» Les artistes sénégalais exposent leurs oeuvres à travers une fresque lumineuse au siège de l'UNESCO
09.12.2016 - UNESCO Office in Dakar

Les artistes sénégalais exposent leurs oeuvres à travers une fresque lumineuse au siège de l'UNESCO

©UNESCO

« Leral thiossane » à Paris : l'UNESCO comme vous ne l'avez jamais vu ! Les murs de l’UNESCO présenteront une vidéo mapping pendant quatre jours pour mettre en valeur les talents des artistes numériques sénégalais.

Cette année, le 10e Comité intergouvernemental pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles a mis en avant l’impact des technologies numériques sur la créativité afin de mettre en œuvre les objectifs de l’Agenda 2030 de développement durable.

Dans ce but, le Secrétariat de la convention 2005 a organisé à Ker Thiossane, la maison pour l’art et multimédia basée à Dakar (Sénégal), la projection d'une fresque lumineuse intitulée « Leral thiossane » accessible au public du 13 au 15 décembre (l’inauguration aura lieu le 13 décembre à 17h heure parisienne).

La vidéo mapping est une nouvelle discipline au carrefour de la photographie, de la musique, du graphisme, du codage et de l'ingénierie. A Ker Thiossane en novembre 2016 une résidence artistique a été organisé avec six artistes sénégalais sous la direction de Fausto Morales (technique) et de Marion Louisgrand-Sylla (artistique). Cet événement créatif est possible grâce au soutien de l’Organisation internationale de la francophonie.

A Dakar Ker Thiossane est un espace de résidence, de recherche, de formation et de création qui expérimente avec l’intégration des technologies numériques dans des pratiques artistiques traditionnelles. Le multimédia et l’art ont la capacité de transcender une multitude de disciplines et d’enseigner aux jeunes artistes à être critique face au travail et à la société dans laquelle nous vivons » affirme Marion Louisgrand-Sylla, co-fondatrice de Ker Thiossane. Ker Thiossane cherche à redéfinir comment l’art numérique innovateur peut s'exporter depuis l’Afrique.

Pendant la biennale Dak’Art 2016 Ker Thiossane a organisé trois séances de vidéo mapping sur les façades des bâtiments historiques à Dakar. Carrefour de cultures, soutenu par l’Institut national de la culture de l’Union européenne (EUNIC) Sénégal et L’Union européenne, a eu des réactions et critiques positives.

« Leral thiossane » met en avance le talent révolutionnaire des communautés de Dakar qui explorent les productions artistiques aux intersections de la culture et technologie.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page