» Au Gabon, la Directrice générale met l’éducation des filles et des femmes en avant
07.07.2013 -

Au Gabon, la Directrice générale met l’éducation des filles et des femmes en avant

© UNESCOLa Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, avec SE M. Ali Bongo Odimba, le Président du Gabon, et Mme Christiane Engel, petite fille d'Albert Schweitzer, juillet 2013.

Au cours de sa visite officielle au Gabon, Mme la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a visité, le 6 juillet 2013, les locaux de l’Hôpital de Lambaréné, crée en 1913, par le Dr. Albert Schweitzer, Humanitaire et Prix Nobel de la Paix 1952. Cet Hôpital centenaire au cœur du Gabon est devenu un Centre Universitaire de recherche et de santé qui doit poursuivre l’œuvre d’Albert Schweitzer à Lambaréné, berceau d’une médicine humanitaire moderne.

La Directrice générale a fait une intervention pendant la session d’hommage à Albert Schweitzer, ouvert par SE M. Ali Bongo Odimba, Président de la République Gabonaise et à laquelle ont participé des hautes autorités gabonaises, des représentants d’autres gouvernements, des membres de la famille Schweitzer, des éminentes personnalités et des chercheurs, universitaires venus des cinq continents. 

Lors d’un débat de haut niveau avec Monsieur Michel Sidibé, Directeur Exécutif de UNAIDS, Mme Irina Bokova a mis l’accent sur  la centralité de l’éducation en particulier des filles et jeunes femmes dans la lutte contre le VIH et SIDA ainsi que du rôle de la recherche scientifique pour le progrès et le développent humain. Mme Leyman Gbowee, du Libéria, Prix Nobel de la Paix 2011, Prof. Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine 2008, M. Peter Agre Prix Nobel de Chimie 2003 et M. Rolf Martin Zinkernagel, Prix Nobel de Médicine 1996 ont participé aux débats de cette session inaugurale.

A la clôture de cette importante manifestation, S.Exc. M. Ali Bongo Odimba, persuadé que « le métier de chercheur était le plus beau métier du monde » a annoncé la création d’un Prix Gabon Albert Schweitzer, destiné à récompenser des scientifiques pour leurs travaux.   




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page