» Célébration du cinquantenaire de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant
22.09.2016 - ODG

Célébration du cinquantenaire de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant

© UNESCO/Bob Krasner -UNESCO Director-General speaking at an event to mark the 50th anniversary of the joint UNESCO/ILO Recommendation concerning the Status of Teachers, New York, September 2016.

« Soutenez les enseignants ; sans eux il n’y aurait pas d’enseignement ». Tel est l’appel lancé par la Directrice générale de l’UNESCO lors d’une manifestation visant à célébrer le 50e anniversaire de la Recommandation conjointe OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant à la Bibliothèque publique de New York, le 20 septembre 2016.

« Rien ne peut remplacer un bon enseignant. Les enseignants sont aux avant-postes du changement, au service des droits de l’homme et de la dignité, de la conception de nouvelles façons de vivre ensemble dans des sociétés qui évoluent et se diversifient de plus en plus », a déclaré Mme Bokova. « Pour cela, ils méritent respect et soutien, une bonne formation et de bonnes conditions de travail, le statut approprié et les qualifications adéquates. C’est pourquoi la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant est si importante ».

Adoptée par plus de 75 pays, cette recommandation fixe les droits et responsabilités des enseignants et demeure la colonne vertébrale de l’approche de l’ONU à l’égard de la profession enseignante. Elle couvre les questions relatives aux qualifications, au statut, aux droits et aux conditions de travail des enseignants, au but de l’éducation et aux responsabilités des gouvernements.

« Le monde a évolué depuis 1966 mais, plus que jamais, nous devons rester fidèles à l’esprit de la Recommandation de 1966 », a-t-elle ajouté.

La Directrice générale a souligné que des défis persistaient à deux niveaux : d’abord, la demande d’enseignants dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire inférieur devrait, selon les projections, augmenter de 60 % entre 2015 et 2030 ; ensuite, la qualité doit être renforcée par une formation efficace et cohérente, des méthodes d’enseignement plus pointues et des approches plus sensibles à la question du genre. Mme Bokova a également attiré l’attention sur l’accent qui était mis désormais sur l’éducation aux droits de l’homme et à la citoyenneté mondiale.

M. Guy Ryder, Directeur général de l’Organisation internationale du Travail, a salué la reconnaissance dont bénéficient les enseignants dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 mais a aussi insisté sur les défis qui doivent encore être relevés. « Comment pouvons-nous attendre autant des enseignants quand leurs conditions de travail demeurent si difficiles dans tant de régions du monde ? Comment faire les choses différemment dans le cadre du Programme 2030 pour s’assurer que les enseignants bénéficient du statut et de la considération qu’ils méritent ? »

Il a souligné à quel point il était essentiel d’associer les enseignants à tous les niveaux de l’élaboration des politiques et de la prise des décisions qui les concernent. « Nous croyons fermement qu’un dialogue social de qualité est le moyen le plus sûr de faire progresser la réforme en vue d’une éducation durable et de rendre les enseignants plus efficaces ».

Mme Susan Hopgood, Présidente de l’Internationale de l'éducation, a souligné combien il était important de fixer des normes internationales de qualité pour la profession, ce qui correspond à l’un des domaines d’action essentiels de l’Organisation. « La formation et le perfectionnement professionnel des enseignants devraient être au centre des efforts visant à parvenir à une éducation de qualité pour tous », a-t-elle affirmé.

La manifestation, organisée en marge de la 71e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, a été accueillie par l’Initiative mondiale Clinton et la Fondation Varkey, en partenariat avec l’Internationale de l'éducation et la Brookings Institution.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page