» Alphabétisation des jeunes filles et des femmes : le Nigéria s'inspire de l'expérience sénégalaise
13.02.2017 - UNESCO Office in Dakar

Alphabétisation des jeunes filles et des femmes : le Nigéria s'inspire de l'expérience sénégalaise

©UNESCO/ Sasha Rubel

De 2012 à 2014, le Sénégal a bénéficié d'un projet d’alphabétisation pour les jeunes filles et les femmes au Sénégal basé sur l'utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), dénommé PAJEF, avec un appui technique et financier de l'UNESCO et Proctor & Gamble. Le projet a obtenu des résultats satisfaisants avec au moins 40.000 apprenantes qui ont bénéficié des programmes d'apprentissage en utilisant les TIC dans le processus d'enseignement apprentissage dont une plateforme web d'E-learning et la diffusion de leçons en wolof à la télévision à travers une rubrique dénommée " Jàng du wéss" dans l'émission "Jeeg ak Kërëm".

Afin de renforcer la coopération Sud-Sud, l'UNESCO Dakar et l'UNESCO Abuja ont organisé un voyage d'études au Sénégal d'une délégation du Nigéria qui devait démarrer un projet similaire. Cette visite a permis de partager les stratégies de mise en œuvre, les résultats et défis du PAJEF. La première phase du projet mise en place dans deux états, FCT Abuja et River du Nigeria, était axée sur l'alphabétisation des jeunes filles et femmes d'une part et d'autre part sur le renforcement des performances des filles du moyen secondaire à travers des leçons audiovisuelles. Pour cette dernière composante, un appui technique a été apporté en juillet 2015 par MM. Saip Sy, de l'UNESCO Dakar et Massamba THIANE de la DRTS.

Pour la deuxième phase du projet qui a adopté une nouvelle approche intitulée " SCHOOL MEET THE LEARNERS APPROACH " (SMLA), l'UNESCO et ses partenaires ont ciblé le nord du Nigeria et particulièrement l'État du Bauchi. 50.000 apprenantes sont concernées : les jeunes filles de l'enseignement moyen (Junior secondary school - JSS 2) pour leur maintien à l'école et les femmes et jeunes filles analphabètes, dans cet état où 60% des jeunes sont déscolarisés dont 70% de jeunes filles. Le contexte socio culturel exige des approches novatrices pour atteindre les résultats attendus conformément aux recommandations de l’ODD 4.

Pour le démarrage de ce projet, un atelier technique a réuni à Abuja des experts en alphabétisation, des responsables d'agences privées dans le domaine des TIC, des responsables de médias, des représentants des ministères impliqués et l'équipe technique du projet. Pour élaborer le plan d'exécution de cette deuxième phase, l'UNESCO Abuja a fait appel à l'expérience du PAJEF dans la stratégie de mise en œuvre des composantes d'alphabétisation à travers la télévision et l'E-learning. La stratégie consiste à renforcer la performance des jeunes filles en mathématiques, en sciences, en anglais etc., en utilisant les TIC et alphabétiser les jeunes filles et les femmes à travers la télévision les téléphones mobiles et l'Internet. Pendant les 3 jours d'échange, les experts sénégalais, Saip SY et Massamba THIANE, ont présenté l'expérience de leur pays en insistant surtout sur les défis et les obstacles rencontrés au cours de l'exécution du PAJEF et plus particulièrement ceux de l'évaluation et du monitoring des enseignements apprentissages à travers la télévision et l'Internet. Cet appui a permis d'élaborer un plan d'exécution, avec la définition de stratégies d'intervention, de mécanisme de suivi et d'évaluation, des contenus et du dispositif de pilotage.

Enfin une réunion restreinte avec l'équipe technique du projet, les experts et consultants et de la délégation venant du Sénégal a abouti à la validation d'une feuille de route pour la finalisation du plan d'exécution et le lancement de la deuxième phase dans l'état du Bauchi.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page
t3test.com