» La romancière algérienne Ahlem Mosteghanemi est nommée artiste de l’UNESCO pour la paix
25.01.2017 - Honorary and Goodwill Ambassadors

La romancière algérienne Ahlem Mosteghanemi est nommée artiste de l’UNESCO pour la paix

©UNESCO/Ahlem Mosteghanemi UNESCO Artist for Peace

La Directrice générale de l’UNESCO, Madame Irina Bokova, a nommé la célèbre écrivaine algérienne, Ahlem Moteghanemi, Artiste de l’UNESCO pour la paix au cours d’une cérémonie officielle qui s’est tenue au siège de l’Organisation le 16 décembre 2016.

Ce titre a été octroyé à Mme Mosteghanemi en reconnaissance de son engagement, à travers son écriture, au profit de causes humaines telles que la justice sociale et l’éducation des jeunes affectés par les conflits, ainsi que de son dévouement aux idéaux et aux objectifs de l’Organisation.

Connue pour être l’écrivaine la plus lue dans le monde arabe, Mme Mosteghanemi est la première romancière algérienne de langue arabe. Sa trilogie (Mémoires de la chair, Le chaos des sens, et Passager d’un lit), s’est vendue à des millions d’exemplaires et lui ont valu une énorme popularité au point d’être suivie par plus de 10 millions de fans sur Facebook. Aujourd’hui encore, ses livres reçoivent un grand succès parmi eux son dernier livre (Le Noir te va si bien).

Après des études à la Sorbonne et une thèse sur « L’image de la femme dans la littérature algérienne contemporaine », l’auteur algérienne s’installe à Paris avec sa famille et travaille pour différents magazines. Au même moment, elle commença à écrire son premier roman et passe de la poésie à la prose. Elle dit sur cela : « Lorsque nous perdons quelqu’un très cher à notre cœur, nous commençons à écrire des poèmes, mais lorsque nous perdons son propre pays natal, nous commençons à écrire de grand roman ».

Durant plus de 40 ans, tout en enrichissant la littérature arabe d’œuvres sentimentales et poétiques hautement saluées, Mme Mosteghanemi a mené, grâce à ses œuvres littéraires, un travail de sensibilisation contre la corruption, l’injustice et pour la cause du droit des femmes. Elle est ambassadrice de la Fondation algérienne « Forem » qui prend en charge 13 000 orphelins et est nommée personnalité de l’année 2015 par la Fondation « Enfants de la paix au Yémen ».

En sa qualité d’Artiste de l’UNESCO pour la paix, Mme Mosteghanemi participera aux événements majeurs organisés par le Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation à Beyrouth, dans la région du Moyen-Orient ou au Siège de l’UNESCO pour prendre la parole lors de l’ouverture officielle d’un événement, d’une cérémonie de clôture ou présider une table ronde. Elle pourra également écrire des articles dans d’importants journaux en attirant ainsi l'attention de l’opinion publique sur les actions de l’UNESCO en faveur des causes telles que la justice sociale et l’éducation des jeunes traumatisés par les conflits tout en commentant des événements d’actualité pour lesquels le travail de l'UNESCO sera mis en lumière.  

 A l’occasion de ses discours et apparitions publiques, Mme Mostaghanemi s’engage aussi à utiliser son expertise et sa réputation pour sensibiliser l’opinion publique aux actions de l’UNESCO et de ses valeurs universelles.

Actuellement, Mme Mostaghanemi s’investi beaucoup pour porter aide aux réfugiés syriens dans le Moyen-Orient. Elle a déjà lancé une compagne d’achat et de collecte de vêtements pour venir en aide aux réfugiés syriens afin qu’il puisse surmener l’hiver rigoureux et prévoit prochainement de faire un voyage à l’aide des croix rouges arabes dans les camps de réfugiés en Jordanie pour leur distribuer la collecte de cette compagne.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page