l’UNESCO fait participer les filles et les garçons activement dans le cadre d’espaces sûrs et de clubs de jeunes dans les écoles. Avec le soutien du Fonds Malala de l’UNESCO pour le droit des filles à l’éducation, et en collaboration avec les responsables de l’éducation au niveau des districts et des écoles, le Bureau de l’UNESCO à Dar es-Salaam (Tanzanie) a organisé du 24 au 29 octobre 2016, une formation sur les espaces sûrs dans cinq écoles secondaires du district de Muheza. 70 élèves ont été formés dans chaque école, soit 350 élèves au total (300 filles et 50 garçons).

La formation a présenté les espaces sûrs ou les clubs de jeunes, qui sont des groupes périscolaires dirigés par des élèves, où les membres se réunissent pour discuter de leurs préoccupations et trouver des solutions. Grâce à ces espaces sûrs, les filles profitent de sessions d’orientation et reçoivent des conseils sur des questions susceptibles d’affecter leur participation à l’école, leurs résultats scolaires ou leur sécurité, ainsi que leur droit à l’éducation. Par exemple, l’une des principales questions abordées durant la formation concernait les pratiques des « Boda boda » : des chauffeurs de moto-taxi proposent aux filles de les conduire et de les ramener de l’école en échange de faveurs sexuelles, ce qui expose les filles au risque de tomber enceintes et éventuellement d’abandonner l’école.

Les clubs et les espaces sûrs se sont avérés être des plates-formes efficaces pour renforcer la confiance en soi des adolescentes et leur volonté de rester à l’école, et ont contribué à améliorer les résultats scolaires des filles. Le format de l’espace sûr signifie également que les filles bénéficient du soutien de leurs camarades. L’UNESCO continuera de soutenir la création d’espaces sûrs afin de permettre aux filles adolescentes de devenir leurs propres agents du changement transformateur grâce à l’éducation.

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com