» L’Eglise de la Nativité et la route de pèlerinage de Bethléem, Palestine, inscrite sur la Liste du patrimoine ...
29.06.2012 - UNESCOPRESS

L’Eglise de la Nativité et la route de pèlerinage de Bethléem, Palestine, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial ainsi que des sites en Israël, aux Palaos, en Indonésie et au Maroc

© UNESCO/Federico BusoneroBasilique de la Nativité, Bethléem

Le Comité du patrimoine mondial a inscrit de nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO : Le Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine), les Sites de l’évolution humaine du Mont Carmel : Grottes du Nahal Mearot / Wadi el-Mughara (Israël), Le Lagon sud des îles Chelbacheb (Palaos), Le paysage culturel de Bali: le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana (Indonésie) et Rabat, capitale moderne et ville historique (Maroc). Les inscriptions se poursuivent aujourd’hui et demain.

Le Lieu de naissance de Jésus : l’église de la Nativité et la route de pèlerinage, Bethléem (Palestine) a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril en raison des dégradations liées à des fuites d’eau. Le bien inscrit est situé à 10 kilomètres au sud de Jérusalem sur les sites que  les Chrétiens reconnaissent traditionnellement comme le lieu de naissance de Jésus depuis le 2e siècle. Une église y a été construite en 339 et l’édifice qui lui a été substitué après un incendie survenu au 6e siècle conserve des vestiges du sol en mosaïque du bâtiment original. Le site comprend également des églises et des couvents grecs, latins, orthodoxes, franciscains et arméniens ainsi que des clochers, des jardins en terrasses et une route de pèlerinage.

            Les Sites de l’évolution humaine du Mont Carmel : Grottes du Nahal Mearot / Wadi el-Mughara (Israël), situés sur le versant occidental du mont Carmel, comprennent les grottes du Taboun, Jamal, Skhul et el-Wad. Ils sont répartis dans une zone de 54 hectares et abritent des gisements culturels représentant les derniers 500 000 ans de l’évolution humaine. Elles témoignent de la pratique d’enterrements, des premières manifestations de l’architecture en pierre et de la transition du mode de vie des chasseurs-cueilleurs vers l’agriculture. Le site est le seul complexe connu où l’on trouve à la fois des restes d’hommes de Néanderthal et des premiers humains anatomiquement modernes au sein d’un même ensemble culturel du Paléolithique moyen, le Moustérien. À ce titre, il est devenu un site essentiel du cadre chrono-stratigraphique de l’évolution humaine en général, et de la préhistoire du Levant en particulier. Quatre-vingt-dix ans de recherches archéologiques ont mis à jour une séquence culturelle d’une durée sans équivalent, ainsi que des archives cruciales sur les origines humaines en Asie du Sud-Ouest.

 

Le Lagon sud des îles Chelbacheb (Palaos). Ce site de 100 200 hectares compte 445 îlots calcaires inhabités. D’origine volcanique, ils ont souvent la forme de champignons entourés de lagons couleur turquoise et de récifs coralliens. La beauté du site est renforcée par un système complexe de récifs comptant 385 espèces de coraux et différents types d’habitat. Ces derniers hébergent une grande variété de plantes, d’oiseaux et d’animaux, notamment des dugongs et au moins 13 espèces de requins. Le site représente la plus grande concentration de lacs marins du monde. Ces masses d’eau de mer, isolées de l’océan par une barrière terrestre, sont caractéristiques de ces îles et se traduisent par un endémisme élevé qui devrait déboucher sur la découverte de nouvelles espèces.

Le paysage culturel de Bali: le système des subak en tant que manifestation de la philosophie du Tri Hita Karana (Indonésie) : Etalé sur 19 500 hectares, le paysage culturel de Bali comprend cinq rizières en terrasses et des temples d’eau qui illustrent le système des subak, une institution coopérative de gestion de l’eau qui remonte au IXe siècle. On y trouve aussi le temple d’eau royal Pura Taman Ayun, datant du XVIIIe siècle, le plus grand de Bali mais aussi le plus original du point de vue architectural. Le subak reflète le concept philosophique de Tri Hita Karana (trois causes de bien-être) qui vise à une relation harmonieuse entre les domaines de l’esprit, du monde humain et de la nature. Cette philosophie, issue de l’échange culturel existant entre l’Inde et Bali depuis plus de deux mille ans, a façonné le paysage de Bali. Le système subak recouvre des pratiques agricoles démocratiques et égalitaires qui ont permis aux habitants de Bali de devenir les plus efficaces producteurs de riz de tout l’archipel, malgré la pression d’une grande densité de population.

Rabat, capitale moderne et ville historique (Maroc). Située sur la façade atlantique, au nord-ouest du pays, Rabat est le résultat d’un dialogue fructueux entre le passé arabo-musulman et le modernisme occidental. Le site comprend la « ville nouvelle », conçue et construite sous le Protectorat français de 1912 aux années 30, incluant la résidence royale, des administrations coloniales, des ensembles résidentiels et commerciaux, le jardin – botanique et d’agrément - d’Essais. On y trouve aussi des parties anciennes de la ville qui remontent parfois au XIIe siècle. La « ville nouvelle » représente un des plus grands et plus ambitieux projets urbains du XXe siècle en Afrique, probablement le plus complet et le plus achevé. Les parties anciennes abritent la mosquée Hassan (démarrée en 1184) ainsi que les remparts et portes almohades, seuls vestiges subsistant de Ribat-al-Fath, le grand projet de ville capitale du califat almohade. On y trouve aussi des vestiges de la principauté morisque, ou andalouse, du XVIIe siècle. 

La session du Comité du patrimoine mondial se poursuit jusqu’au 6 juillet. 

Contacts médias à Saint-Pétersbourg

 

Roni Amelan: r.amelan(at)unesco.org - +7 8965 0654 260

Victoria Kalinin: v.kalinin(at)unesco.org - +7 8965 0654 251

 

Contact pour les accreditations presse:

Anastasia Chernelevstikaya: chernelevstkaya(at)polylog.ru

 

Retransmission en direct

 

Vidéos et photos 

Photo galerie de l’UNESCO


 

Vidéo de l’UNESCO


 

Pour suivre le Comité sur les réseaux sociaux:

www.twitter.com/unesco_fr

http://www.facebook.com/UNESCOfr

 

 

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page