» Contre la radicalisation des jeunes avec la Ministre des Relations internationales et de la francophonie du Qu...
15.06.2016 -

Contre la radicalisation des jeunes avec la Ministre des Relations internationales et de la francophonie du Québec

La Directrice générale Irina Bokova a rencontré l’Honorable Christine St-Pierre, Ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, le 15 juin 2016.

Dans le cadre de sa participation au Forum économique international des Amériques à Montréal, la Directrice générale Irina Bokova a rencontré l’Honorable Christine St-Pierre, Ministre des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, le 15 juin 2016.

L’action conjointe pour lutter contre l’extrémisme violent était au centre de cet échange, avec la tenue d’une conférence organisée avec le Gouvernement du Québec sur « l’Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble, » le 31 octobre et 1er novembre prochain dans la ville de Québec. La Ministre a fait part du fort soutien de son Gouvernement à cette conférence, qui réunira des experts de haut niveau afin de recenser des bonnes pratiques et de proposer des projets et programmes utiles à la prévention de la radicalisation des jeunes et menant à la violence. Le Gouvernement du Québec a notamment développé un plan d’action pour prévenir et détecter les facteurs de radicalisation. Lors de la rencontre, la Directrice générale a pris connaissance d’une étude produite par le Conseil du statut de la femme sur l’enjeu des femmes et la lutte contre la radicalisation.

La Directrice générale a remercié la Ministre pour le soutien apporté par le Québec à l’UNESCO et a souligné l’importance de la Conférence de Québec, qui fait suite à la première manifestation sur ce thème au siège de l’UNESCO en juin 2015. Elle a évoqué le rôle joué par l’UNESCO dans la prévention de l’extrémisme violent, par l’éducation, le développement des compétences et le renforcement de l’engagement citoyen. Exprimant son intérêt pour l’étude sur femmes et radicalisation, elle a fait part de la table ronde organisée à l’UNESCO dans le cadre la Journée internationale de la femme le 8 mars dernier sur le thème des femmes comme victimes, complices et moteur du changement, et qui avait mis en avant le rôle de l’éducation, de la prévention et de la sensibilisation.

L’entretien a eu lieu en présence de S. Exc. l’Ambassadeure du Canada auprès de l’UNESCO, Madame Elaine Ayotte, et de la Représentante du Québec auprès de l’UNESCO, Madame Line Beauchamp.




<- retour vers Toutes les actualités
Retour en haut de la page