22.02.2017 - Africa Department

Dialogue Afrique-Chine

©UNESCO/ Africa Department

Le 21 février 2017, une réunion tripartite s'est tenue entre le Groupe africain de l'UNESCO, la Chine et l'UNESCO, au Siège de l'Organisation à Paris, sous la coordination du Département Afrique.

La réunion, présidée par S.E Mme Rudo Chitiga, Déléguée permanente du Zimbabwe auprès de l'UNESCO et Présidente du Groupe africain, s'est déroulée en présence du Directeur général adjoint de l'UNESCO, M. Getachew Engida, du Délégué permanent de la République populaire de Chine auprès de l'UNESCO, S.E M. Shen Yang, du Secrétaire général de la Commission nationale de la République populaire de Chine pour l'UNESCO, M. Yue Du et d'un grand nombre d'États membres africains.

Dans son discours d'ouverture, M. Engida a rappelé que la Chine apportait un soutien substantiel à l'Afrique par l’intermédiaire de l'UNESCO, dans les domaines de l'éducation, des activités océanographiques (COI), du patrimoine mondial, de la diversité culturelle et de la science et la technologie.

Le Secrétaire général de la Commission nationale chinoise a indiqué, pour sa part, que la coopération Afrique-Chine doit maintenant répondre aux programmes de développement 2030 et 2063. Il a souligné la nécessité d'établir ce type de coopération par l’entremise de l'UNESCO, qui a un rôle majeur à jouer en sa qualité de coordinateur et de chef de file dans ce cadre. La délégation chinoise était composée de plusieurs investisseurs du secteur privé, qui visiteront prochainement trois pays africains (Djibouti, Éthiopie, Égypte), en coopération avec le Centre de catégorie 2 de Shenzhen, afin de promouvoir l'alphabétisation en Afrique par le biais des TICs, de l'enseignement primaire, de la formation professionnelle et de l’enseignement technique.

S.E M. Shen Yang a mentionné que la coopération avec la République populaire de Chine ne se limite pas aux questions financières mais vise également à aider le continent à œuvrer pour son développement endogène et durable.

Le débat a également porté sur l'importance d'une coopération non seulement pour renforcer la culture de la paix, mais aussi l’assistance dans le secteur du patrimoine mondial, en vue d’améliorer et d’accroître les candidatures des pays africains, notamment par le biais du Fonds du patrimoine mondial africain. La nécessité de soutenir d'autres programmes importants tels que l'Histoire générale de l'Afrique, les TICs dans l'éducation, la mise en œuvre du Plan d'action des PEID et les géoparcs mondiaux, a été soulignée.

La plupart des Ambassadeurs, Délégués permanents et d’autres représentants des Etats membres du Groupe africain de l'UNESCO sont intervenus dans les discussions, et ont salué l'illustration d'une coopération concrète et fructueuse proposée par les représentants des entreprises privées.

Enfin, le Sous-Directeur général pour l'Afrique, M. Firmin Matoko, a rappelé aux Etats membres africains l'existence et l'importance du Compte spécial pour la priorité Afrique, auquel ils sont fortement invités à contribuer pour la mise en œuvre du Programme de la Stratégie opérationnelle de la Priorité Afrique.

Photos : "Dialogue Afrique-Chine"

Photos : Déjeuner




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page