» Cinq nouvelles inscriptions sur la Liste représentative du patrimoine immatériel
29.11.2011 -

Cinq nouvelles inscriptions sur la Liste représentative du patrimoine immatériel

© National Research Institute of Cultural Heritage 2007 - Le Taekkyeon, un art martial traditionnel coréen (République de Corée)

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni à Bali (Indonésie) jusqu’au 29 novembre, a inscrit des éléments de République de Corée, d’Espagne et de Turquie sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Au total, 19 éléments ont été inscrits sur la Liste représentative cette année.

Le Jultagi, marche sur corde raide (République de Corée): L’art traditionnel coréen du Jultagi, ou l’art de marcher sur une corde raide, se distingue en ce qu’il se double d’un accompagnement musical et d’un dialogue entre le funambule et un clown resté au sol. Le funambule exécute diverses prouesses acrobatiques sur la corde, avec force plaisanteries, imitations, chants et danses, tandis qu’un clown se livre à des plaisanteries et qu’un groupe de musiciens joue de la musique pour accompagner le tout. L’Association pour la sauvegarde du Jultagi de Gyeonggi-do assure la transmission des savoir-faire grâce à l’apprentissage auprès de maîtres, de cours publics et de camps d’été.

Le Taekkyeon, un art martial traditionnel coréen (République de Corée) : Le Taekkyeon est un art martial traditionnel coréen basé sur des mouvements rythmiques fluides, proches de la danse, permettant de frapper ou de faire tomber l’adversaire, et enseignant également la considération et la modération. Les mouvements gracieux sont doux et circulaires mais peuvent faire preuve d’une grande souplesse et d’une force considérable, employant une variété d’attaques et de parades. Élément relevant de traditions agricoles saisonnières, le Taekkyeon sert à faciliter l’intégration à la communauté et promeut de la santé publique. Un grand nombre de personnes le pratiquent quotidiennement et l’Association coréenne du Taekkyeon promeut sa transmission.

Le tissage du Mosi (ramie fine) dans la région de Hansan (République de Corée) : Le Mosi, ramie fine, est un processus comprenant la récolte, l’ébullition et le blanchiment des plantes, le filage de la fibre et son tissage sur des métiers traditionnels. Le tissage est une entreprise familiale dirigée par les femmes où les mères transmettent les techniques et leur expérience à leurs filles ou belles-filles. La région de Hansan, en République de Corée, bénéficie d’une terre fertile et de vents marins favorables au développement de la ramie. Le tissu en ramie est utilisé pour confectionner divers vêtements, tels que costumes de cérémonie et uniformes militaires ou tenues de deuil.

La fête de « la Mare de Déu de la Salut » d’Algemesí (Espagne) : La fête de « la Mare de Déu de la Salut » est une série d’activités et de représentations célébrée tous les 7 et 8 septembre à Algemesí en Espagne. Le carillon de la basilique ouvre les festivités, suivi d’un défilé. Pendant les deux jours, près de 1400 personnes participent aux festivités (musique, théâtre, danse, représentations) dans les quartiers historiques de la ville. Tous les costumes, ornements et accessoires sont faits à la main et les danses et partitions musicales sont transmises de génération en génération.

La tradition cérémonielle du Keşkek (Turquie) : Le Keşkek est un plat cérémoniel traditionnel turc, préparé pour les mariages, les cérémonies de circoncision et les fêtes religieuses. Femmes et hommes cuisinent ensemble dans de grands chaudrons le plat de blé et de viande appelé ''Keşkek'', ensuite servi aux invités. De nombreux membres de la communauté participent aux tâches, de la préparation du blé, aux bénédictions et prières jusqu’à la cuisson. La tradition inclut des divertissements, du théâtre et de la musique. La tradition de ce plat est sauvegardée et transmise par des maîtres cuisiniers à des apprentis.

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en 2003 et compte désormais 139 Etats parties. Seuls les pays qui l’ont ratifiée peuvent présenter des éléments à l’inscription sur les Listes du patrimoine culturel immatériel.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel est composé de 24 représentants des Etats membres de l’UNESCO. Ses membres sont élus pour un mandat de quatre ans. La moitié des membres sont renouvelés tous les deux ans.

Les médias peuvent suivre l’intégralité de la session du Comité par webcast à l’adresse suivante : http://www.unesco.org/culture/ich/fr/6COM/.

Galerie photo : http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/photos/ith2011/

Il est également possible de suivre la réunion via http://twitter.com/#!/UNESCO_fr et www.facebook.com/UNESCOfr

Des vidéos sont disponibles pour les télévisions à l’adresse suivante: http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/news-videos/b-roll/.

Contacts médias

A Bali :

Rasul Samadov

r.samadov(at)unesco.org;

A Paris :

Isabelle Le Fournis

i.le-fournis(at)unesco.org; +33 (0) 1 45 68 17 48

Médias audiovisuels : Carole Darmouni

c.darmouni(at)unesco.org; +33 (0) 1 45 68 17 38

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page