05.04.2013 - UNESCOPRESS

L’éducation, l’oubliée des conflits

Un symposium de haut-niveau organisé au siège de l’UNESCO (de 14h00 à 17h30, Salle II) le 8 avril réunira plus de 150 participants du monde entier. Son objectif : explorer les différentes manières d’améliorer l’accès à l’éducation des enfants touchés par les conflits. Au cours de ce symposium seront présentés des dispositifs mis en oeuvre au Kenya, au Libéria, au Pakistan, en Somalie ou encore au Soudan du Sud pour prendre en compte la problématique des conflits dans les systèmes éducatifs.

Intitulé Pour une éducation tenant compte des questions de conflits-Finalités et modalités,  ce symposium abordera les défis que doivent surmonter les pays touchés par les conflits pour offrir une éducation de qualité. Les participants partageront leurs expériences et présenteront les dispositifs mis en place pour aborder les conflits grâce à des politiques et programmes éducatifs adaptés. Investir dans la prise en compte des conflits permet de sauver la vie de milliers d’enfants. Des études ont en effet montré qu’une telle éducation peut prévenir d’autres conflits et limiter leurs conséquences.

Cependant, offrir une éducation de qualité dans ces contextes difficiles reste un défi. Bien que l’éducation soit la priorité des familles et des jeunes, elle reste l’un des secteurs les plus sous-financés pendant les crises.

Aujourd’hui, 1,5 milliard de personnes vivent dans des contextes de conflit. Sur les quelque 61 millions d'enfants non scolarisés, plus de 40% vivent dans des zones de conflit et environ 20 millions sont des filles. Elles ne représentent que 30 % des réfugiés inscrits à l'école secondaire et sont les plus vulnérables à la violence sexuelle. Face à de tels chiffres, la communauté internationale prône une éducation qui tienne compte des conflits, notamment à travers ce symposium.

Les outils présentés lors de cette réunion visent à favoriser la paix et prévenir les conflits. L’objectif est de développer des stratégies afin de permettre la prise en compte de la question des conflits par les politiques éducatives.

Le symposium est organisé par l’Institut international de planification de l'éducation (IIPE) de l’UNESCO et le Réseau international pour l’éducation en situations d’urgence (INEE) au travers de son Groupe de travail sur l'éducation et la fragilité, avec le soutien de Comic Relief, de la Commission Européenne, de l’UNICEF et d’USAID. Des ministres de l’éducation du Libéria, de la Palestine et du Mali évoqueront leurs propres expériences.

Le symposium sera suivi d’un cocktail et d’un concert donné par Peter Yarrow, du groupe populaire des années 1960 Peter, Paul and Mary. Peter Yarrow évoquera également son oeuvre de bienfaisance Operation Respect qui s’emploie à prévenir la violence et lutter contre l’intimidation des enfants, partout dans le monde.

Le programme complet et de plus amples informations sont disponibles sur les sites web de l’INEE et de l’IIPE. Cet événement sera diffusé en direct à travers les sites web de l’UNESCO et de l’INEE.

****

Les journalistes désirant couvrir cet événement ont besoin d’accréditation. Veuillez contacter :

Maxime Bouquet

Chargé de communication

UNESCO-IIPE

Ligne directe: +33 145037766

m.bouquet(at)iiep.unesco.org

 

L'Institut international de planification de l'éducation (IIPE) s’est fortement investi auprès des ministères de l'Éducation des États membres, pour les aider à planifier l’éducation dans les situations de crise. Il a élaboré des notes d’orientations politiques et des matériels de formation pour intégrer dans les politiques éducatives et leur planification des éléments d’atténuation des conflits et de réduction des risques de catastrophe.

 

Le Réseau inter-agences pour l'éducation en situations d'urgence (INEE) est un réseau mondial ouvert, composé de presque 7500 praticiens. Tous les membres de ce réseau travaillent ensemble, afin de garantir à toute personne le droit à une éducation de qualité et à un environnement d’apprentissage sûr, dans les situations d'urgence et de reconstruction post-crise. Le Groupe de travail sur l'éducation et la fragilité soutient ces efforts à travers une vision, une approche et des outils harmonisés pour une éducation sensibilisée aux conflits.

 

 




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page