13.03.2018 - Secteur des sciences sociales et humaines

Construire les compétences interculturelles au Costa Rica

© UNESCOParticipants utilisant les « cercles d’histoires » pour développer leurs compétences interculturelles.

Du 7 au 9 mars 2018, en coopération avec le Ministère de la Culture et de la Jeunesse du Costa Rica, Parque La Libertad, l’Institution nationale des droits de l'homme du Costa Rica ainsi que le Centre Culturel espagnol au Costa Rica, l’UNESCO a mené le troisième pilote de son manuel sur les compétences interculturelles fondées sur les Droits de l’homme.

En s’appuyant sur les précédentes sessions pilotes à Bangkok en Thaïlande et à Harare au Zimbabwe, le pilote au Costa Rica a donné une opportunité supplémentaire de tester l’adaptabilité et l’efficacité du manuel dans différents contextes, tant dans sa perspective de facilitation que dans sa capacité à créer  des compétences individuelles pour le dialogue interculturel et la compréhension mutuelle.

Lors de ces trois jours, l’UNESCO a animé une formation d’instructeurs avec les autorités locales, des responsables d’ONG locales, des éducateurs et d’autres dirigeants de communautés ainsi que deux sessions pilotes, coordonnées par le personnel local nouvellement formé, avec plus de 70 participants originaires de diverses couches de la population. Ces sessions pilotes ont porté une attention particulière aux groupes indigènes et aux initiatives communautaires axées sur les jeunes pour la prévention de la violence.

Mme Viviana Boza, vice-ministre de la jeunesse du Costa Rica, a ouvert les débats soulignant « l’importance de cette collaboration qui permet d’améliorer notre compréhension des différences culturelles et des défis auxquels fait face le Costa Rica afin de faire avancer la résolution des conflits interculturels et intergénérationnels. »

Dans le contexte d’une diversité et interaction culturelle grandissante dans la sous-région, la méthodologie présentée dans ce manuel propose une activité accessible sur la base du storytelling  pour rapprocher les individus et les faire réfléchir au sujet de leurs différences et questionner les idées préconçues. Le manuel offre une opportunité unique pour les participants d’améliorer leur capacité à faire preuve d’empathie, de tolérance, d’écoute et de compréhension et, ce faisant, de réfléchir aux sources de conflits et d’incompréhension.

En effet, compte tenu des sérieux défis mondiaux auxquels est confrontée l’humanité au 21ème siècle, apprendre à vivre ensemble est un impératif pour faire avancer le développement durable et inclusif. A cette fin, apprendre à être interculturellement compétent, c’est à  dire, avoir les compétences nécessaires pour renforcer les liens et la compréhension au-delà des différences, est essentiel.

Les leçons tirées de cette session pilote façonneront les révisions finales apportées au manuel pour maximiser sa pertinence une fois publiquement publié, en y incluant les contextes  de l’Amérique latine et des Caraïbes. La session a également contribué à la création d’un groupe solide  d’animateurs formés afin de faciliter la distribution et l’usage du manuel à la suite de sa publication prévue avant la fin de l’année 2018.

Contacts




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page