» Le Canada soutient un projet de l’UNESCO visant à promouvoir l’enseignement de l’Holocauste dans le monde
29.09.2016 - Education Sector

Le Canada soutient un projet de l’UNESCO visant à promouvoir l’enseignement de l’Holocauste dans le monde

© United States Holocaust Memorial Museum - Chilean, Lithuanian, Namibian and Rwandan educators during a workshop at UNESCO/USHMM 2016 International Conference on Holocaust Education

L’honorable Stéphane Dion, Ministre des affaires étrangères du Canada, a annoncé que son pays allait fournir 600 000 dollars canadiens à l’appui d’un programme conjoint de l’UNESCO et du musée du Mémorial de l’Holocauste des États-Unis afin de promouvoir l’enseignement de l’Holocauste et des autres génocides dans le monde. L’annonce a été faite à l’Assemblée générale des Nations Unies le 23 septembre, dans le cadre de la contribution du Canada à la promotion de la paix internationale, des droits de l’homme et du développement durable.

Le soutien du Canada permettra à l’UNESCO et au musée du Mémorial de l’Holocauste des États-Unis de lancer un programme quinquennal conçu pour aider à comprendre pourquoi et comment l’Holocauste et les autres génocides ont pu se produire, en tant que composante des efforts pédagogiques des pays où cet apprentissage peut être amélioré. L’UNESCO et le musée du Mémorial de l’Holocauste des États-Unis collaboreront ainsi avec les États membres pour encourager la connaissance de l’histoire de l’Holocauste et des autres génocides, afin d’aider les jeunes à réfléchir de manière critique et à rejeter activement l’antisémitisme, le racisme et les autres formes de préjugés qui peuvent conduire à des violences ciblées contre des groupes, que ce soit au niveau national ou local.

Intensifier la lutte contre l’extrémisme violent

« Je me réjouis de ce soutien qui arrive à un moment crucial, où nous sommes appelés à intensifier notre action face aux idéologies de l’extrémisme violent, notamment l’antisémitisme. L’éducation qui cultive l’esprit critique et le respect des droits de l’homme et de la diversité culturelle, en dotant les éducateurs des outils dont ils ont besoin pour enseigner l’histoire de l’Holocauste et ses causes, est la meilleure réponse aux préjugés et à la haine », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova. « Cette contribution viendra renforcer les efforts que nous déployons afin d’intégrer la connaissance de l’histoire et la prévention des génocides dans les systèmes éducatifs nationaux, par le biais de conseils politiques et d’initiatives de renforcement des capacités, notamment avec le musée du Mémorial de l’Holocauste ».

Le programme sera doté d’une stratégie qui comprendra 4 composantes principales : la production de lignes directrices à l’intention des décideurs ; le renforcement des capacités des acteurs de l’éducation à élaborer des initiatives nationales qui contribueront à l’institutionnalisation d’un enseignement de l’Holocauste adapté aux priorités et aux contextes locaux ; le soutien des communautés locales en faveur de ces initiatives ; et la conduite de recherches afin d’informer les partenaires de l’éducation sur les meilleures pratiques pédagogiques et politiques.

Le partenariat s’appuie sur les efforts de l’UNESCO visant à promouvoir l’éducation à la citoyenneté mondiale et sur son mandat spécifique en matière d’enseignement de l’Holocauste, ainsi que sur les travaux menés de longue date par le musée afin de perpétuer la mémoire, la compréhension et l’importance de l’Holocauste, notamment pour les jeunes générations.

Liens




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page